Aleteia

4 bonnes résolutions réalisables pour la nouvelle année

Partager
Commenter

Cessons de mettre la barre trop haut chaque année ! Parole de maman !

Janvier. C’est la période des grandes résolutions, des nouveaux projets, des « meilleurs vœux ». Nous sommes emplis de souhaits pour nos enfants, pour notre vie de famille, pour nous-mêmes. Nous sommes appelés, dans notre société de haute-perfection, à être des super-papas et des super-mamans, alliant vie professionnelle passionnante, vie sociale palpitante, vie conjugale enivrante, et vie familiale épanouissante ! La barre est haute. Voire inatteignable, rassurons-nous. C’est pourquoi je choisis de prendre des résolutions, en matière d’éducation, réalisables ! Car sinon, rendez-vous le 31 janvier… au point de départ !

Bonne résolution n°1 : crier moins

J’ai commencé par écrire : « ne pas crier ». Mais soyons réalistes, et allons-y progressivement. C’est bien, « crier moins ». Suffisamment vague pour s’adapter à chacun, et suffisamment clair pour nous rappeler de garder notre calme, même lorsque vous comptabiliserez le 3e verre de renversé de la journée ou bien le énième combat de catch entre vos deux aînés. Nul besoin de hurler. Éponger, en se rappelant qu’ils ne sont encore que des enfants. Les séparer, en évitant de se prendre un coup !

Bonne résolution n°2 : passer des moments de qualité avec chacun

J’ai commencé par écrire : « profiter de chaque instant ». Comme dans la chanson « Je vous souhaite, tout le bonheur du monde » de Sinsemilia. Mais là encore, ce sont de bien grands mots. Parce que les instants où ils pleurent sans interruption au beau milieu de la nuit, les instants où ils vous désobéissent effrontément, les instants où ils s’étripent les uns les autres, bizarrement, on oublie de profiter ! On n’en a pas franchement envie ! En revanche, sachons créer des instants que l’on va savourer pleinement. Lire un livre, faire un jeu, partir se balader, avoir une conversation sérieuse ou câline avec chacun d’entre eux… Autant de beaux moments qui construisent notre relation parents/enfants sur autre chose que l’autorité.

Bonne résolution n°3 : se faire aider lorsqu’on est au bout du rouleau

J’ai commencé par écrire : « se faire aider », sous-entendu, de façon régulière. Facile à écrire, plus difficile à mettre en place, pour des raisons pratiques (trouver parents, proches, babysitters disponibles) ou financières. Cependant, si vous sentez que vous êtes épuisés, à bout de nerfs, au bord du burn-out, tirez la sonnette d’alarme ! Réquisitionnez votre conjoint, vos proches, vos amis, des étudiants pour l’heure fatidique des bains-dîners-couchers, et reposez-vous ! Votre humeur, et par conséquent, votre vie de famille, n’en seront que meilleures !

Bonne résolution n°4 : une pensée pour Jésus tous les soirs

J’ai commencé par écrire : « faire la prière tous les soirs ». Il y en a qui y arrive. Chapeau bas. J’avoue que chez nous, c’est aléatoire. Ou cyclique. Je ne sais pas. En tout cas, l’objectif de la prière familiale quotidienne me paraît fort ambitieux. Alors je préfère viser « une pensée pour Jésus tous les soirs ». Même s’il est tard, même si les enfants sont fatigués, même si j’ai 3 tonnes de choses à faire une fois les enfants couchés, dire avec chaque enfant « Merci Jésus pour la bonne journée » ou bien « Jésus je t’aime » au moment du coucher me paraît tout à fait envisageable. Et j’espère, par ces quelques mots, que le cœur de mes enfants se remplira de la présence de Dieu.


Lire aussi le dernier rendez-vous éducation : Comme les rois mages, en Galilée…


 

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]