Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Il y a 800 ans, les franciscains arrivaient en France

© dominika zarzycka / Shutterstock
Partager

Découvrez le programme du jubilé du franciscanisme qui a lieu du 1er mars au 4 octobre.

Voilà maintenant 800 ans, en 1217, que les premiers frères franciscains ont fait leur entrée en France. Huit siècles de mission dont la famille franciscaine a décidé de fêter l’anniversaire, l’occasion de rappeler les charismes qui ont animé les frères depuis le XIIIe siècle ainsi que les laïcs qui s’engagent dans les pas de saint François aujourd’hui. C’est donc autant pour fêter leur arrivée huit fois centenaire en France que pour rappeler l’actualité de leur spiritualité que les franciscains organisent cette année un jubilé qui a lieu du 1er mars au 4 octobre.

Le frère François-Xavier Bustillo, custode des franciscains conventuels de France et porte-parole de la famille franciscaine pour le jubilé, l’a rappelé lors de la présentation du jubilé : « Les premiers frères franciscains qui foulèrent le sol français n’étaient pas des experts en communication ou des spécialistes en théologie. Ils ne parlaient pas bien la langue et méconnaissaient le cadre ecclésial et social de la France mais ils ont risqué leur mission. Ils ont quitté leurs sécurités pour le Christ, portés par la joie d’annoncer l’Évangile dans la rencontre ». La radicalité du message porté par ces hommes vêtus d’une simple bure et d’une ceinture de corde est d’une actualité brûlante, comme en témoignent les cinq appels qui seront lancés durant ce jubilé : vivre la fraternité, rejoindre les exclus, sauvegarder notre mère la terre, oser la rencontre avec l’islam et se réjouir d’être croyant.

Huit mois de temps forts

Dans le cadre de ce jubilé, différents événements sont organisés pour vivre la spiritualité franciscaine ou tout simplement pour la découvrir. Pour apprendre et apprivoiser la spiritualité franciscaine seront organisés des colloques, notamment le 10 mars sur le thème « Saint François en France » où seront présents André Vauchez et Jacques Dalarun, les 5 et 6 mai sur « Saint Bonaventure » à Lyon et un séminaire « Franciscanismes au féminin » aura lieu à Paris entre les mois de mars et mai.


Lire aussi : Une franciscaine au cœur des quartiers difficiles de Saint-Denis


Ce jubilé est également l’occasion de prier avec saint François. Une proposition de Carême pour cheminer avec saint François vous permet de découvrir différentes facettes de cette spiritualité. Tous les jours, « la parole est données à 40 frères, sœurs et laïcs franciscains de tous âges. Ils partagent les multiples facettes d’un François d’Assise qui nourrit leur foi en Christ Ressuscité ». Des exercices spirituels franciscains auront lieu en avril et la fête de Saint François viendra clôturer le jubilé des 800 ans le 4 octobre. Ces propositions ne sont pas exhaustives, de nombreuses offres de rencontres œcuméniques ou de pèlerinages peuvent êtres consultées sur le site du jubilé.

Des propositions de toutes sortes permettront à chacun de trouver ce qu’il lui convient pour découvrir la spiritualité franciscaine, une spiritualité radicale fondée sur l’esprit de pauvreté. Comme le rappelle le pape François, « François d’Assise (…) c’est l’homme qui nous donne cet esprit de paix, l’homme pauvre… Ah, comme je voudrais une Église pauvre pour les pauvres ! ».


Plus d’informations ici et sur Facebook


 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]