Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Noël ailleurs – Au Mexique, on rejoue le voyage de Marie et Joseph

POSADAS EN LA CIUDAD

©NOTIMEX/FOTO/GUILLERMO GONZÁLEZ/GGM/HUM/ESPECIAL13/

31223139. México, D.F.- Las posadas son fiestas populares que se celebran nueve días antes de la Navidad, se recuerda el peregrinaje de María y José desde su salida de Nazaret hasta Belén. NOTIMEX/FOTO/GUILLERMO GONZÁLEZ/GGM/HUM/ESPECIAL13/

Louis Plantier-Vassal - publié le 17/12/16 - mis à jour le 16/12/21

De la fin de l’Avent à l’octave de Noël, Aleteia vous fait découvrir les traditions de Noël du monde entier.

En plus de fêter la naissance du Sauveur, les fêtes de Noël au Mexique permettent de consolider les relations souvent très fortes entre les habitants d’un même quartier ou d’un même village. Noël est là-bas autant une grande fête religieuse que la célébration de l’amitié et de la fraternité.

Posadas et Piñatas

Neuf jours avant Noël (comme les neuf mois de grossesse de Marie), les Mexicains se souviennent du voyage de Marie et Joseph de Nazareth à Bethléem. Du 16 au 24 décembre, dans les villages, on organise donc les Posadas (auberges). Les voisins se reçoivent les uns chez les autres, tous les soirs jusqu’à Noël, en se demandant l’hospitalité. La tradition veut que la famille et les amis se divisent en deux groupes, l’un sort de la maison et l’autre reste à l’intérieur, porte fermée. De l’extérieur, deux personnes tiennent en main des figurines de Marie et Joseph et chantent la chanson traditionnelle qui demande une place pour Marie et Joseph. De l’intérieur, les autres répondent avec la chanson traditionnelle qui dit qu’il n’y a pas de place chez eux. Un échange chanté qui se poursuit jusqu’à l’ouverture de la porte et l’accueil de Marie et de Joseph en allumant de petites bougies.

La soirée se termine avec la destruction de la piñata, un pot en papier mâché ou en argile, rempli de fruits et bonbons, en forme d’étoile à sept branches (pour les 7 péchés capitaux). Avec l’aide de Dieu (un bâton), les yeux bandés (dans la foi), un enfant tente alors de vaincre le mal (la piñata), guidé par les indications des proches (l’Église catholique) pour que le péché soit vaincu (la piñata brisée) et que la grâce de Dieu (bonbons, clémentines, cacahuètes…) tombent dans les mains de chacun.

Pastorelas

Les Pastorelas sont de petites scènes qui racontent les difficultés par lesquelles sont passés les bergers qui suivirent l’étoile de Bethleem pour aller adorer l’Enfant Jésus. Le diable et ses alliés leur tendirent alors tout un tas de pièges pour les en empêcher, mais heureusement l’archange saint Michel les sauva. Cette pièce de théâtre populaire est jouée chaque année au Mexique à l’occasion de Noël. Si elle amuse le public, elle a gardé l’intention première des franciscains espagnols qui la créèrent : évangéliser les populations locales en leur montrant les méchants punis et les bons récompensés, et faire assimiler par chacun les épisodes de la bible.

Feliz navidad

Le lendemain de la messe de minuit, les enfants peuvent enfin ouvrir le cadeau apporté par l’Enfant Jésus. Un cadeau, et un seul par enfant, déposé devant la crèche. Ce sont les rois mages qui leur offriront tous les autres cadeaux en janvier, au moment de l’Épiphanie. Ce 25 décembre est le jour où la famille se rassemble au grand complet autour d’un énorme repas ; la tradition veut que la grand-mère prépare le repas mais si elle est trop âgée ou morte, ce sont les autres femmes de la famille qui se partagent l’organisation de la fête.


En savoir un peu plus sur le Mexique : 

Nom : États-Unis mexicains

Population (selon la Banque mondiale) : 128,9 millions d’habitants (2020)

Superficie : 1 964 375 km²

Religions (en 2020 selon l’organisme de recensement INEGI) : 77,7% de catholiques ; 11,2% de protestants ; 8,1% de sans religion.

Tags:
AventcultureMexiqueNoëltradition
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement