Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 03 mars |
Bienheureux Charles le Bon
home iconSpiritualité
line break icon

Journal de bord d’une jeune mère de famille malade du cœur

humilité

© AH86/Shutterstock

Catherine Soudée - Publié le 07/04/17

Alix de Roux, maman de trois jeunes enfants, doit affronter une malformation cardiaque. Dans "Cœur à l'ouvrage", elle décrit au jour le jour les soins qu’elle doit subir et sa vie quotidienne.

Alix de Roux est maman de trois jeunes enfants. Suite à une très grande fatigue, elle découvre qu’elle a une malformation cardiaque. Elle décrit au quotidien les hospitalisations, les soins et les sentiments qui l’habitent, comme dans un journal de bord. L’auteur exprime ses sentiments, ce qu’elle ressent, ce qu’elle voit, ce qu’elle entend de la part du personnel soignant, sans toujours trop comprendre. Comme tout le monde, elle consulte internet pour essayer d’en savoir plus sur sa maladie. Exténuée, apeurée, elle observe les autres malades. Le livre est écrit dans un style vif, plein de poésie. Et le lecteur l’accompagne dans sa vie quotidienne de malade.

L’hôpital de jour, la gymnastique, la piscine, le vélo, les enseignements sur le fonctionnement du cœur, les conseils pour faire réapprendre à son cœur comment fonctionner d’une manière plus normale, tout y est raconté. Alix de Roux se trouve surtout avec des hommes âgés, elle qui est une femme, une jeune maman. Elle décrit la vie au quotidien, les soins, les exercices, les profils des autres malades, les conversations entre eux, les repas.

Peu à peu elle reprend sa vie quotidienne de jeune maman, toujours épuisée et obligée de demander de l’aide, souvent sans se sentir comprise. Elle réapprend à vivre à un rythme plus lent, avec son mari et ses enfants qu’elle aime et qui l’aiment. On comprendra à la fin du livre pourquoi elle a choisi d’écrire sa maladie, d’une manière de plus en plus poétique.

Ce livre aide à mieux comprendre les personnes malades qui nous entourent, à appréhender ce que peut être l’épreuve de la maladie. Il peut aussi aider à découvrir qu’on n’est pas seul à ressentir l’angoisse et la solitude quand on est soi-même malade.

L’auteur vit sa foi de manière très discrète : voici ce qu’elle écrit au sujet des personnes qu’elle rencontre : « Entendent-ils, derrière mes paroles essoufflées ou mes sourires trop silencieux, ce cri qui monte et monte, le jour, la nuit – est-ce une prière ? Et cette paix-là, tout au fond, presque un murmure – une réponse ? ».  Le récit d’Alix de Roux ouvre les yeux sur les personnes malades et redonne l’espérance, la conviction que la vie est plus forte que la maladie. Que l’on peut vaincre la maladie, vivre et aimer, malgré l’épreuve et la fatigue.

Cœur à l’ouvrage d’Alix de Roux. Éditions Quasar, mars 2017. 111 pages. 12 euros.

Tags:
maladierecension
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
2
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
cathédrale de Nice
Bérengère Dommaigné
Soulagement à Nice et Dunkerque, les messes sont autorisées
6
Anne Bernet
Les 110 innocents des Lucs-sur-Boulogne, le plus horrible massacr...
7
Rachel Molinatti
TikTok : le calcul « hallucinant » du père Matthieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement