Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 19 avril |
Saint Expédit
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

71% des catholiques pratiquants réguliers ont voté Macron

EMMANUEL MACRON

AP/EAST NEWS

Emmanuel Macron a été élu 25e président de la République française ce dimanche 7 mai 2017.

La rédaction d'Aleteia - publié le 09/05/17

Mais le vote en faveur du FN continue néanmoins à progresser chez les catholiques occasionnels : près d'un sur deux a voté Le Pen.

À l’issue du second tour de l’élection présidentielle, les premières études réalisées par les instituts de sondage permettent d’établir une cartographie précise de l’électorat catholique et de son comportement face à l’alternative Emmanuel Macron / Marine Le Pen. Et l’enquête réalisée par l’IFOP pour Pèlerin et La Croix confirme largement les tendances du premier tour : il est désormais impossible de parler d’ “un” vote catholique.

De manière générale, ceux qui se déclarent catholiques ont un peu moins voté pour Emmanuel Macron que la moyenne nationale (62% vs 66,1%). De même, Marine Le Pen réalise une légère sur-performance dans cette catégorie de la population (38% vs 33,9%). En revanche, les rapports changent de manière très significative lorsqu’on introduit le paramètre de la pratique.

Près d’un catholique “occasionnel” sur deux a voté Le Pen

En effet, plus on se déclare pratiquant, moins on vote pour le Front national (FN). Et ce, de manière très nette. 71% des catholiques qui déclarent assister régulièrement à la messe (au moins une fois par mois), ont déclaré avoir accordé leur suffrage au candidat d’ “En marche”, soit presque 5 points de plus que la moyenne nationale. Inversement, Marine Le Pen enregistre un score inférieur de presque 5 points à sa performance globale dans cette catégorie des catholiques.

C’est chez les catholiques occasionnels (qui vont à la messe moins d’une fois par mois) que l’écart s’est le plus resserré entre les deux candidats : 46% d’entre eux ont voté Marine Le Pen, et 54% pour Emmanuel Macron. Un écart qui traduit une forte fragmentation de l’électorat catholique, puisqu’en 2014 par exemple, lors des élections européennes, “réguliers” et “occasionnels” avaient voté dans les même proportions en faveur du FN (autour de 20%), rappelle Pélerindans la synthèse de cette enquête.

[protected-iframe id=”c0807392380adcbed67903477652586f-95521305-117477141″ info=”//e.infogr.am/le_vote_des_catholiques_au_second_tour_de_la_presidentielle_2017_sondage_ifop_pelerin_la_croix_du_7_mai_2017?src=embed” width=”550″ height=”634″ frameborder=”0″ style=”border:none;” scrolling=”no” allowfullscreen=””]

Le vote des catholiques au second tour de la présidentielle 2017. Sondage IFOP Pèlerin-La Croix du 7 mai 2017.
Create column charts

Tags:
ÉlectionsEmmanuel Macronmarine le pen
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement