Aleteia

10 choses que les femmes font (ou ont très envie de faire) sans l’admettre !

shutterstock
Partager
Commenter

Zapper l'heure du bain de ses enfants, boulotter la fin de leur paquet de bonbons, avoir envie de remettre sa démission sur un coup de tête... Nous ? Jamais ! Petites confidences pourtant véridiques...

Qui n’a jamais autorisé ses enfants à regarder des dessins animés juste pour siroter une bonne tasse de café, tranquillement avec un magazine ? Laquelle, sur un coup de déprime, n’a jamais fini un paquet de bonbons entamé ? Et quelle femme, sur un coup de tête, n’a jamais été à deux doigts de donner sa démission ? Soyons honnête : la femme parfaite n’existe pas, et la mère parfaite encore moins. Nous pouvons faire de notre mieux, il y aura toujours une marge d’amélioration.

Bien sur, les réseaux sociaux n’arrangent rien. Nous avons toutes un compte Instagram ou Facebook où nous pouvons montrer à nos followers à quel point notre mari est dévoué, nos enfants bien éduqués et notre maison super bien tenue. Nous pouvons aussi nous vanter de nos petits plats gluten free, organiques et vegan préparés pour toute la famille, ou des progrès incroyables de notre petit dernier. Bref, nous pouvons exhiber les preuves de notre apparente perfection. Et puisque toute les mères sur Instagram font la même chose, pourquoi s’en priver ?

Pourtant les dix choses qui suivent, toutes les mères l’ont fait, le font ou le feront. Mais de ça, vous ne verrez jamais rien !

1. Boulotter des sucreries

Les aliments sans gluten, sans graisse animale et organique sont les seuls aliments que vous vous autorisez à poster sur instagram. Mais en réalité, nous succombons toutes aux paquets de bonbons et laissons nos enfant manger certains aliments interdits une fois de temps en temps.

 

2. Pleurer en cachette

Dès que vous vous retrouvez seule, vous fondez en larme. Vous pleurez parce que votre bébé pleure, ou parce qu’il vous manque déjà alors que vous venez de le déposer à la crèche. J’ai déjà vécu ça. Ce matin-même, j’ai pleuré dans l’ascenseur parce que mon fils de 14 mois a fait une crise lorsque j’ai quitté la maison, comme tout enfant de cet âge le fait lorsque sa mère s’en va. Laisser son bébé avec son père ou ses grands-parents n’est pas facile, mais ce n’est pas un crime non plus. Ne vous sentez pas coupable. Il est normal de prendre un peu de temps pour vous.

3. Avoir des regrets

Aucune mère n’ose l’admettre, mais dans les moments difficiles, il nous arrive à toutes (même si ce n’est que pour une fraction de secondes) de regretter de s’être mariée et d’avoir eu un enfant. A un moment ou à un autre, toutes les femmes se sentent déçues, seules et ont l’impression d’avoir choisi une vie trop difficile, à laquelle elles ne sont pas préparées. C’est normal. Cela passera dès que votre enfant vous fera un grand sourire édenté.

Avec le temps, tous vos efforts seront récompensés. Et vous réaliserez que c’était votre destin, et que pour rien au monde vous ne changeriez de place avec vos amies célibataires.

4. Céder son portable à ses enfants

Nous savons tous qu’il est mauvais pour les jeunes enfants d’utiliser des appareils électroniques. Il ne faut pas les laisser jouer avec un portable et le temps passé devant la télévision doit être strictement limité. Enfin ça, ce sont les règles officielles.

Beaucoup de parents laissent leurs enfants regarder un ou deux dessins animés, en plus de ce qui était prévu,  quand ils ont besoin de terminer quelque chose, ou simplement parce qu’ils veulent avoir la paix pendant quinze minutes. Cela n’est pas grave. Et vous n’êtes pas non plus une mauvaise mère lorsque vous refusez à votre enfant ces quelques minutes supplémentaires devant le petit écran.

