Aleteia

Le mariage féerique d’un couple atteint du syndrome de Down

© Capture d'écran Instagram
© Capture d'écran Instagram
Partager
Commenter

Quand l'amour est plus fort que le handicap !

Le véritable amour peut se présenter sous toutes les formes et toutes les tailles… et parfois même avec des licornes et des arcs-en-ciel.

Avez-vous déjà été à un mariage dont le thème était la licorne avec un trône en forme de licorne et un gâteau à trois étages, entièrement recouvert de pépites multicolores ? Ce n’était pas notre cas non plus, mais c’est maintenant chose faite ! Et c’est exactement comme on l’imaginait et tellement plus encore. Car ce qui a rendu ce mariage d’autant plus magique est le couple de marié lui-même, Polly Gibson et Joe Minogue, tout deux atteints du syndrome de down.

400 000 adultes vivent aujourd’hui avec le syndrome de down aux États-Unis mais beaucoup de choses ont changé pour eux ces 30 dernières années. En 1983, leur durée de vie était de 25 ans. Aujourd’hui, la moyenne est de 60 ans et plus. Notre société stigmatise de moins en moins les enfants et adultes atteints de handicaps intellectuels et ces derniers gagnent de plus en plus en indépendance, s’intégrant dans la société comme jamais auparavant.

© Instagram
© Instagram

« Vivez vos rêves »

Bien que les statistiques actuelles soient pour l’instant inconnues, le nombre d’adultes atteints de ce syndrome et qui construisent une relation amoureuse augmente de façon constante. Les avancées médicales et les meilleurs environnements éducatifs permettent aux adultes d’avoir de meilleures opportunités de carrière et de rencontrer un potentiel conjoint. La capacité intellectuelle des personnes atteintes du syndrome de down peut aller de « profondément retardé » à « facultés intellectuelles moyennes, » et beaucoup développent, comme n’importe quel adulte, le désir d’être en couple. D’après l’Association Nationale du Syndrome de Down, « toutes les personnes atteintes ont des désirs et des besoins sexuels. Il est important que les familles et les infirmières prennent en compte ces besoins, afin qu’ils puissent s’exprimer de façon socialement acceptable. »

© Instagram
© Instagram

« Le conseil que je donne aux couples, en particulier aux jeunes adultes ayant besoin d’attention particulière, est de vivre leur rêve, de croire en eux, et de croire que tout est possible. »

L’exemple de Polly et Joe

Le mariage de Polly et Joe témoigne que l’amour peut venir de n’importe quelle manière, avec la même force d’engagement et la même joie que n’importe quel autre couple. Joe et Polly se sont rencontrés alors qu’ils étudiaient au Central Sussex College en Angleterre. Ils ont été immédiatement attirés l’un par l’autre. La mère de Polly, Janet Gibson, a parlé au Huffington Post de l’incroyable complicité qui unit le couple. Elle raconte qu’ils s’inquiètent sans cesse l’un pour l’autre, s’entraident et sont incroyablement doux et attentionnés l’un envers l’autre. « Polly tient les rennes du couple alors que Joe est plus terre à terre. Ils sont très à l’aise ensemble et se respectent profondément. »

© Tatjana Ristanic | Stocksy United
© Tatjana Ristanic | Stocksy United

Le couple s’est marié en présence de près de 200 invités, à la Brewerstreet Farmhouse à Surrey, en Angleterre, en mai 2016. Polly espère que leur relation inspirera et encouragera les autres couples dans la même situation qu’eux. « Ce serait merveilleux que notre histoire puisse avoir un impact sur la vie d’autres personnes. La plus belle chose est d’aimer et d’être aimé en retour. »

© Instagram
© Instagram

La chanson fétiche du couple est « I’m a Believer. » Effectivement, ce couple nous donne la foi. Parce que les contes de fées avec des chevaux ailés et des arcs-en-ciels, peuvent devenir réalité.

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]