Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment apprendre à prier simplement ?

FEMME EN TRAIN DE PRIER AVEC UN CHAPELET DANS LES MAINS
© Marie ACCOMIATO/CIRIC
Femme en train de prière
Partager

Découvrez un guide pédagogique et spirituel de prière chrétienne en sept thématiques écrit par Jacques Gauthier : pourquoi et comment prier, les obstacles à la prière, prier avec son corps, la prière contemplative, la célébration liturgique, l'eucharistie et la prière en couple ou en famille.

La première édition de ce guide pratique écrit par Jacques Gauthier date de 2010. Il nous est rendu, dans la collection « Les clés du sacré », et c’est fort heureux, car le service qu’il peut rendre est inestimable : nous apprendre à prier.

C’est en priant qu’on apprend à prier

Rien n’est plus personnel que la prière, dira-t-on ! Comment prétendre l’enseigner, la diriger ? Jacques Gauthier part d’un constat très simple, qu’exprime un proverbe populaire : c’est en forgeant qu’on devient forgeron. C’est en priant qu’on apprend à prier. Et comme son expérience personnelle est aussi intense que diverse (il nous en fait volontiers confidence), il se met au service de son lecteur (qui devient ami : le tutoiement vient spontanément) avec simplicité, humilité, pour se mettre en chemin avec lui. « La prière est un chemin… » : premiers mots de l’introduction. Présence personnelle rassurante autant que peut l’être la clarté de la progression.

D’abord un essai de définition : Qu’est-ce que prier ? Pourquoi prier et comment ? Puis aussitôt, avec réalisme, le chapitre des obstacles – ils sont nombreux, hélas, mais avec une autorité sereine l’auteur les écarte l’un après l’autre, car la plupart sont des faux-fuyants ou des méprises sur la nature de la prière. Viennent les considérations sur sa pratique. Prier est une action dans laquelle le corps a toute sa place : debout, à genoux, assis, avec une respiration bien accordée, et couché pour combien de malades… Qui a suivi le guide jusque-là parvient alors à cette forme de prière contemplative qu’est l’oraison, avec ses formes privilégiées que sont l’adoration eucharistique et la lectio divina, lecture priante du texte biblique, les psaumes par exemple.

Un guide à feuilleter chaque jour

Mais la prière, rencontre avec Dieu au plus intime de notre cœur, peut aussi s’épanouir en prière communautaire. C’est le cas dans toute célébration liturgique, la messe en particulier, ou les groupes de prière. Ou dans la liturgie des Heures dite aussi Office divin, et dans le cycle de l’année liturgique. C’est aussi le cas dans la prière en couple et en famille.

Voilà le canevas de ce guide, ou plutôt son itinéraire. Ce qui compte, c’est le cheminement, pas après pas, la substance, phrase après phrase, avec un foisonnement toujours renouvelé de conseils d’intimité spirituelle et d’ingéniosité pratique. La seule lecture de ce guide est déjà prière, toujours à reprendre, car il est inépuisable. C’est un livre d’imitation. On connaît le sens chrétien de ce mot.

Chaque chapitre (j’en compte 25) s’achève en conviant le lecteur-pèlerin à un exercice pratique bien encadré. Ouvrez un cahier et, au rythme d’un chapitre par jour, notez les formules qui vous saisissent : définitions, conseils, citations, résolutions, elles sont nombreuses, et ce sont des amorces de prière. Et puis, comme l’ouvrage – par bonheur – ne comporte pas de bibliographie, faites-la vous-même, en relevant les noms (et titres d’ouvrages) des maîtres spirituels, des saints, des poètes cités par l’auteur : vous aurez une merveilleuse litanie d’accompagnateurs. Enfin chaque chapitre se clôt sur une prière proposée par Jacques Gauthier, d’écriture poétique, strophique et cadencée, sans doute tirée de ses œuvres. Oserai-je en proposer une ? Très brève. Même pas un mot. Mais une lettre ou un son.

« J’ai lu qu’un sage évêque, dans la visite de son diocèse, trouva une vieille femme qui, pour toute prière, ne savait dire que : Ô ! Et il lui dit : “Bonne mère, continuez de prier toujours ainsi, votre prière vaut mieux que les nôtres.” » De qui ? De Rousseau au livre XII des Confessions. Jacques Gauthier ne reprochera pas cette citation, lui qui cite la définition de la prière que donne Thérèse de Lisieux dans Histoire d’une âme :

« C’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le Ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie ; enfin c’est quelque chose de grand, de surnaturel qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus. » Ô !

COUVERTURE DU LIVRE DE JACQUES GAUCHER SUR LA PRIÈRE CHRÉTIENNE
La prière chrétienne, guide pratique.

La prière chrétienne, Guide pratique, par Jacques Gauthier, Presse de la Renaissance, 330 pages, 13 euros. 

Tags:
prière
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]