Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconFor Her
line break icon

Cinq robes de mariée qui ont marqué l'histoire

De gauche à droite : Audrey Hepburn, Kate Middleton et Jacqueline Bouvier. / © Ernst Haas | Getty Images, Samir Hussein | WireImage | AFP | Getty Images

 Pola Madej-Lubera - Publié le 13/04/17

Les plus grands couturiers se sont penchés sur leur mariage. Raffinement de tulle de soie, dentelles, taffetas ou traine sans fin : ces mariées-là ont défini les canons de l'élégance nuptiale.

Elles sont admirées pour leur style et leur élégance. Certaines évoquent le gotha, les grands photographes, d’autres les scènes cultes des films les plus glamour… Leurs robes de mariée sont entrées dans l’histoire et sont devenues l’emblème des plus belles créations stylistiques de leur époque. Les mariages de Lady Di, Grace Kelly, Audrey Hepburn, Jackie Kennedy et Kate Middleton resteront toujours dans nos mémoires. Retour, en images, sur ces icônes de l’élégance.

Grace Kelly

Dire que c’était « la plus belle robe de mariée de tous les temps » n’est en rien exagéré. Il suffit de rappeler qu’il aura fallu 36 couturières durant plusieurs semaines pour venir à bout de cette oeuvre d’art de la mode. A l’occasion du 60è anniversaire de mariage du couple princier de Monaco, des journalistes se sont récemment replongés dans l’histoire de ce mariage. Leur travail les a amenés à divulguer à l’opinion publique de nouvelles photos de la cérémonie qui jusque là étaient restées dans les archives familiales.


CELESTINA AGOSTINO

Lire aussi :
Celestina Agostino : « Le jour de son mariage, on n’est pas à la mode, on est soi »

Que ce soit sur les photos ou sur les vidéos du mariage accessibles sur internet, la princesse Grace Kelly est indiscutablement merveilleusement belle. L’élégance de la robe en tulle de soie, en forme de tulipe, garnie de dentelles, n’a jamais été égalée de 1956 à nos jours. Les détails en disent long sur le travail stylistique réalisé sur la princesse Grace Kelly : les cheveux lisses, la tiare et les fines boucles d’oreille brillantes font désormais partie des canons de la mode nuptiale.

Mondadori | Getty Image
Grace Kelly et le Prince Rainier III Grimaldi sur les marches de la cathédrale de Monaco, le 19 avril 1956. © Getty Image

Audrey Hepburn

Cette robe de mariée, devenue légendaire, prouve que les robes courtes ne représentent pas toujours l’avant-garde et le refus de la tradition. Réalisée à partir d’organdi blanc, la robe qu’Audrey Hepburn a portée pour son mariage avec Mel Ferrer, rappelle la robe de mariée qu’elle portait dans le film « Funny face » si ce n’est qu’il manque le voile et le bouquet. En revanche, Audrey a choisi à la place son inséparable accessoire : sa mythique paire de gants.


BOUQUET DE MARIAGE

Lire aussi :
Mariage : pivoine en juin, œillet en juillet, lys en décembre… à chaque mois, sa fleur

Au premier coup d’oeil il est difficile de reconnaître la patte du célèbre créateur de mode mais les apparences sont trompeuses. La robe est une création de la maison Pierre Balmain que nous associons aujourd’hui davantage a une mode très moderne et plus rock and roll.

Audrey Hepburn, lors de son mariage avec Mel Ferrer, le 4 mai 1929. Audrey porte une robe de chez Balmain. © Ernst Haas/ Getty Images

 Jackie Kennedy

Le sénateur John F. Kennedy a épousé la très belle Jacqueline Bouvier en 1953. Sa robe de mariée, conçue en taffetas, avec 40 mètres de tissu ivoire est devenue culte et source d’inspiration pour les jeunes créateurs. A noter que sa designer, Ann Lowe, était une afro-américaine, ce qui pour les années 50 était un fait remarquable : elle a été la première créatrice de mode noire américaine des Etats-Unis.




