Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 19 avril |
Saint Expédit
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Un Paris-Milan à vélo contre le handicap

Sylvain Dorient - publié le 19/05/17

Cet été, trois jeunes gens qui pédalent pour l'association Perce-Neige vont parcourir la distance qui sépare Paris de Milan.

Ils s’appellent Ambroise, Xavier et Raphaëlle, trois matheux en prépa. Ils partent au mois de juillet, avec des sacs et des tracts, faisant étape dans les villages et les campings pour faire connaître l’association Perce-Neige, qui les accompagne dans leur aventure.

Plus d’un millier de kilomètres

Ambroise, qui se destine à la science de la cryptographie, a connu des personnes porteuses de handicap au lycée et fut choqué par le manque de compréhension et de sympathie qu’elles rencontraient. Il a donc décidé de s’investir. Mais comment transformer toute sa bonne volonté en aide concrète ?

Donner un coup de main, à coups de pédales

Les trois amis se sont décidés à prendre la route pour faire connaître l’association Perce-Neige. L’avantage du vélo, c’est qu’il permet les rencontres, on n’y est pas enfermé, on franchit des étapes… L’inconvénient, c’est qu’il va falloir tout de même pédaler un bon millier de kilomètres. Et notamment passer le col du Mont-Cenis, qui émerge à 2083 mètres. Mais de ce côté-là, Ambroise se veut rassurant : “Nous aimons tous les trois le vélo et sommes en bonne condition physique, ça devrait aller”. Il reste à nos trois forts en math et forts du jarret un petit problème pondéral à résoudre : ils emmènent le nécessaire pour camper un mois… plus des tracts de Perce-Neige, or le papier pèse lourd. “Evidemment, on ne pourra pas en prendre des tonnes”, commente sobrement Ambroise, qui n’en perd pas la foi pour autant : “Ça devrait aller, on prendra ce qu’on pourra…”

“On a tous un rôle à jouer”

La Fondation Perce-Neige, lancée par l’acteur Lino Ventura, et son épouse Odette, le 6 décembre 1965, continue à s’associer à des acteurs, pour promouvoir la lutte contre l’exclusion, qui accompagne souvent le handicap. L’acteur vedette des Tontons flingueurs, des Barbouzes et de tant d’autres chefs d’œuvre, était lui-même père d’une fille handicapée, Linda, qui l’a convaincu de se consacrer à la cause du handicap. Jouant tour à tour les policiers usés ou les truands, les rôles de Lino Ventura lui ressemblaient, un homme a l’expérience large, à la carrure solide… Mais il fendit l’armure lors de ses interventions télévisées pour Perce-Neige, et révéla l’angoisse qu’il partageait avec tous les parents d’enfants handicapés : “Quand nous nous ne serons plus là, que deviendront-ils ?” Plus de cinquante ans après cet appel, 900 personnes sont accueillies dans les 35 établissement de la Fondation, désormais présidée par le fils aîné de Lino, Christophe Lasserre-Ventura. Linda Ventura, quant à elle, vit dans la première maison Perce-Neige fondée par son père.

Pour les aider à monter leur projet, c’est par ici.

Tags:
Handicap
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement