Aleteia

Un garçon de 8 ans prie le Saint-Sacrement et obtient des grâces pour sa famille

© Adi Al Ghanem CC
Partager
Commenter

La prière fait des miracles !

Patricio Himeman, le prêtre responsable de la constrution des chapelles de l’adoration perpétuelle dans toute l’Amérique Latine, a partagé ce témoignage touchant de Diego, un enfant mexicain de 8 ans dont la foi dans le Saint-Sacrement a transformé sa famille, en proie à des problèmes de violence conjugale, d’alcoolisme et de pauvreté.

L’histoire s’est passée à Mérida, la capitale de Yucatán, Mexique, dans la première chapelle de l’adoration perpétuelle que les missionnaires de Notre-Dame du Saint-Sacrement ont établie dans la ville.

Le père Hileman raconte qu’un jour, le petit garçon l’a entendu prêché en ces termes : « Jésus bénira cent fois plus ceux qui sont prêts à rester éveillés pour prier à l’aube ».

« Lorsque Jésus invite ses amis à l’Heure sainte, il leur demandera : “Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller seulement une heure avec moi ?« , se rappelle le prêtre argentin.

Ces mots ont incité cet enfant à commencer sa veille à 3 heures du matin, une chose qui a naturellement attiré l’attention de sa mère, à qui le garçon a expliqué les raisons d’une telle prière : « Je veux que mon papa arrête de boire et qu’on arrête d’être pauvres. »

Pendant la première semaine, seule sa mère l’accompagnait. La seconde semaine, Diego a invité son père.

« Un mois plus tard, ils ont commencé à participer à l’adoration perpétuelle. Le père a alors témoigné qu’il a éprouvé l’Amour de Jésus et qu’il a été guéri. » Juste après cela, « il est tombé fou amoureux de sa femme. Il a arrêté de boire et de battre sa compagne et ils ont pu se débarrasser de leur pauvreté. Grâce à la foi d’un enfant de 8 ans, une famille entière a été guérie. »

Voici l’une des nombreuses conversions qui, selon le père Hileman, arrivent régulièrement dans les chapelles d’adoration perpétuelle, une initiative des missionnaires de Notre-Dame du Saint-Sacrement, une communauté qu’il a fondée. « Le premier commandement d’adoration perpétuelle est de laisser Jésus nous embrasser », a déclaré le père Hileman pendant sa visite au Chili. « Dans ce lieu, on apprend à nous reposer dans le cœur de Jésus ».

Le prêtre explique que cette initiative a commené en 1993 à Seville, en Espagne lorsque saint Jean Paul II a exprimé sa volonté que « chaque paroisse dans le monde aie une chapelle d’adoration perpétuelle, où Jésus pourrait être exposé dans le Saint-Sacrement, adoré solennellement jour et nuit, sans interruption ». Le père Hileman s’est aussi rappelé que « saint Jean Paul II avait passé 6 heures d’adoration un jour, avait écrit des documents quand il était devant le Saint-Sacrement exposé, et passait une fois par semaine la nuit en adoration devant le Saint-Sacrement. Tel est le secret des saints, tel est le secret de l’Église : être centré et uni dans le Christ ».

Article original sur le blog du père Augusto Bezerra.
Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]