Aleteia

Faire une retraite en famille : comment trouver la session adaptée ?

© Shutterstock
Partager
Commenter

Les formules de retraites familiales proposées par les communautés religieuses sont multiples. Laquelle choisir, pourquoi ? Voici quelques critères à prendre en compte et les témoignages des familles.

Les sessions de retraites familiales durent 2 à 6 jours, pendant lesquels parents et enfants vivent un vrai ressourcement spirituel, adapté à chacun. Quelle que soit la communauté religieuse qui vous accueille, les retraites comprennent des temps d’enseignement, de prière, de veillées… et de détente ! Les enfants ont leur propre programme, suivant leur âge, et les plus petits sont parfois pris en charge. Tout est fait pour que chaque participant puisse renouveler sa foi de manière personnelle, tout en renforçant les liens familiaux, dans une atmosphère joyeuse et fraternelle. Philippe et Jeanne racontent : « Ce Foyer de Charité nous permet de nous ressourcer, de goûter à la paix de Dieu, d’apprendre à prier, de nous retrouver… » Et les enfants ne sont pas en reste. Anne, mariée, mère de 3 enfants, témoigne : « Les enfants vivent quelque chose de fort, qui nous échappe, ils s’éveillent à la foi de manière très personnelle. Les premières confessions sont très émouvantes. On les voit heureux, et on n’a pas eu besoin de leur dire : Va te confesser ! »

Sessions longues ou courtes ?

2, 4, 6 jours ? Tout est possible ! Charge au couple de déterminer le temps, bien souvent pris sur les vacances, qu’il souhaite allouer à la retraite familiale. Il existe des sessions « courtes », le temps d’un week-end, ou l’été dans certaines communautés. La Famille Missionnaire de Notre-Dame organise des « WE Foyers » les 29-30 avril prochains au Grand-Fougeray (35), à Cannes (06), à St Pierre de Colombier (07) et à Sens (89). Les Foyers de Charité proposent une retraite de 3 jours du 10 au 13 juillet à Baye (51) sur le thème « La joie de l’amour, entre homme et femme ». Ou encore  du 13 au 16 juillet à Paray-le-Monial (71) sur le thème « N’aie pas peur, suis-moi ! ». La retraite des familles chez les Dominicains de la Sainte-Baume (83) dure 4 jours, du 7 au 11 août, sur le thème : « Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur ». Plus communément, les sessions familiales estivales durent 5 à 6 jours.

Petites ou grosses sessions ?

Il y a les grosses sessions familiales, qui brassent des milliers de personnes, les moyennes, et les plus petites. Les « grosses » sessions sont celles organisées l’été par l’Emmanuel à Paray-le-Monial (71), qui rassemblent chacune 5 000 personnes. Des sessions de taille moyenne (800 personnes) sont proposées par le Verbe de Vie à Sainte Anne d’Auray (56). Enfin, comptez entre 80 et 100 participants (10-15 familles) aux sessions animées par l’Emmanuel à l’Ile Bouchard (37), par les Foyers de Charité, à Courset (62), Tressaint (22), Baye (51), ou Lacépède (47), par la Communauté Saint Jean à Cotignac (83), Murat (15), Corbara (Corse), ou Saint Germain-des-Fossés (03),  par les Serviteurs de Jésus et de Marie à Ressins (42), par le sanctuaire Notre-Dame du Laus (05), par les Petits Frères de Marie, Mère du Rédempteur, en Mayenne (53), par les Dominicains de la Sainte-Baume (83) …

Anne-Virginie, mariée, mère de 4 enfants et fidèle aux sessions à Paray-le-Monial depuis qu’elle a 4 ans, témoigne : « Se retrouver en nombre nous permet de voir la grandeur de l’Eglise ! Quel ressourcement, alors que parfois nous pouvons nous sentir seuls chrétiens dans notre quotidien, d’être entourés par tant d’autres frères dans la foi ! » Anne, elle, préfère les groupes plus petits : « On est plus au calme, on voit plus ses enfants, on crée des liens avec les autres familles qui reviennent d’une année sur l’autre. »

Quelle communauté religieuse choisir ?

Faire une retraite, c’est intégrer, de manière temporaire, une communauté, et vivre au rythme des offices et des coutumes établies par les religieux. Il est donc conseillé d’avoir des affinités avec la communauté qui vous accueille dans la manière de vivre sa foi et de louer le Seigneur. De façon basique, on peut différencier les communautés dites « nouvelles » des communautés plus traditionnelles. Les communautés nouvelles apparaissent dans les années 70 dans le sillage du « renouveau charismatique », mouvement né aux Etats-Unis de la rencontre entre catholiques et pentecôtistes. Parmi elles se trouvent la Communauté de l’Emmanuel, les Foyers de Charité, la Communauté du Chemin Neuf, le Verbe de Vie, la Communauté Saint-Jean… Toutes proposent des sessions Familles l’été.

D’autres communautés, plus traditionnelles, avec une liturgie plus classique, organisent aussi des sessions estivales : la Communauté Saint Martin, à Montligeon (61) ou Evron (53), les Prémontrés de l’Abbaye Saint-Martin de Mondaye (14), les Franciscains de Brive-la-Gaillarde (19), les Dominicains du Sanctuaire de la Sainte-Baume (83)… Anne-Claude Venot, organisatrice des sessions à la Sainte-Baume, là où vécut Marie-Madeleine les dernières années de sa vie, explique que « le côté pur et structuré de la liturgie des Dominicains rassure, et donne un cadre à des familles qui n’ont pas toujours l’habitude de faire des retraites. »

Les familles témoignent des bienfaits d’une session  

Anne-Brune, après une session à la Cotellerie (Petits Frères de Marie, Mère du Rédempteur, en Mayenne) : « Cette retraite a été pour moi un très beau moment de spiritualité familiale avec mon mari et mes 2 petits garçons. Nous avons beaucoup apprécié la grande qualité de l’accueil des frères et leur organisation à toute épreuve pour réussir à plaire à des familles avec des enfants de 0 à 20 ans. Cette expérience nous donne envie de recommencer ! »

Une famille, après une session à Paray-le-Monial, raconte leur progression : « Cette session a été un beau moment pour notre famille, nous avons eu l’occasion de nous demander pardon les uns les autres, entre époux et avec les enfants ensuite, sur certains points qui faisaient obstacles dans nos relations. Ça a été une grande avancée pour nous tous. »

Bérengère et Bruno, après une session à la Sainte-Baume : « C’est la perle de notre année, on repart avec des grâces qui nous comblent pendant 1 an. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]