Lire aussi :
Des idées simples pour décorer l’église le jour de son mariage

Malheureusement son talent n’a été reconnu qu’après sa mort. Ann Lowe a en réalité réalisé deux robes de mariée pour Jacky Kennedy car dix jours avant la cérémonie, la première robe a été abîmée. En quelques jours, la talentueuse créatrice a réussi à en faire une copie conforme qui est devenue LA robe de mariée des années 50. La robe de mariée de Jacky Kennedy se trouve aujourd’hui au musée John F. Kennedy à Boston.

John Kennedy et Jacqueline Bouvier, le 12 aout 1953, Newport, Rhode Island. © Bachrach/ Getty Images, AFP/ Getty Images.

Lady Di

Des centaines de millions de personnes ont pu suivre à la télévision le mariage de Diana et du prince Charles en 1981. Bien que les mariages royaux soulèvent toujours l’intérêt des médias, celui-là a réellement été exceptionnel et a imposé très certainement les tendances de la mode nuptiale pour les vingt années à venir. La robe de mariée de Diana représentait l’air du temps de son époque, où la mode renvoyait l’image d’une féminité pleine d’élan et d’élégance. Bien que des millions de femmes dans le monde aient copié la robe de mariée de la princesse, personne ne se souvient plus aujourd’hui du duo qui l’a conçue, David et Elisabeth Emanuel.


RINGS MARRIAGE FLORE et ZEPHYR

Lire aussi :
Intemporelle, épurée ou arty ? Notre sélection d’alliances de mariage

La robe en taffetas de soie ivoire avec des volants autours du cou rappelait le style victorien. La traine de huit mètres de long s’étalant au milieu de la cathédrale continue à éveiller notre imaginaire. Aujourd’hui, cela peut nous paraître quelque peu irréel mais dans les années 80 les manches bouffantes, très à la mode et en même temps très ancrées dans la tradition, ont fait une très grande impression. Le contraste entre le faste de la robe et le charme discret de la princesse souligné par une coiffure à la garçonne, a probablement contribué à l’image légendaire qui en est resté.

La princesse Diana et le prince Charles quittant la cathédrale St Paul à Londres après la célébration de leur mariage le 29 juillet 1981. A droite, Diana au Palais de Buckingham juste après la cérémonie. Anwar Husein/Getty Images

Kate Middleton

Bien avant le jour J, le mariage du successeur au trône de l’Angleterre a été annoncé comme allant être le mariage du siècle. C’est la future jeune épouse qui a suscité le plus d’émotion. Les spéculations autour de la robe de mariée de Kate Middleton ont fait tourner la tête à plus d’un journaliste en Grande-Bretagne et dans le monde. Quel créateur de mode choisirait-elle pour le plus beau jour de sa vie ? Allait-elle trébucher ? D’autres se demandaient si elle allait être à la hauteur de la mère de William ou si elle allait se montrer suffisamment digne.


CRAVATE MARIAGE

Lire aussi :
Mariage : lavallière, cravate ou nœud papillon ?

La toute fraîche émoulue princesse de Galles a ébloui les sujets de la couronne et tous ses sympathisants de la monarchie britannique, vêtue d’une robe de mariée splendide de la maison de couture londonienne Alexander Mc Queen (conçue par Sarah Burton qui a pris la direction artistique après le décès de son fondateur). Jusqu’à nos jours, on estime que la robe en dentelle aux manches longues choisie par Kate était parfaitement accordée à sa silhouette, à sa beauté et à cette somptueuse occasion. L’élégance subtile et le style classique empruntant au meilleur de la tradition ont été soulignés par l’ensemble des commentateurs. La coiffure simple et le maquillage léger de la future jeune épouse ont parfait l’ensemble sans oublier le bouquet de muguets. La robe de mariée de la princesse de Galles est entrée dans l’histoire comme étant un coup dans le mille esthétique. Grâce à cette robe et à son élégance naturelle, Kate Middleton a obtenu le statut de l’icône du style de cette décennie.

Le prince William et la princesse Kate après leur mariage à l'abbaye de Westminster à Londres, le 29 avril 2011. Suzanne Plunkett/AFP/Getty Images
Tags:
Mariagemode
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement