Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Date de la Saint-Jacques 2017

CHEMIN DE PELERINAGE VERS SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE
© Shutterstock
Partager

Chaque année, la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle est en liesse fin juillet. Tous les pèlerins qui empruntent le chemin de Saint-Jacques réclament sa protection et son assistance tout au long de leur vie.

Le pèlerinage à Santiago de Compostelle s’est développé à partir de la redécouverte en 813 du tombeau présumé de saint Jacques que l’on fête cette année le mardi 25 juillet 2017. Si l’on n’a jamais eu la preuve formelle de la présence de saint Jacques en Espagne, la légende voudrait qu’il soit venu pour prêcher le christianisme dans la Péninsule Ibérique. Et de fait, on situe la présence des premières communautés chrétiennes en Espagne entre les IIe et IIIe siècles, et certaines traditions racontent que le développement du christianisme en Espagne a été très rapide grâce à Jacques le Majeur.

« Suivez moi »

Jacques le Majeur était fils de Zébédée et de Marie de Salomé, et frère de saint Jean l’Évangéliste. Ils étaient pêcheurs sur le lac de Tibériade. Ils réparaient leurs filets dans leur barque quand Jésus leur dit : « suivez-moi », ce qu’ils ont fait et sont devenus les plus proches apôtres du Christ. On le surnomma le Majeur, pour le distinguer de l’Apôtre du même nom surnommé le Mineur, qui fut évêque de Jérusalem.

Le champ de l’étoile

A la fin du 7ème siècle, une tradition fit de Jacques l’évangélisateur de l’Espagne, avant sa mort ou par ses reliques. Son corps aurait été découvert dans un champ grâce à une étoile : le campus stellae, devenu Compostelle. Après Jérusalem et Rome, ce fut le lieu d’un des plus célèbres pèlerinages de la chrétienté au Moyen-Age et de nos jours.

La prière des pèlerins

Dans le guide spirituel du pèlerin édité par l’Hospitalité Saint-Jacques et les Prémontrés de Conques, on peut lire cette prière : « Donne-nous bonne route et beau temps. Fais qu’en compagnie de ton saint ange, nous puissions parvenir heureusement au lieu que nous voulons atteindre et, à la fin au port du salut éternel… Fais que parmi toutes les vicissitudes de ce voyage qu’est cette vie, nous soyons toujours sous ta protection et ton assistance. »

Les années jacquaires

Chaque fois que la Saint-Jacques tombe un dimanche, ce qui arrive environ quatorze fois par siècle, c’est une année jacquaire, dite aussi année sainte compostellane. Des milliers de pèlerins partent des quatre coins du monde pour atteindre le tombeau de l’apôtre saint Jacques et « purifier » leur âme car l’église a le pouvoir d’accorder l’indulgence plénière aux fidèles qui se rendent en pèlerinage au tombeau de l’Apôtre en la cathédrale de Saint-Jacques. La dernière année sainte fut l’année 2010 et la prochaine sera l’année 2021.

 

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]