Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 06 mars |
Sainte Colette de Corbie
home iconActualités
line break icon

71% des catholiques pratiquants réguliers ont voté Macron

EMMANUEL MACRON

AP/EAST NEWS

Emmanuel Macron a été élu 25e président de la République française ce dimanche 7 mai 2017.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 09/05/17

Mais le vote en faveur du FN continue néanmoins à progresser chez les catholiques occasionnels : près d'un sur deux a voté Le Pen.

À l’issue du second tour de l’élection présidentielle, les premières études réalisées par les instituts de sondage permettent d’établir une cartographie précise de l’électorat catholique et de son comportement face à l’alternative Emmanuel Macron / Marine Le Pen. Et l’enquête réalisée par l’IFOP pour Pèlerin et La Croix confirme largement les tendances du premier tour : il est désormais impossible de parler d’ « un » vote catholique.

De manière générale, ceux qui se déclarent catholiques ont un peu moins voté pour Emmanuel Macron que la moyenne nationale (62% vs 66,1%). De même, Marine Le Pen réalise une légère sur-performance dans cette catégorie de la population (38% vs 33,9%). En revanche, les rapports changent de manière très significative lorsqu’on introduit le paramètre de la pratique.

Près d’un catholique « occasionnel » sur deux a voté Le Pen

En effet, plus on se déclare pratiquant, moins on vote pour le Front national (FN). Et ce, de manière très nette. 71% des catholiques qui déclarent assister régulièrement à la messe (au moins une fois par mois), ont déclaré avoir accordé leur suffrage au candidat d’ « En marche », soit presque 5 points de plus que la moyenne nationale. Inversement, Marine Le Pen enregistre un score inférieur de presque 5 points à sa performance globale dans cette catégorie des catholiques.

C’est chez les catholiques occasionnels (qui vont à la messe moins d’une fois par mois) que l’écart s’est le plus resserré entre les deux candidats : 46% d’entre eux ont voté Marine Le Pen, et 54% pour Emmanuel Macron. Un écart qui traduit une forte fragmentation de l’électorat catholique, puisqu’en 2014 par exemple, lors des élections européennes, « réguliers » et « occasionnels » avaient voté dans les même proportions en faveur du FN (autour de 20%), rappelle Pélerindans la synthèse de cette enquête.

Le vote des catholiques au second tour de la présidentielle 2017. Sondage IFOP Pèlerin-La Croix du 7 mai 2017.
Create column charts
Tags:
Emmanuel Macronmarine le penprésidentielle 2017
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LA BONNE MORT
Père Nathanaël Pujos
Que se passe-t-il au moment de la mort ?
2
Rachel Molinatti
Irak : chaque matin, Sara, musulmane, va prier devant la Vierge d...
3
La rédaction d'Aleteia
Attention, ces saints vont prendre vie sous vos yeux !
4
WEB2-IRAK-IMEDIA
Hugues Lefèvre
Les cinq choses à savoir sur le voyage du pape François en Irak
5
La rédaction d'Aleteia
EN DIRECT – François en Irak : avec le vaccin de l’espéranc...
6
Guillaume et Dorota Andrieu
Marzena Devoud
« Notre challenge ? Faire découvrir aux fiancés que l’on do...
7
Rachel Molinatti
Entre deux livraisons, il fait un coucou à sa maman du Ciel
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement