Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La danse bouleversante de la petite malade au son du ukulélé

Partager

C'est l'une de ces vidéos emplies d'humanité qui connaissent un succès immense sur Internet. Elle témoigne du dévouement et de l'inventivité d'un médecin brésilien pour soulager une fillette malade.

Sur les images de la séquence, une adorable petite fille affligée d’une sonde esquisse quelques pas de danse, s’affranchissant pour un temps le pénible dispositif médical. Immédiatement entraînée par la musique du médecin, virtuose du ukulélé, elle semble oublier un instant la souffrance causée par la maladie rare dont elle est atteinte (une histiocytose langerhansienne, qui se caractérise par la prolifération de cellules spécifiques causant des tumeurs autour de la peau, des os et des viscères).

Cette vidéo a été enregistrée dans l’un des hôpitaux publics les plus prestigieux d’Amérique latine, l’hôpital clinique de la faculté de médecine de Ribeirão Preto (São Paulo, Brésil).

Le docteur Paulo Martins, spécialiste en pédiatrie, explique sur son profil Facebook qu’il a décidé d’apporter un ukulélé (une guitare hawaïenne) afin d’offrir un peu de joie à ses petits patients hospitalisés, pour la plupart des adolescents atteints d’un cancer, et rarement des enfants. Mais Sofía, la fillette de la vidéo, a voulu absolument être de la partie, après avoir entendu les notes du ukulélé. Et c’est son papa qui est allé solliciter le médecin.

« Un peu honteux, je lui ai répondu que je ne connaissais aucune chanson pour les enfants. Mais celui-ci m’a rassuré tout de suite en me précisant que sa fille était fan de la chanteuse Marília Mendonça. J’ai donc commencé à jouer doucement, puis avec de plus en plus d’aisance, fasciné par la magie dégagée par les pas de danse de la petite patiente.

« Aimer et se consacrer à son prochain ne doit jamais être quelque chose d’occasionnel pour attirer l’attention. Cela doit naturellement faire partie de notre quotidien. Les enfants en ont plus que jamais besoin. Nous devons essayer d’apporter la joie et l’optimisme là où nous passons pour ne jamais nous laisser emporter par la mauvaise humeur, l’indifférence et la tristesse qui parfois essaient de nous accabler. »

Tags:
maladie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.