Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Au nom de l’État islamique, un ado américain voulait assassiner le pape François

Pape François © Antoine Mekary - ALETEIA
Partager

Santos Colon, 17 ans, a reconnu lundi devant la justice américaine qu'il a voulu faire tuer le Saint-Père lors de la messe qu'il a célébrée à Philadelphie en 2015.

La visite entreprise par le pape François aux États-Unis, à l’automne 2015, aurait pu se conclure de manière dramatique. Un jeune homme, fasciné par l’État islamique avait, en effet, imaginé tuer le Pape lors de la messe prononcée à Philadelphie, le dimanche 27 septembre, au dernier jour de sa visite.

Santos Colon, alias Ahmad Shakoor, 17 ans, originaire du New Jersey, a reconnu les faits ce lundi 3 avril devant les tribunaux américains et a plaidé coupable de « tentative de soutien matériel à une entreprise terroriste ». Il pourrait se voir infliger une peine de quinze ans de réclusion.

Le département de la Justice américaine est resté relativement discret sur les circonstances du projet d’assassinat. Santos Colon aurait imaginé utiliser, non seulement, des charges explosives, mais aussi recruter un sniper. C’est en préparant ce deuxième volet du projet meurtrier que l’adolescent aurait été piégé : le tireur approché n’était autre qu’un agent du FBI sous couverture.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]