Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

François Fillon remporterait le vote catholique devant Marine Le Pen

Eric FEFERBERG / AFP
French member of Parliament and candidate for the right-wing primaries ahead of France's 2017 presidential elections, Francois Fillon gestures as he delivers a speech following the first results of the primary's second round on November 27, 2016, at his campaign headquarters in Paris.
France's conservatives held final run-off round of a primary battle on November 27 to determine who will be the right wing nominee for next year's presidential election. / AFP PHOTO / Eric FEFERBERG
Partager

Un sondage à paraître dans le prochain numéro de Famille Chrétienne offre un aperçu des intentions de vote des catholiques.

Un sondage exclusif IFOP pour Famille Chrétienne, à paraître dans le prochain numéro du magazine, éclaire d’un jour nouveau les intentions de vote des électeurs catholiques. Le résultat, qui confirme la dynamique amorcée lors de la primaire de la droite et du centre, accrédite les hypothèses des observateurs et valide la stratégie du candidat. François Fillon a su parler aux catholiques. Les catholiques ont trouvé leur champion.

Un plébiscite ?

49% des catholiques pratiquants (allant à la messe au moins une fois par mois précise le magazine) envisagent de voter pour François Fillon au premier tour de la présidentielle. Le candidat de la droite et du centre, pourtant crédité de 24% des intentions de vote de l’ensemble des Français, double la mise.

L’extrême droite n’est plus un problème

« Même si les catholiques sont plus réticents au vote FN que le reste des Français, ce parti tend quand même à se banaliser parmi eux » nous apprenait une récente étude fondée sur un sondage Ipsos, commandée par le groupe de presse catholique Bayard et publiée par Pèlerin et La Croix, jeudi 12 janvier dernier.

Impression confirmée par l’enquête de Famille Chrétienne : 25% des catholiques pratiquants voteraient pour Marine Le Pen en avril prochain.

La gauche na fait pas recette

L’enquête de Bayard, pilotée par le sociologue du catholicisme Yann Raison du Cleuziou, auteur d’un remarquable Qui sont les cathos aujourd’hui ? (Desclée de Brouwer), classait un quart des catholiques à gauche ou chez les écologistes. L’étude commandée par Famille Chrétienne dit mieux et situe 31 % d’entre eux de ce côté de l’échiquier politique, dont 6 % en faveur du candidat Jean-Luc Mélenchon.

Emmanuel Macron obtiendrait 9 % des suffrages des catholiques pratiquants, bien en deçà des pronostics qui situent sa moyenne nationale autour de 17 %. Son programme économique, son dynamisme ou sa visite au Puy du Fou et ses références appuyées à Jeanne d’Arc rachètent toutefois le candidat aux yeux des non pratiquants : il séduit 16% du total des catholiques.

Manuel Valls obtiendrait 7 % du vote catholique pratiquant. Un désaveu prévisible : le souvenir de sa gestion des Manifs pour tous est encore cruel à la mémoire de nombre de catholiques engagés.

Famille Chrétienne n°2036 du 21 janvier 2017
Famille Chrétienne n°2036 du 21 janvier 2017
Famille Chrétienne n°2036 du 21 janvier 2017

Si vous n’êtes pas abonné, le dernier numéro de Famille Chrétienne vous attend ici !

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]