5. Tout envoyer balader

Là, maintenant, tout de suite. Il arrive d’avoir envie de quitter son bureau et de démissionner pour de bon. Il arrive même qu’il n’y ait pas de raison particulière à cela. Nous avons juste envie de tout envoyer balader. Nous avons toutes un point de non retour : une réflexion mal placée de son boss, un ras-le-bol de tout faire chez soi, ou de répéter à longueur de journée “ fais pas ci »,  » fais pas ça » à ses enfants.

Personnellement, je ressens cela plusieurs fois par jour. Parfois, dès 9h du matin. Et vous savez quoi ? C’est normal, c’est mon échappatoire. Et si vous pouvez succomber à cette envie de temps en temps, n’hésitez pas. Sortez de chez vous, ou prenez une longue pause déjeuner. Préférez une bonne marche, un peu de shopping ou une tasse de café pour vous libérer de vos émotions négatives, plutôt que de vous en prendre à votre entourage.

6. Penser que tout est de notre faute !

C’est ce que vous murmure la petite voix dans votre tête lorsque votre enfant se fait un bleu, se cogne la tête ou tombe d’une chaise. C’est peut-être un peu facile à dire mais je mettrais ma main à couper que toutes les mamans se sont retrouvées dans cette situation. Même si vous aviez des yeux dans le dos, cela n’empêcherait pas votre enfant de faire des bêtises. D’ailleurs, j’ai remarqué que mon fils se fait toujours les plus gros bobos quand plusieurs personnes sont là pour le surveiller.

7. Zapper l’heure du bain

Si on compte le temps de préparation, le séchage et l’habillage, il faut environ 45 minutes pour baigner un bébé ou un enfant en bas âge. Et si votre petit pirate a déjà découvert les joies d’éclabousser toute la salle de bain, de jeter ses jouets flottants sur le sol ou de tapisser les murs de mousse de savon, cela peut prendre bien plus longtemps (c’est là ou j’en suis avec mon enfant actuellement). Il faut ensuite ajouter le temps perdu par la crise de désespoir qu’engendre la fin du bain, puis le temps qu’il faut pour nettoyer et sécher la salle de bain. Donc en fait, il faut presque deux heures. Donc en y  réfléchissant bien… certains soirs, mon enfant ira se coucher sans avoir pris de bain. (#mauvaisemère).

8. Ne pas cuisiner équilibré

Idéalement, personne ne veut nourrir ses enfants d’ingrédients chimiques. Si vous avez l’énergie, le temps (et le porte-monnaie) de ne faire vos courses qu’à Bio C Bon, tant mieux ! Mais cela ne fait pas de vous une meilleure maman que celle qui sert un petit pot tout préparé parce qu’elle n’a pas le temps de cuisiner. En plus, la nourriture en pot pour bébé est strictement contrôlée, probablement plus que les carottes que vous achetez à la ferme bio du coin.

9. Faire la grasse matinée

Il n’y a rien de mal à ça, à part que votre enfant est déjà réveillé depuis une heure. Quoi ? Vous voulez dire qu’il joue tout seul ? Sans avoir pris son petit-déjeuner ? La plupart d’entre nous, en particulier après une nuit blanche (rappelez-vous les dents…), préférerait frapper le réveil avec un marteau plutôt que de se lever. Donc si votre enfant ne pleure pas en se réveillant, il n’y a rien de mal à rester blottie sous la couette un peu plus longtemps ! Certaines mamans m’ont même confié donner à leurs enfants, leur petit déjeuner préféré avant de retourner se coucher, sans aucun remord !

10. Regarder votre bébé dormir

Au lieu de prendre soin de vous et de vous détendre, vous vous surprenez à regarder vos enfants dormir. C’est ce que je fais. Mon mari et moi nous faufilons régulièrement dans sa chambre, et nous restons jusqu’à ce que l’un de nous éclate de rire (notre enfant fait de sacrés acrobaties pendant son sommeil !) Et pour tout vous dire, avant d’aller me coucher, même quand j’ai passé la journée à m’occuper de lui, je jette toujours un oeil à sa photo qui est en fond d’écran de mon téléphone. Une perte de temps ? Peut-être. Mais je me couche de meilleure humeur.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]