Aleteia

10 façons d’atteindre l’harmonie avec Dieu même au milieu du chaos

© Pixabay
© Pixabay
Partager
Commenter

Vous ne laissez pas assez de place pour Dieu au coeur de votre vie ? Suivez ces conseils !

Récemment, un prêtre, que je connais bien, a fait un commentaire à propos des visages mornes et inexpressifs qu’il remarque parfois au cours de la messe. Il a plaisanté en disant : « Certains disent que le Concile Vatican II a sorti toutes les statues des églises mais en fait elles sont toujours là… sur les bancs ! ».

Le prêtre plaisantait bien sûr, mais il faisait tout de même référence à un sujet très sérieux. En d’autres mots, nos pratiques religieuses n’engendrent pas toujours de la joie, de la paix et de la sainteté intérieure.

Il n’y a pas de formule pour que notre vie intérieure soit parfaitement pieuse, tout comme il n’y a pas de recette pour un mariage parfait ou une amitié parfaite. Il y a certainement des pratiques cruciales à la sainteté (c’est-à-dire la messe, le sacrement, la prière, le rosaire, etc). Mais afin d’être en réelle harmonie avec Dieu, il faut cultiver et maintenir une relation intérieure avec lui.

Voici certaines des attitudes et pratiques clés qui peuvent aider à être en parfaite union avec Dieu :


Les attitudes clé


  • L’écoute : lorsque l’on écoute Dieu, sa présence devient palpable. Le pape François dit que lorsqu’une personne écoute Dieu, elle trouve « une place sous le regard du Seigneur ». L’union avec Dieu commence en acceptant le regard bienveillant de notre Père et en écoutant ses mots.
  • La persévérance : cultiver une vie spirituelle intérieure est très difficile. Il est bien plus facile de vivre sa vie superficiellement plutôt que de plonger dans les profondeurs de son intériorité. Mais c’est aussi bien moins gratifiant. Le pape François a déclaré que la persévérance est nécessaire à celui qui souhaite « embarquer pour un voyage intérieur qui nous mène à travers les affres du péchés jusqu’à la vérité ».
  • La volonté de travailler avec ardeur : Saint François de Sales déclara un jour à quelqu’un qu’il avait passé vingt ans à travailler sur sa résolution de douceur et vingt et un ans sur sa résolution d’humilité. Notre vie spirituelle requiert un engagement, du désir, du travail et un effort continu. Si nous voulons se rapprocher de Dieu, il faut se ressaisir sans cesse.
  • Être en constante recherche de Dieu : on peut facilement perdre Dieu dans le vacarme de nos vies. Même Marie et Joseph ont perdu Jésus dans Jérusalem. Il faut continuellement chercher Jésus pour avoir une vie intérieure épanouie. Il est nécessaire de toujours se demander : « Ai-je perdu Jésus ? Que puis-je faire dans les prochains jours pour le trouver ? ».
  • Lhumilité : le bienheureux Giacomo Alberione, fondateur de la Famille Paulinienne, a écrit : « Le Seigneur veut que nous expérimentions la profondeur de notre misère pour que l’on comprenne que c’est Lui qui nous sanctifie. » L’humilité ne consiste pas à s’apitoyer sur son sort. Mais lorsque nous reconnaissons sincèrement nos péchés, nous nous ouvrons à la grâce de Dieu. L’humilité nous aide également a accepter, avec courage, les nombreux échecs inévitables de notre vie spirituelle et de persévérer malgré tout.

Les pratiques 


  • Donnez du temps et de l’espace à Dieu : la sainteté n’arrive pas simplement parce que nous la demandons. Il faut adapter notre calendrier et notre vie afin de donner à Dieu la priorité. Prenons toujours du temps pour faire nos prières.
  • Des mots ou phrases pieux : traditionnellement appelées « aspirations », ce sont des phrases tirées des Écritures ou simplement un mot que vous pouvez répétez au cours de la journée. En voici plusieurs dont « Jésus, aide mon incrédulité, » « Aie pitié de moi, Jésus, » et « Jésus, donne moi de la patience ! » Ces phrases peuvent aider à se rappeler la présence de Dieu à tout moment.
  • Envoyez des messages à Jésus : tout comme nous envoyons des messagess à nos amis, nous pouvons en envoyez à Jésus. Une des soeurs de ma communauté m’a avoué avoir une liste dans son téléphone qu’elle complète à chaque fois qu’elle pense à quelque chose qu’elle aimerait partager avec Jésus. Peu importe la façon dont nous choisissons de communiquer avec Lui, c’est lorsque nous essayons de « prier sans cesse, » comme nous presse saint Paul de le faire, que nous trouvons Dieu dans chaque moment (1 Thessaloniciens 5, 17).
  • La prière comme repère : beaucoup de personnes insistent sur le fait qu’elles n’ont pas le temps de prier mais il y a plusieurs façons de laisser une place à la prière dans son quotidien. Par exemple, prenez quelques points de repère sur votre trajet pour aller au bureau : cela peut-être une porte, une sortie d’autoroute, une rivière ou un escalator. Lorsque vous voyez votre point de repère, ne regardez pas votre téléphone, enlevez vos écouteurs et videz vous la tête. Ces pauses rapides au cours de la journée peuvent faire des merveilles !
  • Réception attentive des Écritures : le pape Benoît XVI a écrit : « L’amour et l’amitié véritables sont toujours nourris de regards réciproques, d’intenses et d’éloquents silences emplis de respect et de vénération… si cette dimension est absente, nous pouvons considérer que la communion sacramentelle est superficielle. » Il y a une différence entre recevoir l’Eucharistie en pensant au prochain match de football et recevoir l’Eucharistie le coeur ouvert.

Et vous, avez-vous des attitudes et pratiques clés que vous privilégiez pour vous rapprochez de Dieu ?

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]