Aleteia

Faire le ménage, c’est bon pour le moral !

© Jazmin Quaynor / Unsplash
Partager
Commenter

On le voit souvent comme une corvée et pourtant... Satisfaction d'une maison bien rangée ou exercice physique antidépresseur, faire le ménage c'est bon pour le moral ! Voici 7 bonnes raisons de mettre du propre à la maison.

Avec le printemps et la fin d’une certaine forme d’hibernation, qu’il est bon de mettre un peu d’ordre à la maison ! On astique, on trie, on range et ce petit manège permet aussi un joli ménage de la tête. Comme si s’occuper de son chez soi permettait de prendre soin de soi. À une période clé de sa vie ou dans son quotidien, faire du propre à la maison participe à prendre certaines décisions ou à les valider. C’est un peu comme « redonner un éco système à son existence psychique et neurologique », explique Luce Janin Devillars, psychanalyste. Découvrez 7 bonnes raisons de profiter de la belle saison pour entamer un ménage de printemps.

1. Nettoyer sa maison pour chasser les idées noires

Un ménage quotidien ou un gros nettoyage de saison, bref le fait de s’activer balaye les mauvaises humeurs. Comme un anti-stress, nettoyer sa maison est une action efficace. Passer l’aspirateur, laver les vitres ou lessiver les murs, c’est se débarrasser de la saleté, au sens propre comme au sens figuré. « Comme on nettoie son frigo en enlevant certaines bactéries, faire le ménage nettoie son esprit », appuie Luce Janin Devillars.

2. Faire du vide chez soi pour faire un peu de vide dans sa vie

Nettoyer sa maison commence souvent par un peu de tri, toujours utile. Avec l’arrivée des beaux jours, les fenêtres s’ouvrent et il devient plus agréable de faire du vide chez soi. Trier, ranger, c’est aussi le début d’un processus dans sa tête. Faire du vide permet de mettre les choses à plat, de se recentrer avec qui je suis aujourd’hui. « Certains vêtements que l’on porte ou certaines affaires qui sont liées au passé ne sont plus en phase avec nos envies actuelles, souligne la psychologue. Ranger, trier, vendre va impulser un changement. Par exemple, est-ce que je dois continuer à voir ces personnes ? »

Une fois le tri réalisé, l’esprit est aussi moins confus. En ayant fait un vide dans ses affaires, on peut avoir une vision nette, sans pollution, de son environnement. « À l’occasion d’un virage professionnel ou personnel, un grand rangement permet de mettre les choses au clair », selon Luce Janin Devillars.

3. Faire le ménage, une activité physique

Véritable activité physique, le ménage représente une dépense du corps et sollicite de nombreuses zones : jambes, dos, bras, etc. Faire les vitres, passer le balai ou astiquer la douche représentent un moment d’exercice. En manque de temps pour aller faire un petit footing, vous pouvez toujours joindre l’utile à l’agréable en nettoyant avec énergie la maison !
Et comme tout autre sport, le ménage permet de lutter contre le stress en combattant ses angoisses. « Organiser son esprit passe par un exercice pratique, avec une influence pédagogique et des effets neuro plastiques », confie Luce Janin Devillars. S’activer plutôt que de se laisser aller sur son canapé est une piste pour garder un certain entrain, une vrai dynamisme.

4. Profiter (même un court instant) d’une maison propre

Comme tout effort, le ménage est récompensé par le résultat, même éphémère, d’une maison propre et bien rangée. Pendant quelques heures ou quelques jours, votre intérieur est propre et sain. Vous pouvez ainsi profiter de tous les atouts de votre intérieur sans être tentée de ranger un quelconque bazar. C’est aussi une façon de garder le moral ! En évoluant dans une maison où vous vous sentez bien, vous voyez les choses du bon côté et avez moins tendance à déprimer.

5. Mettre un peu d’ordre : un rituel bien-être journalier

Le ménage est souvent une tâche répétitive, réalisée sur un temps donné, bien régulier. « Quand on créé une habitude, un comportement qui revient régulièrement, il s’imprime dans le cerveau », précise Luce Janin Devillars. Comme tout rituel, faire le ménage devient une habitude au quotidien. Plus il vous semble naturel, moins vous vous posez de questions au moment de le faire.
Faire un petit peu tous les jours, c’est aussi éviter d’avoir un gros ménage à faire sur un beau week-end ensoleillé. Le nettoyage tant redouté du frigo ou la poussière au-dessus de l’étagère, il est temps de s’y atteler ! En faisant un nettoyage petit à petit, vous vous laissez moins submerger. Le rangement est aussi simplifié avec des affaires à leur place, vite retrouvées.

6. Faire le ménage, c’est aussi prendre du temps pour soi

Même si peu de femmes sont des adeptes du ménage, ce moment de corvée peut devenir un plaisir. Souvent réservé à un créneau horaire de tranquillité, nettoyer sa maison est une activité où l’esprit peut vagabonder. Penser aux prochaines vacances ou imaginer la future déco de sa chambre. Profitez de ce moment entre parenthèse pour prendre le temps de penser à vous.
C’est aussi le plaisir de voir le résultat immédiat d’une tâche accomplie. Un temps de satisfaction devant une maison ordonnée, un travail à part entière dont vous êtes la seule responsable.

7. Organiser sa maison pour mieux organiser sa vie

« Organiser sa maison au quotidien va permettre de travailler son organisation professionnelle ou personnelle », confie la psychanalyste Luce Janin Devillars. Comme un réflexe, ranger et nettoyer son propre espace permet de structurer son esprit. Mettre ses papiers au clair, trier le linge sont des façons de s’organiser, propres à chacun. En trouvant le système qui vous convient, vous pourrez le dupliquer pour organiser votre vie professionnelle. Plus vous avez tendance à être rigoureuse dans votre maison, plus il sera facile d’en faire de même dans les autres sphères.

 

Partager
Commenter
Tags:
ménage
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]