Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Quel jour célèbre-t-on Pâques en 2018 ?

Date de Pâques 2017
Shutterstock
Partager

Si la traditionnelle chasse aux oeufs de Pâques réunit petits et grands chaque année, c'est avant tout la résurrection du Christ qui est fêtée ce jour-là.

On célèbre Pâques le dimanche qui suit la pleine lune de printemps. L’équinoxe de printemps étant le 20 mars, Pâques est au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril. Cette année, cela correspond au dimanche 1er avril 2018. Le lundi de Pâques, férié, aura lieu logiquement lieu le lendemain, le 2 avril 2018.

L’origine de Pâques

« Christ est ressuscité » ! C’est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. Aussi, la fête de Pâques est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour d’allégresse est célébré par une messe solennelle et le clergé s’habille de blanc ou d’or, symbole de joie et de lumière.

Si la Pâque juive (en hébreu : Pessa’h) commémore le jour où les Hébreux se sont affranchis de l’esclavage égyptien en traversant la mer rouge, la fête chrétienne de Pâques commémore la résurrection du Christ et c’est la principale fête des Chrétiens.

Les traditions de Pâques

La Pâque juive s’emploie au singulier, les Pâques chrétiennes au pluriel. Elles se fêtent à la même époque, au début du printemps mais pas le même jour. Cependant la Pâque juive a largement influencé la célébration chrétienne, en particulier en reprenant le symbole de l’agneau. En Alsace on confectionne ainsi un gâteau en forme d’agneau pascal. Le « lamala » ou osterlämmele, saupoudré de sucre glace, symbole de pureté et d’innocence, est censé porter chance à ceux qui le mangent.

Mais c’est principalement l’œuf, symbole de vie, de fécondité et de renaissance qui a le plus de succès. Il y a 5 000 ans déjà, les Perses s’offraient des œufs à l’approche du printemps. Depuis la Renaissance, on décore les œufs pour les offrir. Certains sont même de véritables bijoux comme ceux que l’on fabriquait à la cour de Russie à l’époque du joaillier Fabergé. Quant à la popularité des œufs en chocolat, elle ne date que d’une centaine d’années…

Et si dans les pays latins, on attribue la distribution des œufs de Pâques aux cloches qui rentrent de Rome, les pays anglo-saxon leur préfèrent lièvres ou lapins blancs, emblème du renouveau printanier.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]