Aleteia

Noël ailleurs – En Palestine, les musulmans, les chrétiens et les touristes réunis autour du grand sapin

© Abedalrahman Hassan / NurPhoto
Hundreds of Palestinians involved in the Christmas tree lighting ceremony downtown Bethlehem, West Bank, on 3 December 2016 in preparation for the Christian holidays, and New Year (Photo by Abedalrahman Hassan/NurPhoto)
Partager
Commenter

Pendant l'Avent, Aleteia vous fait découvrir les traditions de Noël du monde entier.

Comment vit-on Noël à Bethléem, en Palestine, là où Jésus est né il y a 2000 ans ? Le berceau du christianisme, où le taux de chômage tourne autour de 23%, est situé dans une région tendue où se trouvent des colonies israéliennes, qui est secouée par des guerres régionales, victime aussi de la crise mondiale et en un lieu où les Rois mages auraient eu du mal à accéder jusqu’à Jésus à cause du mur de huit mètres de haut qui sépare la Cisjordanie d’Israël… Heureusement, durant les fêtes de Noël, l’armée israélienne assouplit les mesures de sécurité aux barrages pour faciliter le passage des pèlerins chrétiens.

Défilé sonore de scouts armés de leur cornemuse

Ce temps de l’année est celui de la grande fête populaire à Bethléem. Il n’est pas rare d’avoir plus de dix mille pèlerins dans la ville. Le 24 décembre, une procession colorée défile au coeur de la ville : des scouts (25 groupes locaux) remontent à pied, au son des tambours et de la cornemuse, la rue de l’Étoile pour déboucher place de la Mangeoire, face à la basilique de la Nativité, en travaux depuis 2010 ; leurs cornemuses sont un héritage du mandat britannique (1920-1948). Le patriarche latin de Jérusalem (la ville se trouve à 8 kilomètres de là), Mgr Fouad Twal, la plus haute autorité catholique romaine en Terre sainte, fait alors son entrée solennelle à Bethléem. Les habitants (y compris des musulmans car la ville, à majorité chrétienne il y a 50 ans, est aujourd’hui à majorité musulmane) et les touristes (avant qu’ils ne reprennent le car pour retourner à Jérusalem) déambulent près du sapin synthétique doré, haut de 15 mètres, au pied duquel se trouve une grande crèche en bois d’olivier. Sur l’estrade, des artistes se succèdent. Vers la fin de l’après-midi, du côté de Beit Sahour, le village du champ des bergers situé en contrebas de la ville, des groupes vont célébrer la naissance du Christ.

Grand-messe pour grande foule

À minuit, la grand-messe de Noël est célébrée dans l’église Sainte-Catherine qui jouxte la basilique de la Nativité. Une église pleine à craquer : elle peut contenir jusqu’à  1600 personnes et seulement 400 peuvent espérer s’asseoir sur les bancs placés sur les côtés. Dans l’assemblée, les officiels et le président de l’Autorité palestinienne, des habitants de la ville et des pèlerins dont certains sont venus à pied, de Jérusalem à Bethléem.

Les premiers fidèles arrivent à 20 heures dans une église qu’ils ne pourront quitter avant 2 heures du matin. Vers 22h45 la veillée commence par l’office des lectures suivi de la messe de la Nativité. À l’issue de la messe, le patriarche et les prêtres qui ont concélébré, se dirigent en procession à la grotte, le patriarche portant dans ses bras une statue de l’Enfant Jésus. Sur le lieu même de la naissance de Jésus, l’Évangile de saint Luc est proclamée : pendant ce temps, un diacre mime les gestes décrits par l’évangéliste, enveloppant de langes l’Enfant et le posant sur l’étoile d’argent (le lieu de la naissance), puis en le déposant dans la mangeoire. Toute la nuit et toute la journée des messes seront célébrées à la grotte, offrant à de nombreux fidèles de vivre la joie de Noël sur le lieu même de l’avènement du Messie.

Le jour de Noël

À l’église Sainte-Catherine, le 25 décembre, la messe est de nouveau célébrée avec une assemblée nombreuse de paroissiens et de pèlerins. Puis des messes dans différentes langues sont dites par les groupes étrangers, dont celle de philippins résidant et travaillant en Israël. En Terre sainte, c’est encore la fête : Noël se poursuit durant l’octave mais aussi jusqu’à ce que toutes les confessions chrétiennes aient célébré leur Noël.


En savoir plus sur la Palestine :

Nom : État de Palestine

Population : 4 420 549 habitants (2013)

Superficie : 6520 km²

Religions : 97 % des habitants arabes des territoires palestiniens occupés sont musulmans et 3 % chrétiens ; il y a environ 300 Samaritains (selon le bureau de statistiques palestinien).

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]