Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

11 habitudes pour se sentir moins seul

Combattre la solitude
© Pixabay
© Pixabay
Partager

Notre culture souffre de « l’épidémie de la solitude. » Voici des conseils pour lier des amitiés et donner plus de sens à votre vie.

Notre société souffre de « l’épidémie de la solitude » comme l’a déclaré le Dr Mehmet Oz. Peut-être avez-vous récemment déménagé et vous avez eu du mal à rencontrer de nouvelles personnes ? Peut-être que depuis que vous êtes devenus parents, vous vous êtes rendu compte que votre groupe de soutien est plus restreint que ce dont vous auriez besoin ? Vous vous sentez triste, seul, perdu ? La bonne nouvelle c’est que vous n’êtes pas le seul.

Mais ce n’est pas d’un grand réconfort de savoir qu’il y a beaucoup d’autres personnes qui eux aussi lisent cet article et souffrent de solitude comme vous, n’est-ce pas ?

Alors voici 11 conseils pour vaincre cette « épidémie de la solitude » qui nous afflige tant.

1-Passer moins de temps sur les réseaux sociaux

Commençons par la chose la plus évidente. Les réseaux sociaux appauvrissent, consomment notre temps et se substituent très souvent au véritable contact humain qui est bien plus enrichissant et authentique. Ces modes de communication sont certainement utiles pour rester en contact avec nos « amis ». Mais des recherches ont démontré que leur utilisation excessive peut conduire à un manque de confiance et à des sentiments d’insécurité, de compétition et d’envie. Ils montrent aussi que nous nous faisons des illusions.

Plus important encore, les réseaux sociaux peuvent nous faire nous sentir émotionnellement trahis malgré nos dizaines ou centaines « d’amis ».

Où sont les blagues que l’on partageait autrefois autour d’un café ? Où sont les simples clins d’œil qui conduisaient à des fous rires ? Les câlins virtuels et les émoticônes sont seulement des substituts des choses réels. Nous sommes épuisés par l’illusion de l’infini self-marketing qui se fait par les selfies et les mises à jour de statut.

2-Rechercher la qualité des amitiés plutôt que leur quantité

S.E. Hinton a affirmé : « Si vous avez eu deux amis au cours de votre vie, vous avez été chanceux. Si vous avez eu un bon ami, vous êtes plus que chanceux ». Nous pouvons ouvrir notre cœur à un large cercle familial, à des amis, à des connaissances, mais notre gratitude augmente quand nous trouvons de vrais confidents. Un meilleur ami peut devenir un membre de la famille, un frère ou un conjoint. On peut ne pas avoir le « meilleur ami » conventionnel que l’on connaît depuis l’école primaire. Mais la vérité est que si nous avons quelqu’un à qui nous pouvons nous confier et qui nous fait confiance, nous sommes très chanceux. Si vous n’avez pas ce genre d’ami, soyez rassuré : il y a quelqu’un de formidable là-dehors, qui a besoin de l’être unique que vous êtes, et, au bon moment, vous le rencontrerez.

3. Lire des grands classiques, regarder de belles émissions et écouter de la bonne musique

C.S. Lewis disait : « Je lis pour savoir que je ne suis pas seul ». Telle est la puissance d’un grand livre. Il est difficile de se sentir seul, quand vous lisez un classique devant la cheminée, avec une tasse de chocolat chaud. Soudain, ce moment de solitude devient un moment de qualité à savourer : à chaque fois que vous tournez la page vous êtes heureux. Si vous vous sentez seul, d’ailleurs, pourquoi ne pas lire des histoires de grands personnages solitaires ? Jane Eyre, Robinson Crusoe ou Pip des Grandes Espérances, attendent de devenir vos amis. Ce conseil s’applique également à ce que vous choisissez de regarder et d’écouter. Les sombres émissions ou les télés réalités vides de sens ne nourrissent pas l’âme, et quand il s’achèvent, vous ne nous sentirez probablement pas épanouis. Regardez plutôt des films qui vous font vous sentir plus optimistes et positifs envers la vie ou bien éclater de rire. Écoutez également de la bonne musique qui élève votre âme.

