Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconActualités
line break icon

Des joueurs de foot américain fans du Pape

Grant et son équipe © Arthur Herlin I.Media

Grant et son équipe © Arthur Herlin I.Media

I.Media - Arthur Herlin - Publié le 28/04/17

Le 27 avril, la place Saint-Pierre a accueilli 190 joueurs de football américain de l'université de Michigan venus recevoir une bénédiction de François.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour lancer le diaporama : 

Avec leur mètre 90 en moyenne et leurs épaules de colosses, difficile de passer à coté des 190 joueurs de football américain de l’université du Michigan, occupant les premiers rangs lors de l’audience du pape, place Saint-Pierre le 27 avril 2017. Surnommé les Wolverines, ces jeunes joueurs sont considérés comme les meilleurs du championnat universitaire américain, à tel point qu’il n’est pas rare que l’un d’eux rejoignent la NFL, la compétition professionnelle.

Ce jour-là, parmi tous les colosses ébahis par le discours du souverain pontife et la majesté de la basilique Saint-Pierre, l’un d’entre eux peine tout particulièrement à contenir sa joie. « Je suis tellement heureux de pouvoir écouter le pape François en direct et le voir de mes propres yeux », déclare Grant Newsome, 1 mètre 90 et 140 kilos, à l’agence I.MEDIA au terme de l’audience papale.

Une bénédiction plus qu’attendue

« C’était vraiment important pour moi de venir écouter le Pape. (…) En tant que chrétien, le pape François est pour moi une figure spirituelle incontournable, s’exclame-t-il le sourire aux lèvres, et être ici pour recevoir sa bénédiction représente une expérience unique ! ».

Il faut dire que la bénédiction du Saint-Père, Grant l’attendait par dessus tout : quelques jours plus tôt, le footballer déclarait en effet à des médias américains qu’il espérait que la bénédiction papale « soigne spirituellement » sa blessure à la jambe, dont il se remet à peine.

Grant occupe alors le poste de offensive lineman (garde offensif, en français), il est chargé de bloquer les adversaires pour les empêcher de plaquer le quarterback ou pour créer des ouvertures. Les gardes offensifs ne touchent qu’exceptionnellement le ballon mais les contacts avec les joueurs sont monnaies courantes et très souvent brutaux.

« Ma jambe mourrait »

Les blessures font donc partie du quotidien de cette catégorie de joueur, mais celle que Grant a subie en octobre 2016 lors d’un match contre l’université du Wisconsin était d’une rare gravité. À la fin d’une rencontre haletante, le jeune joueur de 20 ans a encaissé un placage à la limite de la réglementation.

Sous le choc, le genou de Grant s’est littéralement désarticulé. Le médecin n’a eu que 30 minutes pour intervenir. « Ma jambe mourrait », a confié le joueur plus tard aux médias. La blessure a été telle qu’il a failli perdre sa jambe et peut-être même la vie.

Après des mois de convalescence et une quarantaine d’opération, Grant marche à nouveau. Certains spécialistes parlent ni plus ni moins d’un « miracle ». Pour le jeune homme, être à Rome constitue donc un vrai pèlerinage dans la mesure où « la foi occupe une place extrêmement importante » dans sa « vie comme sur le terrain ».

Un casque et une paire de baskets pour le pape François

« Le discours de François sur la fraternité et l’inclusion résonne beaucoup en moi, confie-il encore, c’est aussi formidable d’écouter la parole de Dieu, éclairée par le Saint-Père ». Et peu importe si tous ses coéquipiers ne partagent pas tous sa foi, après une saison brillante (10 victoires et seulement 2 défaites) « être place Saint-Pierre représente beaucoup pour chacun d’entre nous! », affirme-t-il.

Quelques minutes avant l’audience, l’entraîneur de l’équipe, Jim Harbaugh, s’est approché du pape François pour lui remettre une paire de baskets et un casque de football américain aux couleurs de l’équipe. Il a ensuite été reçu en audience privée par le pape François. Après ce tête à tête, Jim Harbaugh a déclaré « être sur un nuage de grâces ».

Tags:
Pape FrançoissportVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement