Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconMusique
line break icon

Musique. « Je ne peux pas rester ici à regarder notre monde brûler lentement sans rien faire »

The Sun - Publié le 06/02/17

Interview exclusive du chanteur du groupe "The Sun" par Cecilia.

2015 et 2016 ont été des années incroyables pour le groupe The Sun, en tête sur Itunes avec le single « Le case di Mosul » (Les maisons de Mossoul). 63 dates de concert pour leur tournée ; plus de 60.000 personnes qui suivent leurs évènements ; nominés pour le prix Freedom Voices d’Amnesty International et aujourd’hui la sortie de la vidéo de leur nouveau single « Mon meilleur défaut ».

À l’occasion du lancement de l’album, Francesco avait écrit dans son blog : « Dieu merci, il y a quelque temps j’ai fait le choix de ne composer des disques et des chansons que  lorsque j’ai une inspiration authentique et un message utile à transmettre ».

Et en effet, l’inspiration a été au rendez-vous ! Elle est venue de l’encyclique du pape François, Laudato Sì : « La terre nous précède et nous a été donnée. Tout est lié, la nature est inséparable de la fraternité .» (Pape François, Laudato sì, n° 67 et 70).

Cecilia : Bonjour Francesco, aujourd’hui sort la vidéo de votre nouveau single « Mon meilleur défaut ». La chanson et la vidéo sont pleines d’énergie. Le paysage est à couper le souffle. Où a-t-elle été tournée ?  
Francesco : Nous sommes au beau milieu du désert du Néguev dans le sud d’Israël, en Terre Sainte. C’est un lieu qui nous est très cher, car c’est ici que tout a commencé. Cet endroit compte beaucoup pour nous ; nous sommes venus ici avant de composer l’album. La photo de couverture a été prise là-bas, et nous nous sommes tous mis d’accord pour revenir y tourner la vidéo.

Ça n’a pas dû être facile de tourner une vidéo dans ces lieux. Pouvez-vous nous raconter un peu le backstage ?
Ça a été une véritable aventure en effet ! En Israël, il est très difficile de tourner une vidéo. En premier lieu, nous avons dû demander les différentes autorisations aux diverses organisations, comme au patriarcat et à l’ambassade, en leur expliquant l’importance du projet. Je vous assure que ça n’a pas été un début facile ! Puis il a fallu arriver avec des camionnettes dans un endroit accessible uniquement à pied, porter les instruments à cette altitude, avec le sol friable et glissant sous vos pieds… Il y a eu des moments où nous avons pensé de ne pas y arriver. C’est peut-être tout simplement la raison pour laquelle personne ne l’avait jamais fait auparavant !

Qu’est-ce qui vous a encouragé à persévérer ?
Le fait que chacun de nous croyait beaucoup à ce projet. Nous avons vu nos efforts récompensés, une fois de retour à la maison, quand nous avons regardé les premières images du montage.

« Je ne peux pas rester ici à regarder notre monde brûler lentement sans rien faire » dit le refrain de la chanson. Quelle est l’importance de l’engagement de chacun ? Cela peut-il vraiment faire la différence ?
C’est fondamental. Nous sommes une goutte dans l’océan, et avec les choix de chacun, nous pouvons obtenir de grands résultats. Et avoir une répercussion dans le monde entier.

Comment se passe la tournée Cuore Aperto en Italie? Quel accueil vous réservent vos fans ? 
Nous sommes stupéfaits ! Chaque concert nous offre quelque chose de nouveau, de différent ; les fans nous apportent beaucoup. Nous avons chacun, le groupe comme le public, le désir de nous rencontrer et de nous connaître. Ce sont là des moments très riches où chacun vient non seulement pour passer une belle soirée, mais aussi pour venir y trouver quelque chose d’autre. Il n’y a pas de distinction entre le public et le groupe. Nous sommes tous une famille à la recherche d’un sens plus grand.

Quels autres projets avez-vous réalisé ?
Nous avons été invités aux JMJ de Cracovie en juillet 2016. Nous nous y sommes produits en concert. Les JMJ ont une signification profonde : c’est une rencontre entre des personnes du monde entier, très différents les uns des autres mais unis par la même raison d’être là. Pouvoir faire un concert à cette occasion a été quelque chose d’unique, différent de tous les autres concerts. Nous avons également joué avant la messe du Pape. Par ailleurs, avec la chaîne italienne Tv2000, nous avons réalisé un film documentaire qui a été diffusé pendant les JMJ de Cracovie. Nous y racontions notre expérience en Terre Sainte avec les 200 personnes qui ont vécu cela avec nous. Ce film dure environ une heure et demie et il rassemble beaucoup de beaux témoignages. Merci de tout cœur à Francesco de la part de toute l’équipe Cecilia.

Pour rester au courant de vos artistes préférés et découvrir de nouvelles musiques chaque jour, suivez Cecilia sur Facebook.

Tags:
CéciliaMusique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement