Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pauvreté : ce que prévoient les programmes de Macron et Le Pen

MARINE LE PEN ET EMMANUEL MACRON LORS DU DÉBAT DE L'ENTRE-DEUX-TOURS.
© STRINGER / AFP
Marine Le Pen et Emmanuel Macron lors du débat de l'entre-deux-tours, le 3 mai 2017.
Partager

Entre deux tours de l'élection présidentielle française 2017, Aleteia analyse les programmes des deux finalistes sur des questions clés en fonction des points de discernement proposés par la Conférences des évêques de France. Point n°6 : l’accompagnement des pauvres et précaires.

Le document diffusé par la Conférence épiscopale au soir du premier tour fixe une liste de points d’attention pour guider la réflexion et le vote des chrétiens. On en compte sept principaux, dont la protection et l’accompagnement des chômeurs : « L’État doit intégrer la solidarité dans la construction du projet de société et mettre en œuvre concrètement sa préoccupation (…) des plus pauvres », indique l’épiscopat. Que disent à ce sujet les programmes des deux candidats sélectionnés pour le second tour : Emmanuel Macron et Marine Le Pen ? 

Les propositions d’ « En marche ! » :

  • Augmentation du minimum vieillesse de 100 euros par mois.
  • Versement de toutes les allocations sociales (RSA, APL) le même jour du mois. Accélération du déclenchement de ces allocations après constatation des revenus (trois mois de délais maximum).
  • Création d’un « accélérateur » d’associations.

Les propositions du Front national : 

  • Baisse de la taxe d’habitation pour les ménages les plus modestes.
  • Suppression de la prise en compte du patrimoine dans le calcul des APL.
  • Revalorisation du minimum vieillesse. Le conditionner à la nationalité française ou à 20 ans de résidence en France.
  • Instauration d’une prime de pouvoir d’achat (PPA) pour les faibles revenus et les retraites modestes.
  • Suppression de l’aide médicale d’État dont peuvent bénéficier les étrangers en situation irrégulière.
  • Réserver les logement sociaux aux Français.
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]