Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Les 4 articles les plus partagés

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Séverine Ferrer : son engagement pour sensibiliser les enfants à l’écologie

Portrait de Séverine Ferrer
Yannis Nivault
Partager

Ambassadrice du WWF depuis l'an 2000, l'ancienne présentatrice de l'émission Fan 2 met désormais sa notoriété au service de la protection de l'environnement.

Depuis l’âge de sept ans, Séverine Ferrer,  adorable artiste originaire de la Réunion, fait partie du paysage médiatique français. Mini Miss, chanteuse, présentatrice de Fan 2 sur M6, comédienne… elle a plein de cordes à son arc ! Aujourd’hui, maman de trois garçons  ( Joshua, 16 ans, Milo, 9 ans et Elijah, 6 mois ), elle arrive à tout gérer grâce à son mari et des parents très présents. Femme d’affaire avec My agency, son agence de mannequins de 3 mois à 25 ans, elle est également en tournée actuellement avec « Pour le meilleur et pour le rire », une pièce de Lionel Gédébé avec Didier Gustin. Et, depuis l’an 2000, elle est ambassadrice du WWF, un investissement de tous les jours, qu’elle fait avec joie et conviction.

L’envie de vous engager au WWF est venue comment ?

Séverine Ferrer : Le WWF est une association qui est dans mon cœur depuis que je suis toute petite. J’avais même un autocollant du panda sur l’armoire de ma chambre ! Quand tu vis sur une île aussi jolie que la Réunion tu as envie de protéger ce patrimoine. Et quand il y a 17 ans, on m’a proposé de devenir ambassadrice du WWF et de m’investir d’une mission autour de la biodiversité de l’outre-mer, j’ai accepté avec joie. C’était d’une logique implacable. J’étais très honorée qu’ils pensent à moi pour défendre ce petit écrin, cette bio diversité qui est essentielle si on veut conserver ces paysages de rêve que je connais depuis mon enfance. Au quotidien, on nous montre aujourd’hui des preuves concrètes que tout est en train de basculer et qu’il faut vraiment, vraiment, se réveiller et faire quelque chose.

Concrètement qu’avez vous fait ?

Séverine Ferrer : Nous avons réalisé un programme « Biotiful Planet » produit par Gédéon, diffusé sur France 5 et Planète. J’ai participé à la première saison, comportant 3 épisodes : La Réunion, la Nouvelle Calédonie et la Guyane. La deuxième saison je suis tombée enceinte et Jéromine Pasteur m’a remplacée. Ces films d’une heure passent encore en ce moment sur France 0. Et on peut trouver les DVD sur Amazon.

Biotiful Planète
Gédéon
Biotiful Planète avec Séverine Ferrer et le WWF

Êtes-vous allée sur le terrain ?

Séverine Ferrer : J’ai eu la chance d’aller tourner sur chaque île, et de rencontrer des gens incroyables. Dans le milieu du showbiz, que je connais bien, on parle de stars alors que ces artistes font tout simplement leur job. Là j’ai rencontré des gens pour qui la protection de l’environnement est la raison de vivre Des héros de la vie quotidienne qui se battent toute leur vie pour sauver des petites espèces, pour protéger notre patrimoine. Ce sont eux les « vraies stars ». Je garde des souvenirs merveilleux . J’ai aussi multiplié les déplacements, les animations, les sensibilisations auprès des scolaires, présenté ces documentaires WWF Biotiful Planète…

Vous êtes aussi conseillère municipale dans la ville de Chatou ?

Séverine Ferrer : Je précise que ma motivation première n’est pas politique, c’est mon rôle de citoyenne. J’ai aussi créé à Chatou en Octobre 2015 la première journée de l’environnement en partenariat avec le WWF. Ca a tellement bien marché que nous allons ré-éditer l’événement à l’automne prochain. Le panda a vraiment une cote de sympathie infaillible dans le monde entier.

L’écologie est un aspect important que vous voulez transmettre aux enfants ?

Séverine Ferrer : Quand je suis devenue maman, j’ai axé davantage ma mission avec le WWF sur l’enfance. Et j’ai développé des projets en France avec les enfants, avec davantage de visites dans les écoles par exemple, en leur expliquant que si chacun mettait sa petite pierre à l’édifice on pourrait améliorer la situation.

Il y a eu le succès du livre /CD « Vive ma planète » écrit par la journaliste Nicole Korchia.

Séverine Ferrer : Vive ma Planète est un livre d’histoires pour les 3 à 10 ans qui cachent des messages écologiques. A travers les aventures imaginaires d’ours, de souris, de chats et d’enfants, il sensibilise les plus petits au respect des animaux, de la nature, de la planète et de la vie. Son originalité est que nous avons invité le Panda de WWF à la fin de chaque histoire, pour qu’il propose des éco-gestes accessibles. J’ai vraiment adoré faire mon métier de comédienne en enregistrant les histoires sur le CD qui accompagne le livre. C’était un plaisir fou de raconter et de jouer devant un micro, comme je le fais le soir, assise sur le bord du lit de mes garçons.

Vive ma planète !
Le courrier du livre jeunesse
Vive ma planète !

Vous leur enseignez à faire, eux aussi, attention à la planète ?

Séverine Ferrer : J’ai pris le parti de leur apprendre les gestes du quotidien de façon ludique car si on leur demande de faire comme-çi et comme-ça, cela devient un ordre. Et c’est ce qu’il ne faut surtout pas faire en matière d’écologie. Il faut que les enfants se prennent au jeu et le fassent spontanément, comme ne pas laisser couler l’eau et éteindre les lumières quand on quitte une pièce. Je suis contente car la première chose que mon fils Milo fait en se réveillant c’est d’éteindre sa petite veilleuse.

Des petits gestes à faire au quotidien…

Séverine Ferrer : Je pense au réfrigérateur ! Inutile de laisser la porte grande ouverte pour savoir ce qu’on prend comme yaourt. Désormais la période de doute a lieu avant de l’ouvrir, on demande à chacun qui veut quoi. C’est déjà une économie d’énergie. Egalement ils ont compris qu’il fallait débrancher la prise pour leurs tablettes, jeux.. car même si elle n’est pas utilisée, ça utilise de l’énergie.

Souvent l’écologie ce n’est pas facile de la mettre en pratique. Comme le tri sélectif, on vous donne les clés après vous faites comme vous pouvez. Déjà la démarche de le faire, c’est énorme. Mes parents m’ont inculqué ces gestes, les acteurs locaux du WWF me les ont confirmé, je me sens investi de cette mission de continuer à transmettre ce ce qu’on m’a appris.

Votre prochaine mobilisation ?

Séverine Ferrer : Tellement de gens nous parlent régulièrement du livre/CD Vive Ma Planète que nous travaillons avec Nicole Korchia sur un tome 2 et sur un spectacle pour enfants « Vivre ma planète » inspiré du livre.

Le WWF semble gigantesque, comment pouvons-nous agir ?

En faisant, bien entendu, des dons ou encore en s’engageant comme bénévole. Les bénévoles sont impliqués et passionnés et font bouger les choses dans le monde entier. Et évidemment faire attention à notre planète au quotidien, ça commence par ça !

Les conseils du panda - WWF
WWF
Les conseils du panda - WWF
Les conseils du panda - WWF
WWF
Les conseils du panda - WWF

Enregistrer

Enregistrer

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]