Aleteia

Saint Thomas d’Aquin s’offre une chaîne Youtube !

Partager
Commenter

Aquinas, un site qui vous permet de tout savoir sur les oeuvres de saint Thomas. Passionnant !

Isolde Cambournac, assistante en théologie morale et doctorante en anthropologie théologique à l’université de Fribourg, coordonne le projet Aquinas et en assure la production et la promotion de cette chaîne Youtube pas comme les autres… Rencontre.

Aleteia : Comment présenter Aquinas en deux mots ?
Isolde Cambournac : Aquinas est une initiative lancée en 2016 par des étudiants en théologie à Fribourg (Suisse) soucieux du rayonnement de saint Thomas d’Aquin. Elle vise à faire connaître sa personne et son œuvre, notamment à travers le regard de ceux qui le connaissent bien.

Nous avons pris comme devise les mots de saint Thomas lui-même : Maius est illuminare quam lucere solum, ita maius est contemplata aliis tradere quam solum contemplari (Il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement).

Tous les dimanches, nous mettons en ligne une nouvelle vidéo. Chaque vidéo se veut un peu comme un « apéritif » qui devrait donner envie à l’auditeur d’aller lui-même se plonger dans les œuvres de saint Thomas.

Comment est née l’initiative Aquinas ?
L’initiative Aquinas est née du désir que j’avais de conjuguer deux choses que j’aime beaucoup : lire saint Thomas d’Aquin et réaliser des vidéos.

J’ai eu la chance, comme étudiante à l’université de Fribourg, de suivre des cours de professeurs qui sont de très bons connaisseurs de saint Thomas. Ils ont su me donner le goût de le lire. Je voulais que d’autres puissent aussi en profiter.

J’en ai parlé à des amis et je leur ai demandé s’ils étaient prêts à collaborer à ce projet. Ils ont tout de suite accepté. Nous sommes allés soumettre l’idée au père Jean-Pierre Torrell. Ses encouragements nous ont beaucoup aidés. Nous avons ensuite contacté plusieurs professeurs (de Fribourg et d’ailleurs) qui ont accepté de faire les interviews. Aquinas est né le 8 mai 2016.

Présentez nous l’organisation de l’équipe.
Pour les tournages nous sommes trois en général : Doris Rey-Meier, le frère John Emery et moi-même. Nous préparons et réalisons ensemble les interviews. Je m’occupe ensuite du montage et de la mise en ligne des vidéos. Angélique Salles assure l’identité graphique du projet (logo, images, objets de la boutique, etc.).

La dimension internationale étant très présente à Fribourg, il nous a paru indispensable dès le début d’envisager la traduction des vidéos (accessibles via les paramètres de YouTube). Valérie Robyr s’occupe de la transcription des vidéos qui sert de base pour toutes les traductions. Les vidéos sont ensuite traduites en hongrois (sœur Ráhel Szabó), en slovaque (frère Damián Mačura), et parfois en italien (frère Fabrizio Cambi) et en espagnol (par différentes personnes). De nouveaux collaborateurs se sont annoncés pour la traduction en anglais.

Mentionnons aussi les professeurs que nous avons rencontrés jusqu’à présent : le père Daniel Ols (Rome), le père Jean-Pierre Torrell (Fribourg), le père Gilles Emery (Fribourg), monsieur François-Xavier Putallaz (Fribourg), le père Thierry-Dominique Humbrecht (Bordeaux), le père Simon Gaine (Oxford) et le père Serge-Thomas Bonino (Rome). »

N’est-il pas utopique de vouloir rendre saint Thomas accessible à tous ?
C’est le défi de tout professeur ! « Rendre accessible à tous ». C’est pour cela que nous avons voulu faire découvrir saint Thomas à travers le regard de professeurs. Ces professeurs enseignent aux étudiants de première année, ils savent comment s’adresser à eux.

Il est vrai que certaines vidéos sont plus complexes que d’autres. Cela devrait permettre à ceux qui le veulent d’aller plus loin.

Comment voudriez-vous voir grandir ce projet ?
L’idéal serait de couvrir un maximum de questions de la Somme de théologie (elle en contient 512, nous avons encore de la marge !). Nous souhaiterions aussi développer encore la dimension internationale, notamment en proposant le site internet en plusieurs langues.

Beaucoup d’autres idées me viennent à l’esprit : permettre une plus grande interaction avec les internautes (qu’ils puissent choisir eux-mêmes les prochaines questions abordées par exemple), proposer un moteur de recherche pour trouver plus facilement les vidéos (par ordre de difficulté par exemple), organiser une session annuelle d’initiation à saint Thomas d’Aquin, etc..

Comment en vient-on à poursuivre des études de théologie ?
Les chemins sont très divers, mais je pense que le point de départ est le désir de grandir dans l’intelligence de sa foi. Pour ma part, j’ai commencé par suivre des cours du soir en même temps que je faisais mes études de biologie. J’en suis ensuite venue à suivre le cursus général. Ce sont des études passionnantes. On n’étudie pas tant la théologie pour acquérir un diplôme et un travail que pour la joie de sonder le mystère de Dieu, d’en vivre et de le transmettre. »

Avez-vous déjà eu des retours sur votre travail ?
Oui : des encouragements, des questions, des propositions de traduction. C’est toujours très agréable. Nous ignorons combien de personnes sont allées jusqu’à ouvrir la Somme de théologie ou d’autres œuvres de saint Thomas d’Aquin, mais nous avons bon espoir que certains y parviennent !

Site officiel d’Aquinas. 

Facebook officiel.

Chaîne Youtube. 

Propos recueillis par Angélique Provost. 

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]