Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À 24 ans, il quitte son travail dans le champagne pour les bidonvilles

© Vianney de Villaret / Aleteia
Une partie de l'une des deux équipes du centre LP4Y de Hanoï. © Vianney de Villaret / Aleteia
Partager

Gautier donne 1 an de sa vie dans les quartiers pauvres du Vietnam.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

Atterrissage réussi au pays du sourire. En plein mois de décembre, le soleil vient d’envahir Hanoï, la capitale du Vietnam située au nord sur les rives du fleuve Rouge. C’est sous cette météo clémente que nous partons à la découverte d’une mission dans les quartiers reculés.

15972730_10210864368741741_1028224040817688450_o
Une des rues qui emmène au marché de Hanoï. © Vianney de Villaret / Aleteia

Au milieu du flux continu de motos qui anime la ville, un détour rapide nous emmène au coeur du marché dans le quartier pauvre de la ville. Trois jeunes jouent entre deux étales au « Dacau ». Ils nous sourient de toutes leurs dents et nous voilà embarqués à jouer à un jeu qui consiste à garder en l’air un volant. En quelques minutes, les fous rires s’enchaînent à travers mimiques et onomatopées. Le ton est donné.

 

img_9879
© Vianney de Villaret / Aleteia
Une partie de dacau avec des jeunes Vietnamien au marché. © Vianney de Villaret / Aleteia

Il est temps de repartir en direction du centre humanitaire de l’association Life Project 4 Youth (LP4Y). L’antenne locale de l’association est située dans le quartier pauvre de Hanoï, à quelques rues du marché. Le grand bâtiment passe inaperçu. À l’entrée, c’est un simple écriteau derrière les grilles qui présente l’association : former les jeunes.

Notre guide se nomme Gautier. À 24 ans seulement il a décidé de partir en mission humanitaire à plus de 9 000 kilomètres de la France après 2 ans et demi dans une maison de champagne. Le décalage est important mais le projet se mûrit depuis maintenant plusieurs années : « Je me suis dit, maintenant que j’ai terminé mes études, je veux donner un sens à ce que je fais. Sortir de mon confort. Ce n’est pas mon projet de vie, parce que je reste un passionné de champagne », confiait-il à Ouest-France.

img_9946
© Vianney de Villaret / Aleteia
Gautier avec l'un de ses jeunes pour un point hebdomadaire. © Vianney de Villaret / Aleteia

L’ONG, explique que leur projet est de créer des incubateurs de projets entrepreneuriaux pour accompagner les jeunes jusqu’à leur insertion professionnelle et sociale. Concrètement à Hanoï, c’est une jeune petite équipe de 4 personnes qui vivent ensemble et animent le centre. À l’aide d’une Vietnamienne, Hai, ils arpentent plusieurs fois par semaine les bidonvilles pour proposer aux jeunes victimes de l’exclusion de se former gratuitement.

img_9907
© Vianney de Villaret / Aleteia
Atelier de création de produits à partir de bambous. © Vianney de Villaret / Aleteia

Gautier est ce que l’on appelle un « coach » : ils sont deux pour le centre avec Mariam. Ils gèrent chacun une équipe de 10 à 15 jeunes avec qui ils créent un climat de confiance. L’objectif est de leur apprendre les bases afin de s’intégrer dans une entreprise. Après la théorie, ils s’attèlent à la pratique avec des ateliers pour créer des produits avec du bambou ou encore savoir produire du pain. Une pédagogie pour leur apprendre toute les phases de lancement d’une start-up et tout cela… en anglais !

Leur mettre le pied à l’étrier voilà l’objectif de Gautier avec l’association LP4Y !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.