Aleteia

Si vous n’aviez pas de défauts, vous seriez insupportable !

© Pixabay
© Pixabay
Partager
Commenter

Arrêtons de nous détester et servons-nous autant de nos qualités que de nos faiblesses.

Allez à la libraire et vous verrez des étagères remplies de livres de développement personnel écrits par des gens qui ne sont jamais à cours d’idée sur la façon d’améliorer nos vies et booster notre estime.

Comme les livres de régime, chaque saison a droit à son lot de titres promettant que l’amour de soi nous comblera de bonheur. Mais leur conseil est toujours le même :

« Soyez vous-même ! »

« Faites ce qui vous semble juste ! »

« Vivez votre vie comme vous le souhaitez ! »

« Faites ce qui vous rend heureux ! »

« Vivez, riez, aimez ! »

La conclusion aussi est toujours la même : « le plus important est de croire en vous, car vous êtes incroyable tel que vous êtes ! »

Nous sommes tous uniques 

Bien sûr, si c’était le cas, l’industrie de l’amélioration de soi, qui vaut aujourd’hui 1 million de dollars, s’effondrerait. Si nous étions tous conscients d’être absolument fabuleux, ces livres nous seraient bien inutiles. Le commerce de l’amélioration de soi a tout intérêt à nous faire croire que nous nous détestons.

C’est notre croyance aveugle qui fait leur fond de commerce. Mais il y a une raison au fait qu’ils soient toujours obligés de retravailler la même formule : il n’y a pas cinquante façons de dire « vous êtes spéciaux. »

Oui, nous savons que nous sommes tous uniques ; Carl Rogers nous a exposé sa conception de l’individualité il y a des années. Nous avons tous nos propres qualités.

Reconnaître ses points faibles 

Et alors ? Nous avons également nos propres peurs et faiblesses. Pourquoi ne pas les célébrer aussi ? Cela ne fait-il pas partie de notre individualité ? N’est-il pas aussi important de reconnaître nos points faibles que nos points forts ? Après tout, c’est l’ensemble des deux qui nous définit en tant qu’individu unique.

Il y a certaines choses que je fais très bien et d’autres très mal ; je suis une personne généreuse mais je ne suis pas très ordonnée. J’encourage facilement les autres mais je m’agace également très vite. Je suis heureuse d’aider quelqu’un qui en a besoin mais je peux aussi être égoïste lorsqu’il s’agit de mon temps. C’est ce que je suis ; le bon et le mauvais cohabitent en moi.

Si je n’avais pas de défauts, je serais insupportable. Vous savez ce qui fait de nous des bonnes personnes et ce qui nous permet d’être contents de nous-même ?

Faire quelque chose pour quelqu’un d’autre, que ce soit un petit geste ou quelque chose de plus grand. S’engager à faire quelque chose qui ne soit pas centré sur vous-même a plusieurs avantages :

  • Quelqu’un bénéficie de votre aide immédiatement. C’est quelque chose dont vous pouvez légitimement être fier.
  • Cela vous aide à mieux connaître ce qui est fabuleux chez vous et ce qui l’est moins.

Soyons humbles

Prendre conscience de ses qualités en aidant les autres, tout en admettant vos limites, permet de pondérer l’estime de soi avec de l’humilité. Et c’est bien comme cela que nous voulons que soit notre estime : pondérée.

Si l’idée que vous avez de vous est pondérée et que vous vous connaissez réellement bien, alors ces limites, ces faiblesses, tout ce que vous ne maîtrisez pas très bien, vous pousseront vers la foi. Car en prenant conscience que quelque chose vous dépasse, vous percevez là où se trouve le vrai pouvoir, et cela vous incite généralement à prier. La prière est puissante et puise sa force à la source même du pouvoir.

Et plus nous absorbons ce qui coule de cette source, plus nous irradions. Plus nous irradions, plus cela nous donne confiance. Nous savons maintenant que tout ne tourne pas autour de nous.

Pour  résumer 

  • Posons le livre de développement personnel. Ensuite, faisons quelque chose pour quelqu’un d’autre, que ce soit un petit geste ou un grand. « J’ai aidé » sont des mots qui nous apportent de la joie. Être satisfait de nous-même est ce que nous cherchons tous.
  • Puis il nous faut reconnaître nos limites, afin de ne pas être trop satisfait de nous même et d’éviter de tomber dans le snobisme.
  • Enfin, puisons dans la plus grande source d’aide au monde et continuons d’avancer.
Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]