4. Cultiver vos intérêts

Comme le dit si bien ma grand-mère : « Tu dois être capable de rester en compagnie de toi-même ». Découvrez alors ce que vous aimez faire. Vous pouvez cultivez vos loisirs ou vos intérêts, seuls, et trouver des stratégies pour laisser s’immiscer la joie là où la tristesse s’était installée. Peut-être pouvez-vous apprendre à jouer d’un instrument, à chanter, à coudre ou à cuisiner.

5. Être gentil avec des parfaits inconnus

Pour rendre plus humaine votre journée, saisissez les occasions de rendre des petits services à de parfaits inconnus. Par exemple garder la porte ouverte à une personne en disant : « Je vous en prie ». Cela nous rappelle que nous faisons partie d’une communauté qui va au-delà de nous-même. Les anciens allaient au marché, bavardaient et connaissaient bien leurs propres voisins. Nous avons le même besoin, et dire un simple « bonne journée » en sortant de la banque, ou saluer un enfant, peut transmettre un peu de chaleur aux autres.

6. Poser des questions et écouter plus que parler

Quand vous déjeunez avec un ami ou que vous l’appelez au téléphone, écoutez-le et posez-lui des questions, plutôt que de ne faire que parler. Cela vous permettra de sortir de vous-même, en mettant une distance avec votre solitude… et cela donnera aussi envie à votre ami de vous rappeler !

7. Être sociable

Vous pourriez vous faire des amis dans les lieux où vous cultivez vos intérêts. En ce qui me concerne, j’ai rencontré ma demoiselle d’honneur à mon cours de flamenco. Et même si vous ne trouvez personne avec qui lier une belle amitié qui durerait pour toute la vie, vous aurez appris quelque chose de nouveau, vous vous serez moins ennuyé et cela vous permettra de vous changer les idées.

8. Faire un don à une association de bienfaisance

Qu’il s’agisse de votre temps, de votre argent, ou de vos talents, tout cela peut faire la différence pour quelqu’un qui est dans le besoin. Il est impossible de se sentir seul lorsque l’on donne. Mettez à disposition votre temps libre pour être bénévole. Videz votre armoire et donnez les vêtements que vous n’utilisez plus à une association caritative comme l’association qui soutient les chrétiens au Moyen-Orient.

9. Fréquenter l’église

Vous trouverez des amis tout de suite et des amis d’une « grande qualité » ! En fréquentant l’église, vous aurez une famille ecclésiale. Vous rencontrerez des personnes qui prieront pour vous quand vous traverserez des moments difficiles et vice versa. Des personnes qui verront votre famille grandir et qui adoreront avec vous le Seigneur au fil des années.

10. Pratiquer des œuvres de miséricorde

Il y a les œuvres de miséricorde spirituelles et les œuvres de miséricorde corporelles. Pratiquez-les et vous serez tellement occupés que vous n’aurez plus le temps de vous ennuyer ni de vous sentir seuls. Remarquez que « visiter les malades » implique de visiter les personnes âgées, mais aussi toutes les personnes qui ne sont pas à proprement parler malades, mais qui peuvent se sentir trop faibles pour sortir. Au lieu de chercher votre arbre généalogique, visitez les personnes âgées de votre famille et demandez-leur de vous raconter leurs belles histoires. Cela éclairera leurs journées, favorisera votre sentiment d’appartenance et vous permettra de mieux comprendre qui vous êtes et d’où vous venez.

11. Entrer dans le Gethsémani

Lorsque vous vous sentez seul, priez où que vous soyez. Rappelez-vous que le Christ a trouvé tous ses amis endormis au moment où lui était le plus terrifié. Par vos prières, restez à ses côtés dans ce jardin solitaire.


Lire aussi : Le remède à la solitude ? La gratitude !


Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]