Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mais qu’as-tu fait pour ne plus avoir la foi ?

© Pixabay
© Pixabay
Partager

Il faut savoir entretenir le jardin de notre âme.

« Et voici que la mer devint tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait. Les disciples s’approchèrent et le réveillèrent en disant : “Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus.” Mais il leur dit : “Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ?” Alors, Jésus, debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. Les gens furent saisis d’étonnement et disaient : “Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ?” » (Mat 8, 24-27)

Quels événements de la vie permettent de se rapprocher de Dieu ?

Parmi les apôtres, 4 marins, Pierre, André, Jacques et Jean. On peut donc imaginer l’ampleur de la tempête, pour qu’elle les effraye autant. Ce passage des Évangiles est une belle illustration de l’un des aspects de la vie chrétienne : les séismes auxquels on a parfois affaire dans nos vie, par des décès, des séparations, la perte d’un emploi, la maladie… Ces événements sont parfois pour Dieu l’occasion de se cacher, de faire semblant de dormir, comme Jésus dans la barque. Un choix que fait Dieu, qui permet aux fidèles de faire un pas vers Lui. Parfois, quand Dieu sent que notre foi stagne, ou qu’elle n’est pas encore arrivé à un point de perfection suffisant selon nos capacités, Il nous met dans de telles épreuves que la seule option qui nous reste, c’est la foi.

Bien souvent, quand on regarde en arrière, et que l’on se souvient des épreuves qui ont le plus marqué notre vie, on se rend compte qu’elles ont été un tremplin pour se rapprocher de Dieu. N’est-ce pas en voyant son Cœur transpercé que Jésus a achevé la Passion ? Il en est ainsi, c’est quand nous avons le cœur ouvert, transpercé par la douleur, que Jésus trouve un passage pour y entrer.

Certains disent qu’il peut être utile de douter, activité favorite de nos « philosophes » contemporains. Certains s’imaginent que le fait d’accepter le doute, peut permettre d’en ressortir avec davantage de foi. Cette manière de penser est peccamineuse, car elle revient à discuter avec Satan et à tenter Dieu. De plus, n’est-ce pas un reproche que Jésus adresse aux apôtres en leur disant : « Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ? ». Et dans l’Épitre aux romains, à saint Paul de dire : « Depuis la création du monde, on peut voir avec l’intelligence, à travers les œuvres de Dieu, ce qui de lui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité. Ils n’ont donc pas d’excuse ». (Rom 1, 20)

Être chrétien, c’est avoir un don pour le jardinage

  • « Il n’y a pas de fleurs dans mon jardin.», se plaint un ami,
  • « Mais avez-vous planté des fleurs ? », lui demanderez vous.

Cet ami a-t-il planté des graines, enlevé les mauvaises herbes, retourné la terre ?

  • « J’ai été baptisé, j’ai fait ma première Communion, mais je n’ai plus la foi. »
  • Aux fidèles de leur demander : « Mais qu’avez-vous fait pour ne plus avoir la foi ? »

La foi s’entretient par les sacrements, le Saint Sacrifice de la Messe (lors de laquelle, par le caractère éternel de Dieu, les fidèles se retrouvent spirituellement mais réellement sur le Calvaire à Jérusalem), l’Eucharistie, la Confession (Padre Pio parlait beaucoup de la beauté inimaginable des âmes qui sortent du confessionnal), la prière, la lecture de livres saints… Si vous n’entretenez pas le jardin de votre âme, qui le fera pour vous ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]