Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Heureux comme un patron chrétien à Las Vegas

edc-3

EDC

EDC

Herveline Urcun - publié le 19/01/17

Découvrez le carnet de voyage des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens aux USA.

Début janvier, une délégation de 30 Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC) et leur conseil spirituel se sont envolés pour Las Vegas et San Francisco pour un pèlerinage un peu particulier, organisé à l’initiative de 4 de ses membres, à la rencontre de la Tech et de l’innovation mondiale.

Retour sur ce séjour où la plus grande innovation n’est pas forcément là où on croit

« C’est un choix de débuter ce pèlerinage à Las Vegas », mentionnent les organisateurs du voyage, Jean-Marie Valentin, avocat, Sébastien Lenormand, responsable Grands Comptes, Claire Gomard, investisseur en private equity, et Nicolas Meunier, investisseur en venture capital, tous membres des EDC. Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est comme cela que le voyage d’étude des EDC a véritablement commencé, à 7h dans la salle de conférence numéro 3 de l’hôtel Bally’s sur le strip de Las Vegas.

Un merveilleux point de départ avant de découvrir le gigantesque CES : lieu de l’abondance, de l’innovation et de l’intelligence humaine dans toute sa richesse. « L’intelligence humaine n’a pas de limites », rappelait le conseil spirituel, le père Edouard, en ouverture de la première messe « ce qui veut donc dire que la grâce non plus n’a pas de limites ».

Ensuite, direction San Francisco et la Silicon Valley pour rencontrer des entrepreneurs et acteurs de la Tech : comment se vit l’innovation technologique au cœur de la tempête ?

La tempête justement souffle assez fort à San Francisco balayée par des vents rarement vus de mémoire de californiens. Cela souffle quasiment aussi fort que l’Esprit Saint, lors de cette journée dédiée à la spiritualité.

À la paroisse Saint-Dominic, les 30 dirigeants réfléchissent au rôle de l’Esprit Saint dans leurs vies professionnelles, avec l’éclairage de trois parcours très différents : un prêtre et deux entrepreneurs chrétiens. Même si leurs parcours et leurs vies de foi diffèrent énormément, un point les unit : la nécessité absolue de témoigner, de ne pas se cacher sous le boisseau, et de laisser l’Esprit Saint souffler « même si cela doit conduire au martyr », rappelle le père Anthony !

La suite est un enchaînement de rendez-vous mêlant grands noms et start-ups : Docker, LinkedIn, Partech Ventures, Presence AI, Google, Facebook, Horowitz, Numberly… Un programme dense, toujours sous cette pluie californienne diluvienne. La pluie n’était pas le seul phénomène exceptionnel de ces deux jours. L’accueil et la bienveillance de tous ont fortement marqués les participants au voyage d’étude : reçus partout avec grand enthousiasme par des entrepreneurs et dirigeants américains ou français de renom, sensibles à la démarche particulière des EDC.

Partout, la question « spéciale EDC » suscitait des réponses sincères et touchantes. « Et Dieu dans tout ça ? ». Tous s’y sont pliés et malgré la diversité des réponses, une ligne directrice : celle de chercher, à travers la technologie, le Bien, si ce n’est Dieu.

« Vous savez, le moteur de la Valley, ce n’est pas l’argent, c’est la Tech. Ce qui fait se lever les gens ici, c’est l’innovation technologique, c’est de repousser les limites de la technologie », résume Yseulys Costes, la fondatrice de Numberly, installée à Palo Alto depuis quelques années, qui reçoit à diner la délégation pour leur dernière soirée.

Par ailleurs, « il n’y pas de limites à l’intelligence humaine et donc à la grâce », rappelait le père Édouard le premier jour. Cette intelligence se déploie de façon extraordinaire à travers la Tech mais elle n’est rien si elle n’est pas inspirée par l’Esprit Saint. C’est avec cet enseignement riche et rempli de ces rencontres que les EDC repartent plein d’enthousiasme et gonflés à bloc à Paris… sous le soleil !


Site officiel : Les EDC.

Tags:
Chrétiensentrepreneur
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement