Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconAu quotidien
line break icon

Nul besoin d'un dîner hors de prix pour lui montrer votre amour

© Shutterstock

© Shutterstock

Resiliência Mag - Aleteia Brésil - Publié le 13/02/17

L’amour est plus simple que vous ne le pensez.

L’amour, c’est si simple. Ce sont les personnes qui compliquent tout, qui l’idéalisent trop et oublient de vivre cette réalité qui, aussi difficile qu’elle puisse paraître, reste belle à vivre. Les personnes oublient que l’amour n’a pas besoin d’être nourri par des cadeaux et des dîners hors de prix…

Le problème, c’est d’oublier le chocolat favori de son conjoint au moment de faire les courses ou d’oublier que ce tee-shirt de Star Wars va faire battre son cœur un peu plus fort et qu’un sourire va se dessiner peu à peu sur son visage, comme pour dire merci.

Le problème, c’est d’oublier la couleur préférée de son bien-aimé, son dessert préféré ou d’oublier qu’une comédie romantique un dimanche après-midi à la télévision fait plaisir.

Le problème, c’est d’oublier de complimenter ce nouveau vêtement ou de lui dire à quel point elle est belle dans ce vieux pyjama, compliment qui la rend encore plus belle.

Le problème, c’est d’oublier l’importance de regarder ce match de football et de crier avec son partenaire quand son équipe préférée marque un but.

Le problème, c’est d’oublier de prendre du temps pour écouter l’autre, pour apprécier son nouveau parfum et dire au creux de son oreille à quel point vous aimez cette personne.


Lire aussi : 50 nuances de « je t’aime »


Vous n’avez pas besoin d’envoyer des fleurs au travail, pas besoin d’invitation à un restaurant étoilé, pas besoin de la couvrir de bijoux, de cadeaux chers. Vous n’avez pas besoin de ça pour maintenir allumée la flamme de l’amour, ce n’est pas ça qui fait prendre le feu.

Un baiser sur le front d’une femme apaise son cœur, prendre dans les bras quand les choses ne vont pas fait que l’on se sent protégé, regarder le film que l’autre aime fait tellement plaisir !

Des baisers près de l’oreille provoquent des frissons et les caresses sincères nous ravissent.

Le problème, c’est que les personnes sont trop passionnées au début d’une relation et font absolument tout pour conquérir l’autre, mais ne savent pas gérer toute l’émotion qui parfois – dans la plupart des cas – semble les envahir.

C’est ainsi qu’arrivent les nombreux présents, les efforts, les éloges à tout rompre et après un temps, l’insécurité disparaît et l’on oublie qu’il est nécessaire de conquérir l’autre tous les jours. Et contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, ce n’est pas un fardeau et c’est loin d’être un sacrifice.

C’est être simple, c’est un baiser pour dire bonjour, c’est un « j’ai rêvé de toi », c’est un compliment sincère et inattendu, c’est de l’attention, c’est faire cette mousse au chocolat qu’elle aime tant, c’est préparer un repas à la maison et même dire « il ne me restait que des œufs, j’ai fait une délicieuse omelette pour nous deux, j’espère que tu aimeras ». Un petit mot laissé dans un de ses livres est suffisant pour que son cœur se mette à sourire.

Allez-y, envoyez-lui un SMS au milieu de l’après midi pour dire que vous ne cessez de penser à lui, achetez-lui son chocolat préféré et rendez-lui une visite surprise. Achetez une rose – pas un bouquet – et laissez un billet disant à quel point vous l’aimez.

Ne tombez pas dans la routine, continuez à faire naître ce sourire, à faire briller ces yeux. Continuez à faire vibrer ce corps avec vos caresses. Maintenez cette flamme allumée et laissez-la s’enflammer. L’amour se réjouit de la simplicité et ce sont les petites choses qui font que notre cœur se réjouisse sans peur, comme quand quelqu’un reste à nos côté.

Tags:
AmourcélibatCoupleMariagesaint valentin
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement