Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Championnat cycliste du clergé : 50 religieux se sont affrontés sur le bitume

BIKE MONDAYE
© Abbaye de Mondaye
Partager

La 18e édition de la désormais traditionnelle compétition s'est achevée ce mardi à l'issue d'une messe de clôture célébrée à Mondaye (Calvados).

Des prêtres, des religieuses, des moines, des diacres, des séminaristes et même une mitre en la personne de Mgr Benoît Rivière, l’évêque d’Autun ! Près de cinquante candidats se sont affrontés ces 1er et 2 mai lors du championnat cycliste du clergé, accueilli par les chanoines réguliers de l’ordre de Prémontré, autour de l’abbaye Saint-Martin de Mondaye (Calvados). Deux épreuves ont départagé les candidats : un contre-la-montre de 9,6 kilomètres organisé lundi, et une épreuve de distance de 56 kilomètres. La compétition a été conclue par une messe célébrée ce mardi à 12 heures à l’abbaye.

Chaque année, cet événement — soutenu par le diocèse de Caen-Bayeux — réunit le clergé passionné de la petite reine pour une authentique compétition, mais aussi pour un temps de détente amical, bienvenu quand on connaît les emplois du temps herculéens de la plupart des compétiteurs. Sportif, amical, mais pas que. Bon nombre des participants engagés dans ce championnat pas comme les autres, expliquent que la pratique du vélo est propice à l’exercice de la prière et de la méditation.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]