Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le père Joseph Wresinsky, apôtre de la dignité

Joseph Wresinsk
Joseph Wresinski © Wikimedia
Partager

La collection "Petite Vie" réédite un ouvrage clé sur Joseph Wresinsky, le père qui a fondé "Agir Tous pour la Dignité" (ATD) en 1957.

La « Petite vie de Joseph Wresinski », de Jean-Claude Caillaux, est la reprise d’un livre publié en 1999 chez Desclée de Brouwer : Joseph Wresinski, un défi pour la dignité de tous. L’ouvrage s’intéresse à la vie et à l’œuvre d’une figure d’exception.

Qui était le père Joseph Wresinsky ?

La vie du père Joseph est simple. On peut la résumer à grands traits : naissance le 12 février 1917 à Angers ; enfance très pauvre ; ordination presbytérale le 29 juin 1946 à Soissons comme prêtre diocésain ; dix années de ministère paroissial, mais toujours à la recherche des plus pauvres ; arrivée en 1956, sur initiative de son évêque, dans la cité d’urgence de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) — en fait un bidonville, créé deux ans plus tôt à la suite de l’appel de l’abbé Pierre — et là, le choc : résurgence à travers les autres de la misère de son enfance. Et du même coup révélation de sa vocation : rester avec eux, ne plus les quitter, tout faire pour eux mais jamais sans eux. À partir de quoi la vie du père Joseph Wresinski se confond avec le long combat pour fonder et développer un mouvement spécifique à ce degré de misère qui détruit tout ce qui fait un être humain.

L’action du père Joseph Wresinsky

Comment agir contre la misère ? Une longue réflexion s’engage, qui n’a jamais cessé. Un signe en est le sens des trois lettres ATD. Dans un premier temps : Aide à Toute Détresse. Mais cela va bientôt à l’encontre de l’intuition du père. L’aide dévoie la charité, vertu théologale, en aumône et enfonce un peu plus les assistés. Terrible geste symbolique : en 1964, arrive dans le camp, peu avant Noël, un camion de jouets. Le père Joseph Wresinski y fait mettre le feu. Indignation des gens du camp. Peu de temps plus tard : « Il nous a rendu l’honneur. » Dans un second temps : Agir Tous pour la Dignité. Voilà le principe du mouvement. Tous, à commencer par ceux même du Quart Monde, autre expression que l’on doit au père, comme le mot illettrisme (1983).

Ce que cette note trop brève ne peut dire, c’est la longue maturation de ce projet unique, très différent des Compagnons d’Emmaüs, les tâtonnements, les difficultés, les échecs, les réussites aussi (la dalle en l’honneur des victimes de la misère inaugurée le 17 octobre 1987 par le père Joseph, un an avant sa mort, sur le parvis des libertés et des droits de l’homme au Trocadéro), et la persévérance, avec pour unique modèle le pauvre absolu que fut le Christ. Un livre du père a pour titre : Les pauvres sont l’Église (Centurion, 1983). Tout cela, ce livre le dit très bien, car il a pour auteur un compagnon du père, membre permanent du mouvement, qui ajoute à sa connaissance de l’homme, de l’œuvre, et des textes fondateurs, avec leurs saisissantes formules, la dimension poétique. Comme il est beau que soient convoqués les poètes pour parler des plus privés de culture qui soient : Jean-Claude Renard, Eugène Guillevic, Saint-John Perse.

Ce livre bouleverse. On en sort avec le sentiment qu’il est difficile d’en rester là. Quatre pages sur le mouvement « de ceux qui refusent la misère » donnent toutes les instructions sur les différents modes d’engagements et types d’actions proposés à tous. Le premier et plus simple étant un abonnement à la revue Quart Monde, comme un prolongement de cette lecture.

> Petite vie de Joseph Wresinski, par Jean-Claude Caillaux, Artège poche, 160 p., 9,90 euros.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.