Les 4 articles les plus partagés

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : « Un cœur rigide et têtu n’a rien compris à la Parole de Dieu ! »

vatican.va
Partager

À l’exemple de saint Etienne, le Saint-Père rappelle au chrétien qu'il doit témoigner la tendresse de Dieu pour adoucir les "cœurs de pierre"

Croire en Dieu c’est savoir « montrer la tendresse de Dieu pour nous, pour nos péchés, pour nos faiblesses », comme saint Etienne qui a su « écouter » et « recevoir le témoignage de l’obéissance » jusqu’à en payer le prix de sa vie. C’est savoir que « le Seigneur est capable de changer un cœur de pierre en cœur de chair » et le montrer en témoignant d’un « coeur ouvert », a déclaré le pape François, au cours de son homélie pendant la messe à Sainte-Marthe, ce mardi 2 mai. Au cœur de son homélie : le drame des « cœurs fermés », de ces « cœurs qui refusent d’entendre » et ne connaissent que le langage du jugement et de la condamnation à l’égard du prochain. Cette attitude « fait beaucoup souffrir l’Église », a souligné le Saint-Père. En toile de fonds, la première lecture du jour, qui relate le martyre de saint Étienne (Ac 7, 51 – 8,1a) qui « avait tout compris » et fut lapidé parce que ses persécuteurs, eux, n’avaient pas compris la Parole de Dieu.

« Un cœur fermé, un cœur têtu… »

Saint Étienne est « un témoin d’obéissance », comme Jésus, et c’est pourquoi il a été persécuté. Il avait traité ses persécuteurs de « têtus », leur avait reproché d’avoir « le cœur et les oreilles fermés ». Dire cela de quelqu’un équivalait à le traiter de « païen », a expliqué le Pape dans son homélie. Ces hommes n’avaient pas compris la Parole de Dieu. « Ils avaient le cœur fermé » et « résistaient » à l’Esprit saint. Et le Saint-Père d’insister : ce genre de personne « ne sait pas dire : “Mais explique-moi, pourquoi tu dis ça ? Pourquoi ça ? Explique-moi …”. Non, ces personnes sont fermées, savent tout, n’ont pas besoin d’explications ». Et « un cœur fermé, un cœur têtu, un cœur païen, a le sentiment de se suffire à lui-même », une attitude inconcevable chez un chrétien.

Il y a en effet deux façons de ne pas comprendre la parole de Dieu, a poursuivi le Pape. Et de citer alors les deux disciples auxquels Jésus apparait sur la route d’Emmaüs : eux aussi n’avaient pas compris, mais « par peur », pour éviter les  problèmes. La critique de Jésus à leur égard est moins forte. Il leur dit « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ». Contrairement à Étienne qui se trouve face à des « cœurs exaspérés », Jésus a devant lui deux hommes « bons » et « ouverts à la vérité » qui « ont laissé ses paroles entrer et réchauffer leur cœur ». Les disciples d’Emmaüs, « c’est nous, les chrétiens », avec « tous nos doutes », « tous nos péchés », qui voulons souvent « nous éloigner de la Croix, des épreuves », mais gardons toujours « une place pour entendre Jésus qui réchauffe nos cœurs ».

Pour adoucir « les cœurs rigides »

Pour discerner, le Pape a renvoyé l’assemblée à l’épisode évangélique de la femme adultère quand Jésus demande à ceux qui voulaient la lapider de « regarder en leur for intérieur » avant de juger. Que chaque croyant « entre dans cet échange entre Jésus et cette victime des cœurs de pierre », a-t-il exhorté, et qu’il demande « la grâce que le Seigneur adoucisse un peu le cœur de ces personnes rigides, toujours enfermées dans la Loi, qui condamnent tout ce qui est hors de cette Loi ». Que le chrétien soit, comme saint Étienne, « un témoin d’obéissance », qui regarde et montre cette « tendresse divine » qui peut « changer un cœur de pierre en cœur de chair ».

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.