Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sept belles citations de sœur Lucie, une des voyantes de Fatima

Public Domain
Public Domain
Partager

Tout le monde connaît son histoire, mais peu de gens connaissent ses paroles.

« La phase diocésaine du procès en canonisation de sœur Lucie, l’une des trois personnes ayant vu et parlé à Notre Dame du Rosaire à Fatima, a été officiellement clôturée le 13 février » a-t-on appris récemment. Alors que l’on célèbre cette année le centenaire des apparitions, cette annonce  représente un grand pas dans le procès de sa canonisation, entamé il y a bientôt 10 ans.

La cause va donc être transférée à Rome, où la congrégation pour la cause des saints passera en revue tous les éléments du dossier et déterminera si sœur Lucie a bel et bien vécu une vie de « vertu héroïque » (c’est sa vie en tant que disciple du Christ comme chacun d’entre nous, et non son rôle dans les apparitions de Fatima, qui est examinée.) Le cas échéant, sœur Lucie serait déclarée vénérable.

La phase initiale du procès en canonisation a duré neuf ans car sœur Lucie eut une longue vie, achevée à l’âge de 97 ans. D’après le National Catholic Register, trente employés à temps-plein ont été mobilisés pour examiner la vie de la religieuse, passer tous ses écrits au crible et rassembler des témoignages auprès de soixante personnes.

Sa vie fut très riche, passée pour la plus grande partie retirée du monde dans un carmel au Portugal. Elle a laissé derrière elle un grand gisement de sagesse dans laquelle nous pouvons tous puiser. Voici sept belles citations de la servante du Seigneur Sœur Marie Lucie de Jésus et du Cœur Immaculé, qui désirait par-dessus tout mener les âmes à Dieu par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie. [Note de l’auteur : sauf quand c’est indiqué, les citations sont extraites du livre de Sœur Lucie, Calls from the Message of Fatima.]

Le Rosaire

« Quand des amants se retrouvent, ils passent des heures et des heures à répéter la même chose : “Je t’aime !” À ceux qui pensent que le Rosaire est monotone, il manque une chose : l’Amour. Et tout ce qui n’est pas fait par amour ne vaut rien. »

« La Vierge la plus sainte a, en ces temps où nous vivons, donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire à tel point qu’il n’y a pas un problème, même des plus difficiles, temporel mais surtout spirituel, nous touchant dans nos vies personnelles ou dans nos familles… qui ne puisse être résolu par le Rosaire. Il n’existe pas de problème, je vous le répète, même le plus difficile qui soit, qui ne puisse être résolu par la prière du saint Rosaire. »

« Puisque nous avons tous besoin de prier, Dieu attend de nous, comme une sorte de redevance quotidienne, une prière qui soit à notre portée : le Rosaire, qui peut être récité en groupe ou en privé, à l’Église en présence du Saint-Sacrement ou à la maison, en famille ou bien seul, en voyage ou en se promenant dans les champs. Une mère de famille peut dire le Rosaire en berçant son enfant ou en accomplissant les tâches ménagères. Nos journées comptent 24 heures. Ce n’est pas beaucoup demander que de dégager un quart d’heure pour sa vie spirituelle, pour une conversation intime et familière avec Dieu. »

Les sacrifices quotidiens

« Accepter les sacrifices qui nous sont demandés au quotidien devient un lent martyre qui nous purifie et nous fait accéder à ce qui est surnaturel, par la rencontre de notre âme avec Dieu, dans l’atmosphère de la présence de la très sainte Trinité en nous. Nous avons là une richesse spirituelle incomparable ! »

Message de Fatima

« L’enfer est une réalité. C’est un feu surnaturel et non physique. Il ne peut être comparé à un feu brûlant du bois ou du charbon… Continuez à prêcher sur l’enfer car notre Seigneur lui-même parlait de l’enfer, et cela figure dans les Saintes Écritures. Dieu ne condamne personne à l’enfer. Dieu a donné aux hommes la liberté de choisir, et Dieu respecte cette liberté humaine. » [Interview Christus Magazine]

« Efforçons-nous de suivre avec ardeur et foi le chemin qu’Il a tracé pour nous. Oui, c’est par amour que Dieu nous a envoyé cet appel urgent de sa miséricorde, afin de nous aider sur le chemin de notre salut. »

La fin des temps

« La bataille finale entre le Seigneur et le royaume de Satan concernera le mariage et la famille. Ne soyez pas effrayés, car quiconque œuvre pour la sainteté du mariage et de la famille rencontrera toutes formes d’oppositions et sera toujours combattu. En effet, le problème clé est là. Cependant, Notre Dame a déjà écrasé sa tête. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]