Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : « N’ignorons pas les guerres fratricides qui déciment les populations d’Afrique »

Partager

Dans la Vidéo du pape du mois de mai, le Saint-Père invite à prier pour les chrétiens d’Afrique.

Tous les mois, le Réseau Mondial de Prière du Pape présente une nouvelle vidéo du Saint-Père. Pour ce mois de mai, le Saint-Père prie et demande de prier pour les chrétiens d’Afrique afin qu’ils « rendent un témoignage prophétique de réconciliation, justice et de paix, en prenant pour modèle Jésus miséricordieux ».

La Vidéo du Pape est une initiative mondiale développée avec le soutien du Centro Televisivo Vaticano (CTV). Mois après mois, un nouveau défi, une nouvelle intention de prière, est commentée et agrémentée de témoignages, accessibles sur le site prieraucœurdumonde.net.

« Quand nous regardons l’Afrique… »

L’Afrique ne fait généralement pas la une de nos informations, et c’est pourquoi le pape François, pour ce mois de mai, a décidé de lui consacrer sa 17e vidéo, diffusée par le Réseau Mondial de Prière. Objectif : attirer l’attention du grand public sur le drame qui afflige des milliers d’Africains. « Nous ne pouvons ignorer les guerres fratricides qui déciment les populations et détruisent leurs richesses naturelles et culturelles », souligne-il. François ne se limite pas évoquer les problèmes que vivent les habitants de ce continent. Il vante et défend l’immense patrimoine intellectuel, culturel et religieux qui caractérisent ces peuples : « Quand nous regardons l’Afrique, nous y voyons bien davantage que ses grandes richesses naturelles ». Cette Afrique, ajoute-t-il, malgré tous ses maux, « conserve sa joie de vivre et son espérance », mais il est impératif de l’aider à se libérer de tous les conflits qui mettent en grave péril la vie de ses habitants et la vitalité de son patrimoine.

En novembre 2015, le Saint-Père s’est rendu au Kenya, en Ouganda et en République centrafricaine, laissant derrière lui le souvenir inoubliable de gestes symboliques forts qui « resteront à jamais inscrits dans les cœurs et dans l’Histoire » de ces pays, commentaient divers évêques africains après son départ. « Vous emporterez la plus difficile des batailles, celle de la vie, soyez des vainqueurs de l’Amour. Fuir, s’en aller loin, n’est pas une solution. Vous devez être courageux en amour, courageux en pardon, courageux pour faire la paix », avait-il lancé. Pour tous ces peuples, « la parole et les prières de François sont un grand soutien », a assuré le père jésuite Frédéric Fornos, directeur international du Réseau Mondial de Prière du Pape et du Mouvement Eucharistique des Jeunes. Il appuie l’appel du Saint-Père à prier pour cette terre qui « souffre depuis plusieurs années de guerre, de haine, d’incompréhension et de manque de paix ».

Une terre qui souffre mais où l’Église est en croissance. Et quelle croissance ! « L’enthousiasme pour le Seigneur s’y exprime dans la joie, et la foi en Jésus sauveur persévère à travers des circonstances injustes et violentes. Cela touche les cœurs et nous donne le goût de prier pour nos frères et sœurs d’Afrique », souligne Thierry Monfils, responsable du Réseau Mondial de Prière du Pape – Luxembourg et Belgique francophone, en présentant l’intention de prière.

À propos du Réseau Mondial de prière du Pape

Le Réseau Mondial de Prière du Pape est au service des défis de l’humanité et de la mission de l’Église. Il a pour mission de prier et se mobiliser pour les défis de l’humanité qui préoccupent le Pape. Et pour objectif : être apôtres dans la vie quotidienne, à travers un chemin spirituel appelé « Chemin du cœur », qui transforme en profondeur pour servir la mission du Christ. Fondé en 1844, le réseau est présent dans 98 pays et formés de plus de 35 millions de personnes, en comptant également sa branche « Jeunes », le Mouvement eucharistique des jeunes (MEJ). Plus d’informations ici.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]