Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
Spiritualité

Quatre conseils pour prolonger les bienfaits du Carême

© George Martell The Pilot Media Group | CC

Elizabeth Zuranski - Publié le 30/04/17

Ce n’est pas parce que le Carême s’est achevé et que Christ est ressuscité qu’il faut retomber dans les ornières pas toujours reluisantes du quotidien. Les conseils d’Elizabeth Zuranski, de la rédaction d’Aleteia aux États-Unis.

Je ne suis pas sûre que le nettoyage de printemps se pratique encore beaucoup, mais je trouve que c’est une très bonne idée. Après avoir hiberné tout l’hiver, nous pouvons enfin embrasser le printemps, promesse d’un nouveau départ. Bien qu’il soit assez rébarbatif de passer l’aspirateur derrière le lit ou de décaper le comptoir de la cuisine, se débarrasser de toute cette poussière est extrêmement satisfaisant. Mais le défi est de garder sa maison propre après ce grand nettoyage.

Le problème est le même avec nos âmes. Le Carême est un nettoyage en profondeur. La période de Pâques est glorieuse, la nature revient à la vie. Mais une semaine après, qu’advient-il de toutes ces nouvelles résolutions ? Il est tellement facile de succomber à ses mauvaises habitudes !

Que faire pour éviter ce piège ? Porter attention à des petites choses peut tout changer.

Par exemple dans ma chambre, après avoir fait le vide et le ménage de fond en comble, je prends la peine de ranger mes vêtements tout de suite dans la penderie au lieu de les laisser traîner. Bien sûr, c’est tellement plus facile d’entasser mes tee-shirts sur le dossier de ma chaise que de les ranger soigneusement. Mais si je me laisse tenter par la facilité une fois, je me retrouve très rapidement avec une chaise ensevelie sous un tas de linge, un bureau tapissé de papiers divers et variés et un sol parsemé de chaussures.

Le simple fait de prendre la peine de garder une chambre en ordre peut aider à préserver un appartement propre. De la même façon, faire attention au désordre de son âme peut aider à en préserver la joie et la paix.

Voici quelques-uns de mes conseils « ménagers » afin de garder le temple du Saint-Esprit propre et libre de toute désordre pour les prochains mois :

1. Être tranquille

Le printemps insuffle souvent un vent de chaos qui nous emporte tout droit vers l’été. Ne vous laissez pas surprendre. Les mots du Psaume 45 me reviennent toujours en tête :  « Arrêtez ! Sachez que je suis Dieu ». Ce n’est pas grave de rester un peu tranquille ! Si vous avez une minute de libre, résistez à l’envie de lire vos emails, Facebook ou le journal… C’est difficile, mais vous serez fier d’être la seule personne dans la salle d’attente du dentiste qui ne fixe pas un écran de téléphone.

2. Être silencieux

Si l’on ne se coupe jamais du bruit, comment espérer entendre Dieu ? Coupez-vous du monde et concentrez-vous sur Dieu — éteignez la musique, la télé, votre portable et écoutez le silence. Je ne suis pas en train de vous dire de ne jamais écouter la radio ou de ne jamais téléphoner à vos amis, mais gardez en tête que le bruit peut vous distraire des choses importantes. Au fait, avez-vous déjà remarqué que les oiseaux chantaient à merveille ?

3. Être, tout simplement

Dieu vous demande de vivre le moment présent — pas dans le passé, pas dans le futur, pas dans une heure ni dans 45 minutes. Que voyez-vous ? Que sentez-vous ? Que ressentez-vous ? Vos sens vous ancrent dans le moment présent — ce moment où Dieu vous offre un océan infini d’amour et de miséricorde. Profitez du coucher de soleil, de l’herbe fraîchement coupée, de la brise qui souffle sur vos joues, et soyez reconnaissant de la présence de Dieu dans ce moment présent. Notez bien : les check-lists et les calendriers ne doivent pas réguler nos vies !

Si nous savons nous tenir tranquille, silencieux et vivre pleinement le moment présent, si nous avons conscience de la manière dont nous vivons, nous arriverons plus facilement à garder nos maisons en ordre. Libre de tout désordre et de toute distraction, nous pouvons coopérer avec la grâce de Dieu pour garder jalousement nos âmes de tout ce qui pourrait nous détourner de sa parole.

Sur ce, voici un dernier conseil :

4. Être digne de recevoir la Communion

Recevez Dieu en votre âme pure (libre de tout péché mortel). Préservez cette pureté avec soin. C’est un très bon moyen de trouver la force et le courage de faire perdurer la paix et joie que procure la période de Pâques !

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Carême
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement