Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
For Her

Les 7 phrases à ne jamais dire à ses enfants

© Pixabay

© Pixabay

Aleteia Italie - Publié le 20/12/16

Réfléchissons bien avant de prononcer des phrases comme celles-ci.

La colère, la fatigue et la frustration qui résultent de problèmes quotidiens, peuvent nous exaspérer et nous faire dire des choses que l’on ne pense pas vraiment. Nous rapportons ici quelques-unes des pires phrases qu’il nous arrive de dire à nos enfants, quel que soit leur âge, et surtout aux plus petits. Les conséquences de ces paroles peuvent aller au-delà de ce que nous pouvons imaginer. Nous vous invitons à lire ces phrases et à réfléchir deux fois avant de les prononcer.

  1. « Tu ne fais jamais rien de bon »

Personne n’aimerait entendre ce genre de chose. Si votre enfant fait une erreur ou casse quelque chose, inspirez profondément et demandez-vous qu’est-ce qui est le plus important. La réponse sera toujours la même : vos enfants sont plus importants que tout le reste.

  1. « Je voudrais que tu ressembles plus à ton frère/soeur »

Nous ne gagnons rien en comparant nos enfants. Par contre nous pouvons susciter du ressentiment entre frères et sœurs. Soyez attentifs à éviter toute comparaison. Nous sommes tous différents et uniques, et nous sommes tous exceptionnels à notre manière.

  1. « Tu es gros / laid / stupide »

Nos enfants croient tout ce que nous disons. Pour eux, nous sommes la source d’information la plus fiable et aussi la principale source d’amour. N’entachez pas l’estime que vos enfants ont d’eux-mêmes avec des adjectifs péjoratifs. Il est préférable de valoriser leurs qualités que de souligner leurs défauts.

  1. « J’ai honte de toi »

Si votre enfant a tendance à attirer l’attention en public, criant, courant et chantant pour que tout le monde le remarque, peut-être a-t-il juste besoin de plus d’attention ! Ne dites donc pas ce genre de phrase devant ses amis, ni en privé. Pourquoi ne pas organiser à la maison un spectacle dont il est le principal protagoniste ? Peut-être découvrirez-vous ses talents d’artiste, en vous amusant tous ensemble en famille !

5.« Je voudrais que tu ne sois jamais né »

C’est la pire chose que vous puissiez dire à un enfant. Jamais, en aucun cas, vous devez dire ce genre de chose à vos enfants, même pour plaisanter. Nous avons tous besoin de savoir que nous sommes désirés et aimés, quelles que soient les erreurs que nous commettons.

6.« J’en ai assez, je ne t’aime plus »

Parfois, sans le savoir, nous tombons dans le piège des expressions de nos enfants. Votre enfant pique une colère. Après lui avoir expliqué à plusieurs reprises pourquoi il n’a pas à faire ceci ou cela, il ou elle devient nerveux, se met à pleurer et dit qu’il ne vous aime plus. La réponse la plus simple serait de lui dire la même chose, mais ce serait dévastateur. La bonne réaction serait plutôt de lui expliquer de nouveau pourquoi il ne peut pas faire certaines choses et lui rappeler que vous l’aimerez pour toujours, même s’il est très indiscipliné avec vous. Vous lui apprendrez beaucoup plus ainsi que de ce que vous pouvez imaginer.

7. « Ne pleure pas, ce n’est pas grave »

« Les enfants ont-ils vraiment des problèmes ? Ce sont juste des enfants, ils n’ont pas de soucis, de chagrins, de déceptions et de peurs ». C’est une erreur que nous, les adultes, nous commettons souvent. Les enfants ont une capacité émotionnelle égale ou même supérieure aux adultes. La différence est qu’ils ne savent pas s’exprimer calmement comme nous. Et puis, leurs problèmes ne seraient-ils pas, d’une certaine manière, encore plus grands puisqu’ils touchent tout ce qui fait leur vie ? Ne jamais sous-estimer une crainte, un doute ou un conflit que votre enfant est en train de vivre. Aidez-le à surmonter le problème et à réagir de façon saine. Avec quelques petits ajustements, et en tenant toujours compte des sentiments et du bien-être de nos enfants, nous pouvons éviter ces phrases si péjoratives, et avoir en famille des relations protégées, bienveillantes et pleines d’amour.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
conseilsÉducationEnfantsFamille
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement