Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 octobre |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
home iconBelles Histoires
line break icon

La danse bouleversante de la petite malade au son du ukulélé

Aleteia Brésil - Publié le 09/05/17

C'est l'une de ces vidéos emplies d'humanité qui connaissent un succès immense sur Internet. Elle témoigne du dévouement et de l'inventivité d'un médecin brésilien pour soulager une fillette malade.

Sur les images de la séquence, une adorable petite fille affligée d’une sonde esquisse quelques pas de danse, s’affranchissant pour un temps le pénible dispositif médical. Immédiatement entraînée par la musique du médecin, virtuose du ukulélé, elle semble oublier un instant la souffrance causée par la maladie rare dont elle est atteinte (une histiocytose langerhansienne, qui se caractérise par la prolifération de cellules spécifiques causant des tumeurs autour de la peau, des os et des viscères).

Cette vidéo a été enregistrée dans l’un des hôpitaux publics les plus prestigieux d’Amérique latine, l’hôpital clinique de la faculté de médecine de Ribeirão Preto (São Paulo, Brésil).

Le docteur Paulo Martins, spécialiste en pédiatrie, explique sur son profil Facebook qu’il a décidé d’apporter un ukulélé (une guitare hawaïenne) afin d’offrir un peu de joie à ses petits patients hospitalisés, pour la plupart des adolescents atteints d’un cancer, et rarement des enfants. Mais Sofía, la fillette de la vidéo, a voulu absolument être de la partie, après avoir entendu les notes du ukulélé. Et c’est son papa qui est allé solliciter le médecin.

« Un peu honteux, je lui ai répondu que je ne connaissais aucune chanson pour les enfants. Mais celui-ci m’a rassuré tout de suite en me précisant que sa fille était fan de la chanteuse Marília Mendonça. J’ai donc commencé à jouer doucement, puis avec de plus en plus d’aisance, fasciné par la magie dégagée par les pas de danse de la petite patiente.

« Aimer et se consacrer à son prochain ne doit jamais être quelque chose d’occasionnel pour attirer l’attention. Cela doit naturellement faire partie de notre quotidien. Les enfants en ont plus que jamais besoin. Nous devons essayer d’apporter la joie et l’optimisme là où nous passons pour ne jamais nous laisser emporter par la mauvaise humeur, l’indifférence et la tristesse qui parfois essaient de nous accabler. »
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
maladie
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement