Aleteia

François et Jacinthe, les petits bergers de Fatima, sont devenus des saints de l’Église

Partager
Commenter

Deux des trois petits pastoureaux qui ont vu la Sainte Vierge à Fatima ont été canonisés ce samedi matin par le pape François au cours d'une célébration à laquelle participait une foule immense.

Au début de la messe célébrée sur l’esplanade du sanctuaire de Fatima, assis sur sa chaire et revêtu de sa mitre, le pape François a prononcé, en latin puis en portugais, la formule de canonisation des deux jeunes pastoureaux, les élevant à la gloire des autels et au culte de l’Église universelle. Avant la messe, le pontife s’était recueilli quelques instants sur la tombe des deux bergers.

Pendant la célébration, les reliques de François et Jacinthe ont été placés aux pieds de la Vierge de Fatima. Les deux nouveaux saints seront fêtés le 20 février dans le calendrier liturgique.

A la fin de la messe de canonisation, le pape François a béni les malades, les exhortant à considérer leur existence comme un « don » et un « trésor précieux de l’Église ».

François et Jacinthe Marto sont les plus jeunes enfants non-martyrs proclamés saints dans l’histoire de l’Eglise. Le frère et la sœur avaient respectivement 9 et 7 ans lors de ces apparitions, du 13 mai au 13 octobre 1917.

Consoler le Christ

En les béatifiant le 13 mai 2000 à Fatima, Jean Paul II avait affirmé que Jacinthe s’était offerte « héroïquement » comme victime pour la conversion des pécheurs. Le jeune François avait pour sa part un grand désir de « consoler le Christ » par sa prière. Tous deux sont morts de la grippe espagnole en 1919, et 1920.

En 1999, un miracle attribué à l’intercession des deux enfants a ouvert la porte à leur béatification en 2000. Puis un second miracle, reconnu le 23 mars dernier, a permis leur canonisation. Ce dernier miracle concerne un enfant brésilien de 6 ans, tombé en 2013 dans le coma après une chute, et remis sur pied trois jours plus tard, après la prière de son père à Notre-Dame de Fatima et aux deux pastoureaux. L’enfant est présent au sanctuaire de Fatima pour la canonisation.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]