Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 janvier |
Saint Fabien
home iconCulture
line break icon

Les philosophes ne servent à rien, c'est pour ça qu'ils sont utiles

© Sabine de Rozières

© Sabine de Rozières

Sabine de Rozières - Publié le 27/01/17

Et si toute personne humaine était spontanément philosophe ?

Allons plutôt chercher des réponses avec Michel Boyancé, doyen de l’IPC, la Faculté Libre de Philosophie et de Psychologie, qui tient ses journées portes ouvertes les 28 janvier et 11 mars.

Aleteia : Comment se définit un philosophe ?
Michel Boyancé : Il faut bien distinguer deux aspects. Toute personne humaine est philosophe dans le sens où il est spontané et naturel de savoir où l’on va, de s’interroger sur le sens de la vie, sur le bien et le mal ou sur ce qu’est la justice. Par ailleurs, il y a une technicité de la philosophie qui implique une recherche universitaire réservée au spécialiste. Une formation bac +3 ou même +4 et 5 peut servir de tremplin pour d’autres formations qui conduisent à des métiers de l’entreprise ou du social. À ce moment là, la formation ne conduit pas à l’enseignement mais donne des bases de réflexion et des compétences intellectuelles qui sont utiles pour sa vie personnelle et reconnues par les employeurs : le sens de l’humain, de la synthèse, du management, des valeurs, ou encore différentes méthodes relevant des sciences.

Peut-on dire que les philosophes d’aujourd’hui sont les mêmes que les anciens ?
Oui, dans le sens où les grandes questions et les grandes réponses restent les mêmes, mais non dans le sens où l’évolution des sociétés, des techniques et des modes de vie apportent des problèmes nouveaux. Faire du neuf avec de l’ancien reste le défi de la philosophie dans sa recherche profonde de vérité et de sens. De ce fait, une culture historique est nécessaire car le progrès n’est pas linéaire : le progrès technique ne s’accompagne pas nécessairement d’un progrès moral. Il faudra toujours des personnes pour élever les débats et accéder à un certain niveau de réflexion, ne pas avoir « le nez sur le guidon », que ce soit en politique ou pour les autres réalités de la société civile.

À quoi servent les études de philosophie ?
De manière très pragmatique, le système français est coincé entre la pédagogie « prépas » et la fac, celle-ci ayant du mal à se situer. Il faut une pédagogie de type anglo-saxon, qui est dans l’ADN de l’IPC : travailler les méthodes pour poursuivre après la licence des études exigeantes (concours aux écoles de management, d’enseignement, etc.) tout en se formant pour aller à l’essentiel et développer un sens critique, qui est le sens du vrai et du bien, mais aussi pour s’y retrouver dans tout ce que la société véhicule en terme d’informations, d’idéologies ou d’opinions. Cela demande aussi le dévouement des enseignants pour un véritable suivi des étudiants.

L’IPC ouvre ses portes aux lycéens le 28 janvier et le 11 mars, pourquoi un lycéen voudrait-il faire de la philo ?
Pour les raisons invoquées plus haut. Une intelligence n’est pas formée en sortant du bac. Elle a besoin de mûrir, de se cultiver, d’apprendre à raisonner, argumenter et discerner. Cela ne peut se faire en bachotant simplement pour avoir une situation, mais en approfondissant les questions essentielles et en prenant le temps. Les débouchés post-licence sont maintenant quasiment équivalents aux cursus post-bac. Profitons de ces quelques années d’entrée dans l’âge adulte pour débuter une vraie vie de l’intelligence et du cœur.

Tags:
philosophiesociété
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans votre jardin avec ces v...
4
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droit de séjour dans l’é...
5
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
6
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
7
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement