Aleteia

Découvrez l’histoire qui a inspiré le dernier clip des frères franciscains

Partager
Commenter

Les frères franciscains du Renouveau ne sont pas les seuls religieux à faire de la musique, mais leurs vidéos ont fait sensation et ont accumulé plus de vues que tout autre artiste catholique.

« Notre objectif est de prêcher l’Évangile dans un langage que les esprits contemporains peuvent comprendre, un langage qui passe par la musique et le dynamisme », déclare frère Mark-Mary.

Malgré leur vœu de pauvreté, ils ont pu réaliser des vidéos d’avant-garde, grâce à la générosité des studios Juice Spirit. Leur dernière vidéo a en effet été tournée avec une caméra professionnelle. Par ailleurs, leurs compétences en beatboxing et en basketball sont incroyables.

Mais ce n’est pas vraiment cela qui compte. L’objectif en effet n’est pas le nombre élevé de vues sur YouTube ou les dernières technologies employées. Ce ne sont-là que des moyens.

« Nous ne sommes pas des rock stars » 

Le frère Mark-Mary, le producteur des derniers clips a déclaré : « Mon espoir ce n’est pas de faire des Frères franciscains des rock stars. Notre objectif est de prêcher l’Évangile dans un langage que les esprits contemporains peuvent comprendre, un langage qui passe par la musique et le dynamisme. »

« En partageant cette chanson et cette vidéo », a poursuivi frère Mark-Marie « ma prière est que le refrain “Je crois en ton amour” prenne racine dans les cœurs et dans les esprits de beaucoup et que ce simple refrain reçoive l’approbation du Seigneur et soit source d’espérance, quelque-soit la situation difficile dans laquelle on se trouve. »

Voilà le message qui doit être répandu : l’Évangile. La Bonne Nouvelle. La révélation de l’Amour de Dieu pour nous.

C’est le message de leur dernière chanson « Rising », écrite par le frère Tansi Ibisi, qui sera bientôt ordonné prêtre.

L’histoire qui a inspiré leur dernier clip 

« J’ai rencontré une femme, appelée Irene, au Calvary Hospital. Elle avait moins de soixante ans. Elle était atteinte d’un cancer et était là pour recevoir des soins palliatifs. J’allais lui rendre visite pour parler, rire et prier avec elle, et je lui apportais l’Eucharistie.

Elle n’avait pas vraiment de visiteurs parce que, pour une raison ou une autre, son fils et sa fille l’avaient abandonnée. Elle m’avait confié qu’elle s’était éloignée de la foi, mais qu’elle désirait y revenir. Dans sa chambre, il y avait une photo d’elle, en jeune mariée. Un jour, lors d’une visite, je lui ai dit : « Tu es très belle Irene ! » et elle m’a répondu en plaisantant : « Menteur. »

Je lui ai dit que je pensais même qu’elle était encore plus belle que sur la photo, parce que maintenant elle se préparait à un mariage encore plus merveilleux. Irene était en effet en train de se préparer pour un jour encore plus grand : l’union avec le Bien-aimé, pour la vie éternelle. J’ai compris son désir de revenir au Christ et de recevoir l’Eucharistie à nouveau comme un désir d’être belle pour le Christ, son Époux. Elle voulait monter au ciel avec Lui.

Irene est morte quelques jours plus tard. Je me suis rendu compte que, pendant sa souffrance, le Christ, l’Époux, l’avait prise par la main et qu’elle avait commencé à s’élever avec Lui.

« Notre souffrance a du sens » 

Puisque la souffrance du Christ a un sens, la nôtre aussi a du sens. La résurrection du Christ, qui a lieu après sa souffrance sur la croix est un mystère pour son corps tout entier. Dans un sens, le Christ ne cesse de s’élever. La résurrection continue dans son Corps mystique, c’est-à-dire dans l’Église.

C’est là tout le sens de cette chanson. La beauté et la puissance de la souffrance, qui nous font contempler l’amour de Dieu pour nous dans la passion du Christ, sont ce qui l’ont inspirée.

L’amour de Dieu ne peut être vaincu. La souffrance et la mort ne sont pas la fin de l’histoire. Nous nous élevons tous avec le Christ, quand nous lui permettons de nous prendre avec Lui et de nous confier à l’étreinte d’amour du Père.

Pour suivre vos artistes préférés et découvrir de nouvelles musiques chaque jour, suivez Cecilia sur Facebook.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]