Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment bien protéger sa peau du froid en hiver ?

Comment bien protéger sa peau du froid en hiver ?
©unsplash
©unsplash
Partager

Ennemi public de notre peau en hiver, le froid provoque tiraillements, picotements et autres rougeurs. Nos conseils, astuces et produits efficaces pour l'affronter.

En hiver, le froid, le vent, les variations de température, la pollution, mais aussi le soleil, agressent et malmènent notre peau. Le résultat est une sensation de tiraillement, de dessèchement, de manque de tonus. La peau devient hypersensible. Sans parler du vieillissement accéléré. Il faut donc agir du lever au coucher avec des gestes et des soins adaptés.

La sécheresse hivernale

Votre peau est moins souple, terne et rêche au toucher, des ridules apparaissent, elle gratte et picote ? C’est le signe qu’elle est desséchée et/ou déshydratée et qu’il est temps d’agir pour inverser le processus. La déshydration est provoquée par une diminution d’eau dans la couche cornée. Celle-ci doit habituellement en contenir 15%. Lorsque son taux descend sous 10%, les premiers signes apparaissent. La peau devient xérotique. Son rôle de fonction barrière est altéré. Habituellement, l’eau de la peau s’évapore un peu chaque jour. C’est la perte insensible en eau ou PIE.

Ce phénomène est particulièrement important en hiver parce que l’hygrométrie du milieu extérieur diminue. L’atmosphère contenant moins d’eau, l’eau de notre couche cornée s’évapore. Le vent est un facteur desséchant et déshydratant. Il augmente l’évaporation cutanée tout comme le chauffage excessif. Les UV sont des ennemis redoutables et sournois en hiver. Bien que le soleil soit caché, les rayons solaires, notamment les ultraviolets, passent à travers les nuages et atteignent notre peau. La couche cornée s’épaissit, les NMF (ensemble de substances hygroscopiques) diminuent et ne jouent plus leur rôle de fixer et d’assurer l’hydratation de la couche cornée, la peau vieillit prématurément.

Nettoyer sa peau
© Shutterstock

Le matin, nettoyer sa peau en douceur

Le premier geste au réveil, après un grand verre d’eau, est une toilette rigoureuse de la peau. Mais attention, un nettoyage trop décapant aura tendance à aggraver la sécheresse et la déshydratation cutanée. Privilégiez les douches à l’eau tiède ou fraîche aux bains chauds. Remplacez les savons alcalins, riches en soude ou en potassium, qui récurrent la peau par des huiles et des laits de douche ou des nettoyants très doux comme les savons surgras et les syndets (nettoyant sans savon). Rincez-vous minutieux si possible avec une eau sans calcaire. Facteur d’irritation numéro 1 des peaux sensibles, le calcaire mais aussi le chlore et les métaux lourds peuvent être réduits grâce à l’installation de filtres spéciaux sur les robinets. Pour le visage, si vous avez la peau très sensible mais que vous ne pouvez pas vous passer d’un nettoyage à l’eau, optez pour un produit lavant enrichi à la glycérine. Les formulations actuelles limitent un maximum les risques d’allergies et bénéficient d’une tolérance optimale. N’oubliez jamais de crémer abondamment votre corps après la douche.

Une fois par semaine, faites un gommage doux de votre corps et votre visage. Il existe trois types de gommage : enzymatique, mécanique et bi-phasé. Le premier contient des acides de fruits qui vont éliminer les cellules mortes. Le second est fabriqué à base de micro-billes. Choisissez-le à base de pépins de raisins, de noyaux d’abricots ou de sels marins. Le gommage bi-phasé associe huiles et ingrédients exfoliants.

© Shutterstock

La journée, hydrater et protéger sa peau

Sortir sans crème de jour ? Impensable ! En hiver, votre peau se dessèche car elle perd son film hydrolipidique. Il faut donc reconstruire la barrière lipidique de la couche cornée en appliquant des crèmes riches et nourrissantes. La Cold Cream, trop grasse en été, est un véritable bouclier anti-froid pour les peaux sèches à mixtes. À l’origine, ce soin hyper-protecteur qu’on appelait Cérat de Galien (élaboré au IIe siècle) était composé de cire d’abeille, de blanc de baleine, d’huile d’amande douce, de borate de sodium, d’essence de rose, de teinture de benjoin et d’eau distillée de rose. Aujourd’hui la formule a été allégée mais repose toujours sur un pilier fondamental : une phase huileuse et une phase aqueuse. Elle est constituée d’eau, de cire d’abeille (pour ses vertus apaisante, émolliente, hydratante et cicatrisante mais également pour ses propriétés filmogènes) et de matières grasses comme le beurre de karité. La formule varie cependant d’une marque à l’autre. La Cold Cream est une crème universelle qui convient à tous, adultes et enfants. Si vous avez une peau mixte à grasse, optez pour une crème moins riche mais tout aussi hydratante permettant de préserver et restaurer la fonction barrière de la peau.

Hydrater sa peau
© Shutterstock

Le soir, réparer sa peau des agressions de la journée

Selon certaines études chronobiologiques, le renouvellement cellulaire de la peau, en fait le processus de division des cellules souches, est à son apogée entre 23h et 2 heures du matin. À ce moment-là, elle ne subit aucune agression de l’extérieur, ses mécanismes de régénération peuvent donc se mettre en place tranquillement. De plus, la microcirculation sanguine dans les petits vaisseaux de la peau est optimale. La nuit est idéale pour réparer sa peau car plus perméable, elle absorbe mieux les différents actifs que les crèmes, masques et sérums lui apportent. Vitamine E, polyphénols, AHA (acides de fruits), céramides, urée, sont parmi les actifs aidant le renouvellement cellulaire et l’élimination d’un excès de radicaux libres accumulés durant la journée et responsables du stress oxydatif. D’autres actifs comme le beurre de karité, l’huile d’argan, l’huile de jojoba, l’acide hyaluronique, la gelée royale ou le monoï hydratent la peau en profondeur et lui apportent la nutrition nécessaire. Votre peau a vraiment soif ? Une astuce consiste à appliquer sur le visage une épaisse couche de masque hydratant et le laisser agir toute la nuit. Au réveil, peau de velours assurée.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]