Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Immigration : ce que prévoient les programmes de Macron et Le Pen

© Joël Saget et Eric Feferberg / AFP
Partager

Entre deux tours de l'élection présidentielle française 2017, Aleteia analyse les programmes des deux finalistes sur des questions clés en fonction des points de discernement proposés par la Conférences des évêques de France. Point n°1 : l’accueil de l’étranger.

Le document diffusé par la conférence épiscopale au soir du premier tour fixe une liste de points d’attention pour guider la réflexion et le vote des chrétiens. On en compte sept principaux, dont la question de l’accueil des étrangers. La position de la CEF est très claire : « Concernant les migrants, l’accroissement du phénomène migratoire, dû à de nombreux facteurs, est un constat, pas un combat. Quand certains pays accueillent des millions de réfugiés, comment notre pays pourrait-il reculer devant la perspective d’accueillir et d’intégrer quelques dizaines de milliers de ces victimes ? Notre volonté de solidarité ne peut pas se réduire au cadre restreint de notre pays ». Que disent les programmes deux deux candidats sélectionnés pour le second tour : Emmanuel Macron et Marine Le Pen ?

Concernant l’immigration, la différence entre les visions de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron s’impose dès la description du phénomène. Alors que la première parle « d’immigration incontrôlée », la deuxième décrit un phénomène qui s’inscrit dans l’histoire de la France : « La France est un vieux pays d’immigration ». Dans un premier cas, on envisage de réduire drastiquement l’immigration, alors que dans l’autre, on ne compte pas bouleverser la politique migratoire, sinon à la marge.

Les propositions d’ « En Marche »

Le programme officiel d’Emmanuel Macron est discret sur les questions migratoires. À telle enseigne que le mot « immigration » n’apparaît pas une seule fois dans le document présenté sur le site officiel. Le mot « réfugiés » n’apparaît pour sa part qu’une seule fois, dans le chapitre consacré à la « fierté d’être français ».

La paragraphe intitulé : « Refonder le lien avec la Nation » est l’occasion de présenter les deux mesures principales proposées par « En marche » au sujet de l’accueil des étrangers :

  • Faire de la maîtrise de la langue française le critère principal d’obtention de la nationalité française.
  • Réduire à six mois maximum le délai d’examen des demandes d’asile. Reconduire rapidement à la frontière les candidats déboutés.

Les propositions du Front national

Le programme de Marine Le Pen est bien plus dense sur ces questions qui structurent le mouvement fondé par son père en 1972. Ainsi, le mot « immigration » apparaît quatre fois dans son programme, et le mot « réfugié », aucune.

Au chapitre « Une France sûre », le paragraphe « Retrouver des frontières qui protègent et en finir avec l’immigration incontrôlée » comprend cinq mesures principales :

  • Rétablissement des frontières nationales et sortie de l’espace Schengen, et recruter 6 000 douaniers en conséquence.
  • Expulsion des étrangers en situation illégale et proscription des régularisations / naturalisations.
  • Réduction de l’immigration légale à 10 000 personnes par an, suppression du regroupement familial automatique, fin de l’acquisition de la nationalité française par mariage.
  • Suppression du droit du sol : seule la filiation ou la naturalisation (avec des critères renforcés) pourront permettre de devenir français.
  • « Revenir à l’esprit initial du droit d’asile ». Les demandes ne pourront être formulées que dans les ambassades et consulats de pays concernés ou limitrophes.
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]