Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 octobre |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
home iconArt & Voyages
line break icon

Sorti de la misère, Sinet s'engage aujourd'hui pour son pays

© Antoine Besson

© Antoine Besson

Antoine Besson - Publié le 21/04/17

Sinet, un pharmacien cambodgien issu d'une famille pauvre, a décidé d'aider la société.

La plupart des conversations ces derniers temps tournent autour de questions politiques. L’heure approche où la France devra se choisir un nouveau Président et déjà nos médias bruissent des débats. S’il est légitime de s’interroger sur une classe politique qui délaisse le terrain des idées au profit des invectives personnelles, il ne faut pas pour autant suivre leur exemple. Je voudrais vous parler d’un jeune qui m’a ému au centre Dr Christophe Merieux d’Enfants du Mékong.

Ce jeune s’appelle Sinet. Il vient d’une famille pauvre au Cambodge qui survivait en agrémentant le riz quotidien de quelques rats qu’il allait chasser. Sinet aimait l’école et ses camarades. Petit, il « tannait » ses parents pour qu’il lui achète des chaussures de sport pour jouer au foot avec les autres enfants. « Je ne comprenais pas l’ampleur des sacrifices que devaient faire mes parents pour gagner quelques dollars », écrit-il sur une page de son blog.

« Lorsque j’ai été plus âgé, j’ai commencé à comprendre leur fardeau. Depuis ce jour, je n’ai plus rien demandé à mes parents, excepté ce qui était nécessaire pour mes études, ce qui me donna l’occasion de les aider plus tard. Les remords face à mes caprices d’enfants pour des chaussures me rappellent que si je veux quelque chose, je dois aller l’obtenir par moi-même. Mes parents m’ont donné un corps avec deux bras, deux jambes, un cerveau qui fonctionne et une éducation. C’est tout ce dont j’ai besoin pour obtenir tout ce que je désire ! »

Voilà un état d’esprit qui me réjouit et m’interpelle. Sinet ne laisse pas à un autre la responsabilité de s’engager pour sortir son pays du chaos dans lequel les Khmers rouges l’ont plongé il y a 40 ans. Il y aurait pourtant bien des raisons de désespérer au Cambodge de la politique et de la corruption. Et pourtant, Sinet travaille pour son pays, il s’engage pour lui. Aujourd’hui il est pharmacien et fait de la politique, au sens noble du terme. Il s’engage pour les autres et travaille à rendre son environnement meilleur et plus responsable. Ce sont ses origines modestes qui font la richesse de son engagement et fondent ses principes simples mais puissants : la responsabilité, l’entraide, l’éducation, la reconnaissance. À l’heure où la politique n’a jamais paru, en France, aussi loin des principes d’honneur, Sinet, lui, honore ses parents et son pays par son engagement !

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
chroniquesenfants du mekong
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement