Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
home iconActualités
line break icon

Norma McCorvey, ancienne militante pro-avortement convertie au catholicisme, est décédée

© CHRIS KLEPONIS / AFP

(FILES) This file photo taken on January 21, 1998 shows Norma McCorvey, the woman at the center of the US Supreme Court ruling on abortion, as she testifies before a US Senate Judiciary Committee during hearings on the 25th anniversary of Roe v. Wade on in Washington, DC. McCorvey, the plaintiff in the case that led to the Supreme Court's controversial Roe v. Wade ruling that legalized abortion in the United States in 1973, died on February 18, 2017. She was 69. She died of heart failure in a Texas assisted-living facility, said Joshua Prager, a New York journalist who has written about her in Vanity Fair magazine. / AFP PHOTO / AFP FILES / CHRIS KLEPONIS

Washington Post - Publié le 23/02/17

Cette Américaine fut à l’origine du droit constitutionnel légalisant l’avortement aux États-Unis.

Norma McCorvey, née en 1947, est une ancienne militante pour le droit à l’avortement convertie au catholicisme. Elle est décédée le 18 février 2016 à l’âge de 69 ans, au Texas. Sa mort, causée par un problème cardiaque, a été confirmée par Joshua Prager, un journaliste travaillant actuellement sur un livre traitant de l’arrêt « Roe versus Wade ».

Arrêt « Roe contre Wade »

En 1969, âgée de 21 ans, Norma est tombée enceinte de son troisième enfant. Elle n’était pas mariée se trouvait dans une situation de grande précarité, s’ajoutant à cela, des problèmes d’addiction. Elle aurait souhaité éviter cette grossesse non désirée mais l’avortement n’étais pas légale à son époque. Afin de contester la loi du Texas interdisant la pratique de l’avortement mais tout en restant anonyme, Norma cacha son identité sous le pseudonyme de « Jane Roe ». Conseillée par deux avocates féministes, « Jane Roe » avait alors saisi la justice, s’opposant au procureur de Dallas Henry Wade. C’est finalement en 1973 que Cour Suprême finit par reconnaître l’avortement comme un droit constitutionnel. Norma donna son nom à cet arrêt historique : l’arrêt « Roe versus Wade ».

Un revirement inattendu 

Au fil de sa vie mouvementée et difficile, Norma finit par changer d’opinion concernant l’avortement. Elle devint une fervente opposante à l’avortement et se convertit au protestantisme évangélique puis au catholicisme. Elle déclara en 1995 avoir commis une « erreur » et regretta son combat en faveur de l’IVG.

« Ma mère était catholique romaine, elle m’emmenait souvent à l’église et me laissait seule à la messe. Je n’ai pas beaucoup de bons souvenirs de mon enfance, mais celui-ci en est un. J’aimais tellement ça et j’étais souvent émue aux larmes. Je ressentais la présence de Dieu. Il y avait quelque chose de vraiment touchant dans le rituel catholique et ses symboles – la procession avec le prêtre et les servants d’autel, l’encens, le crucifix, les bougies, les statues et la musique sacrée. Je savais que Dieu était partout, mais dans les églises catholiques je me sentais toujours particulièrement proche de Lui. Quand je demandais à ma mère pourquoi elle m’y emmenait, elle me répondait : “Rappelle-toi que l’Église catholique fut la première Église”. Je savais que je ne pouvais pas communier, mais j’étais heureuse.

J’ai continué à aller à la messe de temps en temps dans ma vie d’adulte. Après mon baptême, mon amie Connie Gonzales et moi allions régulièrement à la célébration de la Hillcrest Bible Church (une Église évangélique), environ trois dimanches par mois. Un dimanche par mois, en revanche, nous allions à l’église catholique pour la messe. On appelait ça “le dimanche du Seigneur”.

À l’église j’étais bien : on était juste là pour prier et pour être avec Dieu, Son Fils et la Bienheureuse Vierge Marie. Rien d’autre ne venait troubler mon esprit. J’y trouvais la paix. La messe permet de purifier son âme. On est dans Sa maison et le calme n’est troublé que par le prêtre qui dit la messe. C’est un temps qu’on ne consacre qu’à Dieu ».

La demande du baptême

Avec le temps, l’idée de devenir officiellement membre de l’Église catholique s’invitait de plus dans son esprit. Certains événements et les réponses à des questions clés qu’elle se posait la poussèrent à prendre définitivement cette décision. Baptisée par le pasteur Philip Benham, elle rejoint le groupe d’activistes anti-avortement présidé par ce dernier : « Opération Rescue ».

Malgré sa lutte pour la défense de la vie, elle restera, malgré elle, le symbole du droit à l’avortement aux États-Unis.

Tags:
AmériqueAvortement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Soizic et Marin de Vasselot
Claire de Campeau
Le Fournil Bethléem : la reconversion d'un co...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement