Aleteia

Un psychothérapeute affirme avoir découvert ce qui rend une relation durable et réelle

Partager
Commenter

Pourquoi, sur 5 étapes, la plupart des couples n'arrive pas à franchir la 3ème ?

L’amour présente 5 phases, comment se fait-il que la plupart des couples ne survivent pas à la 3ème ? Consultant pour les familles et les couples depuis 40 ans, le psychothérapeute Jed Diamond affirme avoir découvert ce qui rend une relation durable et réelle. Le secret consiste à surpasser les « 5 Phases de l’Amour » :

  1. Tomber amoureux
  2. Devenir un couple
  3. La désillusion
  4. La création d’un amour réel et durable
  5. Les deux peuvent changer le monde ensemble

Jed Diamond observe que de nombreux couples se séparent et que la plupart d’entre eux ignorent les raisons de leur séparation. « Ils croient à tort qu’ils n’ont pas choisi le bon partenaire. Après avoir traversé une période de deuil, ils recommencent à en chercher un nouveau. » Alors qu’en vérité, il constate que les couples « recherchent l’amour partout, dans des lieux erronés ». « Ils ne comprennent pas que la Phase n°3 n’est pas la fin, mais le vrai commencement pour parvenir à un amour réel et durable ».

Voyons ces étapes de plus près :

Phase n°1 : Tomber amoureux

C’est une merveilleuse étape, explique le psychothérapeute, parce que nous sommes submergés d’hormones comme la dopamine, l’ocytocine, la sérotonine, la testostérone et l’estrogène. C’est une période rêvée, aussi, parce que c’est le moment où nous projetons toutes nos espérances et nos rêves en l’autre. Nous sommes persuadés que toutes les promesses insatisfaites ou frustrées au cours des relations précédentes, seront enfin réalisées. « Nous sommes certains que nous serons amoureux pour toujours », dit-il. La personne semble parfaite, tandis que tout le reste paraît certain, vrai et sûr : les paroles, les actions et les rêves.

Phase n°2 : Devenir un couple

Ainsi, on passe à l’étape suivante, pendant laquelle l’amour devient plus profond et les deux s’unissent pour devenir un couple. Ils commencent à vivre ensemble, c’est un moment de joie et d’union. « Nous découvrons ce qui plaît à l’autre, et nous étendons nos vies individuelles en vue d’initier une vie à deux ». Nous nous sentons attachés à la personne aimée, mais aussi en sûreté et protégés. Très souvent nous avons tendance à croire qu’il s’agit du niveau le plus haut de l’amour, et nous espérons que cela perdurera pour toujours. Alors survient la phase n°3.

Phase n°3 : Désillusion

Paradoxalement, c’est l’étape qui décidera de la conclusion ou du renforcement de la relation. En effet, c’est une période dans laquelle des petites choses surgissent et commencent à nous agacer. Nous nous sentons moins aimés, moins choyés. Il arrive même parfois que nous nous sentions prisonniers, nous sommes plus irritables et nous nous sentons blessés. « Nous pouvons être occupés et accaparés par le travail ou par la famille, mais les frustrations s’accumulent ».

Arrive donc le moment où l’on questionne les sentiments et les faiblesses de la relation : qu’est-donc devenue cette personne, où est l’amour que nous avions ressenti, avant ? De même, surgit aussi la pensée de cesser de faire partie de ce « nous deux ». A ce moment précis, qu’advient-il ? Est-ce que l’on se désiste ou est-ce que l’on résiste ?

« Il y a un vieux dicton qui dit : Quand tu traverses l’enfer, ne t’arrêtes pas. Cela pourrait réellement s’appliquer à ce stade de la relation, dans la vie. Le point positif de la Phase n°3 c’est que la chaleur [de cet enfer] brûle beaucoup de ces illusions qui nous habitaient, sur nous-mêmes et sur notre couple. Nous avons l’opportunité de nous rendre davantage plus aimables et aimants, d’apprécier la personne avec laquelle on est et non pas les projections que nous faisons sur elle, tel un compagnon idéal. »

Phase n°4 : La création d’un amour réel et durable

« Un des bienfaits issus des affrontements malheureux de la Phase n°3, c’est que nous pouvons atteindre le cœur des problèmes qui causent douleurs et conflits. » Après avoir traversé cette étape de dures épreuves, les deux apprennent à devenir des alliés. Ils s’entraidant et guérissant les blessures de l’un et de l’autre. Ce n’est pas la grande désillusion, seulement, l’autre n’est pas celui dont on avait toujours rêvé. En revanche, il est bien capable d’aimer le premier pour ce qu’il est, très exactement.

« Il n’y a rien qui ne comble plus que d’être avec une personne qui connaît et sait exactement qui on est. Il n’y a rien qui ne satisfait plus que d’être avec une personne qui comprend qu’un comportement erroné n’est pas le fruit de la méchanceté ou du désamour, mais plutôt la trace d’une blessure du passé que l’on porte, et qui pèse encore dans le présent. Au fur et à mesure que nous comprenons et que nous acceptons mieux notre couple, nous sommes davantage en mesure d’apprendre à nous aimer nous-mêmes, toujours plus profondément. »

Phase n°5 : Les deux ensemble peuvent changer le monde

Voici l’étape au cours de laquelle les différences et les doutes sont surpassés. La confiance et la complicité sont telles que les deux ensemble parviennent à rendre leur monde meilleur, à partir de leur amour vrai et durable. « Si nous pouvions apprendre à surmonter nos différences et à trouver l’amour vrai et durable dans nos relations, nous pourrions également œuvrer ensemble pour bâtir un amour vrai et durable dans le monde. » C’est l’opportunité de mettre en œuvre ensemble le « pouvoir des deux » afin de bâtir côte à côte, le projet de toute une vie en commun. En surmontant toutes ces étapes, on parvient à une complicité fondée sur des bases solides.

Êtes-vous d’accord avec lui ? Parlez-en avec vos amis !

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]