Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 octobre |
Sainte Céline
Aleteia logo
home iconArt & Voyages
line break icon

Mômes et compagnie : retrouver l’esprit d’enfance

© 1962 Zazi Films

Alma Delarivière - Publié le 01/05/17

La Cinémathèque française fait la part belle à l’enfance et accueille jusqu’au 30 juillet, une exposition : « Mômes et compagnie », ou le voyage dans l’enfance telle que les films d’hier et d’aujourd’hui nous la présente. À travers de nombreux extraits de films, le cinéma nous emmène dans ce monde merveilleux. Un seul commandement : soyez comme des enfants…

Mômes et compagnie est une promenade d’émotion en émotion. De la joie à la tristesse, pour arriver à la colère en passant par la peur. Les extraits de films disséminés dans toute l’exposition : l’enfance est un âge complexe et le cinéma ne nous en offre pas qu’une image édulcorée. Des enfants émerveillés, mais aussi des enfants blasés, des bons et des méchants, des insolents et des réservés, des heureux et des malheureux : tous sont représentés sur la pellicule. ’est toujours beau, parce que toujours franc. CLes chefs d’œuvres, montrent bien qu’à l’âge de l’enfance on ne triche jamais, on est toujours authentique. Les enfants ne contiennent pas leur insolence – on le voit dans Zéro de conduite (« M’sieur le professeur, je vous emmerde ») pas plus qu’ils ne contiennent l’amour qu’ils portent à leur père – comme dans La vie est belle de Capra. Ils ne censurent pas leur irrésistible espièglerie – (La guerre des boutons). Ni cette tristesse immense qui tord nos cœurs d’adultes (Poil de Carotte).

La beauté vraie de l’enfance

On est frappé par la beauté de ces visages francs aux sourires rayonnants, ces éclats de rire jamais polis, ces coups de colère jamais contenus, ces larmes si cruelles sur des visages si tendres. Cette joie parfois céleste qui les prend et qui les fait danser. L’horreur du mal qu’on peut leur faire, la force et le courage qu’ils démontrent face à l’adversité. Au fond, l’enfance est parfois terrible dans sa vérité et sa beauté. Les cinéastes qui ont filmé ces enfants avec génie en témoignent souvent, bouleversés.

Mais si l’exposition ne fait pas l’économie du drame et de la gravité, notamment quand elle évoque l’enfance dans la guerre, elle met tout de même l’accent sur le merveilleux, le jeu, la légèreté et l’amusement. Il y a largement de quoi rêver : de la musique, des couleurs, de la magie. Les installations sont envoûtantes avec des tissus qui volent et des jeux de lumière. Et pour l’immense bonheur de tous, une salle entière est dédiée au rire.

© 1998 Les Armateurs - Odec Kid Cartoons - France 3 Cinéma : Monipoly - Trans Europe Film - Exposure - RTBF - Studio O

Et pourtant, peut-être que le plus beau dans cette exposition n’est pas sur les présentoirs et les écrans. Car quand on ouvre l’œil, on voit de petits visiteurs aux yeux écarquillés devant Charlie et la chocolaterie, de jeunes visiteuses rêver devant la robe de Peau d’âne, des gamins se trémousser quand ils entendent « Il en faut peu pour être heureux ». Il est très beau de les écouter éclater de rire ou de voir leurs visages tout à coup chamboulés par ce qu’ils voient. En outre, la cinémathèque fidèle à sa vocation de conservation, réussit aussi le pari d’éveiller de tout jeunes enfants à l’art du cinéma. Il ne faut pas imaginer qu’ils dénigrent ce qui est vieux : à les observer, ils sont parfaitement réceptifs aux grands classiques comme The Kid de Chaplin ou même Laurel et Hardy.

La campagne publicitaire de « Mômes et compagnie » lâchait avec désinvolture « Interdit aux adultes non accompagnés ». Outre cette tendre insolence, on lisait aussi sur les affiches « Plus vous serez petit, mieux vous comprendrez ». Courez-y donc un mercredi après l’école et vous verrez que c’est bien vrai !

« Mômes et compagnie », du lundi au dimanche 10h-19h (fermé le mardi), jusqu’au 30 juillet à la cinémathèque française, 51 Rue de Bercy, 75012 Paris. Plein tarif 11 €, exposition + film 13 €, tarif réduit 8,50 €, moins de 18 ans 5,50 €, Libre Pass et enfants avec la carte CinéFamille Gratuit. Plus d’infos en cliquant ici.

Kirikou © 1998 Les Armateurs - Odec Kid Cartoons - France 3 Cinéma : Monipoly - Trans Europe Film - Exposure - RTBF - Studio O

Tags:
CinémaEnfants
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
4
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
5
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement