Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconAu quotidien
line break icon

Les temps forts de la Semaine sainte

La rédaction d'Aleteia - Publié le 02/03/17

La Semaine sainte, semaine précédant Pâques, est destinée à commémorer la Passion du Christ. Le Triduum pascal de la Passion, la mort et la Résurrection du Christ commence le jeudi soir de cette semaine et se termine le soir du dimanche de Pâques.

La Semaine sainte est, pour les chrétiens, la semaine précédant Pâques. Elle est destinée à commémorer la Passion du Christ. Du Lundi au Mercredi saint, il n’y a pas de cérémonie particulière, sauf la Messe chrismale qui, normalement le jeudi matin, peut être avancée. Cette Messe chrismale rassemble, autour de l’évêque, tous les prêtres de son diocèse. C’est durant celle-ci qu’est consacré le Saint chrême qui sert pour l’onction des baptêmes et des confirmations ainsi que pour les ordinations.

Le Triduum, littéralement « trois jours », s’étend du soir du Jeudi saint au matin du dimanche de Pâques, soit une durée de trois jours pendant laquelle l’Église célèbre la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus.

Le Jeudi saint

La messe du soir, à laquelle tous les chrétiens sont invités, commémore le dernier repas, ou Cène, que Jésus a pris avec ses apôtres. Il prit le pain et le vin, et rendit grâce, instituant ainsi le Sacrement de l’Eucharistie.

Au cours de ce même repas, Jésus lave les pieds de ses disciples. Il s’agenouille devant chacun des douze, leur témoignant ainsi la tendresse qu’il a pour eux. Dans beaucoup d’églises, on procède au rite du lavement des pieds. Ce rite dit mieux qu’un long discours que le sacerdoce est un service.

Au cours de la messe, au moment du Gloria, les cloches ont carillonné une dernière fois et vont se taire jusqu’à la Vigile pascale.  Ce silence des cloches qui évoque la mort du Christ, est un symbole fort.

Le Vendredi saint

Le Vendredi saint, le Christ meurt sur la croix. C’est le jour le plus triste et le plus sombre de la chrétienté. Trahit par Judas et abandonné par Pierre, le Christ est arrêté et monte au calvaire chargé de sa croix.

L’office du Vendredi saint, est centré sur la proclamation du récit de la Passion et propose aux fidèles un chemin de Croix qui suit les étapes de la Passion du Christ. Dans les églises, il n’est pas rare qu’on voile les statues ou les représentations du Christ en signe de deuil.

En souvenir du supplice du Christ et pour partager ses souffrances, l’église recommande d’observer un jour de jeûne et d’abstinence. Aucun sacrement, hormis le sacrement des malades, ne peut avoir lieu ce jour-là.

Ce n’est pas un jour férié, sauf en Alsace et en Moselle qui étaient encore territoire allemand au moment de la séparation de l’Église et de l’État en 1905, alors que le lundi de Pâques l’est partout en France depuis 1801.

Le Samedi saint

De même qu’au premier samedi du monde, le septième jour, le Créateur s’est reposé, le Samedi saint, Jésus repose au tombeau. C’est un jour de silence et de recueillement où l’on médite sur la mort du Christ en croix et sa mise au tombeau.

Mais c’est aussi le Samedi saint au soir que commence la Vigile pascale ! C’est la nuit de la joie et de la délivrance qui s’ouvre ! Cette nuit est « une veille en l’honneur du Seigneur ». Dans de nombreuses paroisses, la Vigile pascale rassemble, depuis quelques années, autant de fidèles que la nuit de Noël.

On y célèbre le passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles.

C’est l’occasion pour les chrétiens de renouveler leur profession de foi baptismale. C’est la raison pour laquelle les adultes demandant le baptême sont baptisés dans leurs paroisses pendant la veillée pascale.

Marie Le Goaziou

Tags:
agendajeudi saintSemaine saintevendredi saint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement