Aleteia

L’appel plein d’espoir de Jean Paul II en faveur de l’Europe

© DERRICK CEYRAC / AFP FILES / AFP
Pape Jean Paul II.
Partager
Commenter

Dans l’exhortation apostolique « Ecclesia in Europa » (2003), saint Jean Paul II portait un regard aussi lucide qu’empli d’espérance sur la construction européenne. En ce 60e anniversaire du Traité de Rome, qui sera fêté samedi 25 mars, son appel n’a pas pris une ride et demeure une source vive d’inspiration. Extrait.

« L’Europe a besoin d’un saut qualitatif dans la prise de conscience de son héritage spirituel. Un tel élan ne peut lui venir que d’une écoute renouvelée de l’Évangile du Christ. Il appartient à tous les chrétiens de s’employer à satisfaire cette faim et cette soif de vie.

C’est pourquoi l’Église éprouve le devoir de renouveler avec vigueur le message d’espérance qui lui a été confié par Dieu et elle répète à l’Europe : “Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui, le héros qui apporte le salut” (So 3, 17). Son invitation à l’espérance ne se fonde pas sur une idéologie utopiste. C’est, au contraire, le message éternel du salut proclamé par le Christ (Mc 1, 15). Avec l’autorité qui lui vient de son Seigneur, l’Église répète à l’Europe d’aujourd’hui :

Europe du troisième millénaire, “que tes mains ne défaillent pas !” (So 3, 16) ; ne cède pas au découragement, ne te résigne pas à des modes de penser et de vivre qui n’ont pas d’avenir, car ils ne sont pas fondés sur la ferme certitude de la Parole de Dieu ! (…)

« Tu as reçu le trésor de la foi chrétienne »

Je te le répète encore aujourd’hui, Europe qui es au début du troisième millénaire : “Retrouve-toi, toi-même. Sois toi-même. Découvre tes origines. Avive tes racines”. Au cours des siècles, tu as reçu le trésor de la foi chrétienne. Il fonde ta vie sociale sur les principes tirés de l’Évangile et on en voit les traces dans l’art, la littérature, la pensée et la culture de tes nations. Mais cet héritage n’appartient pas seulement au passé ; c’est un projet pour l’avenir, à transmettre aux générations futures, car il est la matrice de la vie des personnes et des peuples qui ont forgé ensemble le continent européen.

Ne crains pas ! L’Évangile n’est pas contre toi, il est en ta faveur. Cela est confirmé par la constatation que l’inspiration chrétienne peut transformer l’ensemble des composantes politiques, culturelles et économiques en une convivialité où tous les Européens se sentent chez eux et forment une famille de nations dont d’autres régions du monde peuvent s’inspirer de manière fructueuse.

Aie confiance ! Dans l’Évangile, qui est Jésus, tu trouveras l’espérance forte et durable à laquelle tu aspires. C’est une espérance fondée sur la victoire du Christ sur le péché et sur la mort. Cette victoire, il a voulu qu’elle soit tienne, pour ton salut et pour ta joie.

Sois-en sûre ! L’Évangile de l’espérance ne déçoit pas. Dans les vicissitudes de ton histoire d’hier et d’aujourd’hui, c’est une lumière qui éclaire et oriente ton chemin ; c’est une force qui te soutient dans l’épreuve ; c’est une prophétie d’un monde nouveau ; c’est le signe d’un nouveau départ ; c’est une invitation à tous, croyants ou non, à tracer des chemins toujours nouveaux qui ouvrent sur l’“Europe de l’Esprit”, pour en faire une véritable “maison commune” où l’on trouve la joie de vivre ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]