Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 15 octobre |
Sainte Thérèse d'Avila
Aleteia logo
home iconÉglise
line break icon

Les Français sont-ils des « catholiques zombies » ?

© Wikipedia

Sylvain Dorient - Publié le 13/12/16

Cette expression, imaginée par Emmanuel Todd, se retrouve sous des plumes américaines qui décrivent François Fillon comme le leader de cette improbable armée.

Au moment des manifestations de « Je suis Charlie », Emmanuel Todd qualifiait les manifestants de « catholiques zombies », des gens ayant hérité d’une culture catholique, mais qui n’ont plus la foi. C’est en raison de réflexes profonds, enfouis dans leur inconscient, qu’ils auraient manifesté, mus par un instinct nationaliste pour ne pas dire xénophobe. Car aux yeux du sociologue, le catholicisme induit nécessairement le repli identitaire, le nationalisme et la haine de l’autre. Il affirmait sans sourciller : « La France aux commandes (celle de « Je suis Charlie »), c’est celle qui a été antidreyfusarde, catholique, vichyste ». Son concept est entré dans le langage courant, et le journaliste Robert Zaretsky attribue aux hordes de catholiques zombies la victoire de François Fillon à la primaire de la droite. Un autre journaliste américain va plus loin, sur le site Catholic News Agency, en plaçant la victoire de François Fillon dans la trajectoire de celle de Donald Trump, aux États-Unis et de David Cameron, en Grande-Bretagne. À chaque fois, un homme politique considéré comme conservateur, donné très bas dans les sondages, l’a emporté.

Apocalypse zombie dans les urnes

La victoire à la primaire républicaine de François Fillon laisse les commentateurs d’outre-Atlantique pantois. Comment imaginer qu’un homme qui promette « d’affamer la bête que les Français appelle affectueusement l’État providence » puisse remporter une campagne, s’étonne Robert Zatersky ? Tout le monde sait que ce n’est pas une stratégie gagnante dans cet étrange pays ! Il a fallu tous les poids des catholiques, zombies ou non, accusés par Jérôme Bousquet, directeur de l’IFOP, « d’avoir joué un rôle disproportionné dans la primaire ». Le fait que les régions traditionnellement catholiques, comme la Vendée ou la Bretagne, ont largement voté pour François Fillon corrobore l’hypothèse.

Ils choisissent l’homme qui fait hurler Libération

Or François Fillon se revendique comme catholique, et quels que soient ses renoncements, il effraie la sphère médiatique, de gauche. C’est l’homme qui fait crier de terreur Libération : « Au secours, Jésus revient », avec le plaisir rare de voir un chapelet sur la couverture du quotidien symbole du boboïsme parisien… Un titre en lettres rouge noires. Mais les réactions indignées de ceux qui n’aiment pas l’Église, ne suffisent pas à parler de renaissance politique des catholiques. Et pour réductrice et malveillante qu’elle soit, la formule de Todd a le mérite de pointer le danger de chrétiens culturels, endormis, soumis aux « vertus chrétiennes devenues folles » que dénonçait Chesterton. Et pour préciser cette citation rebattue, l’auteur précisait « elles sont devenues folles parce qu’elles sont isolées les unes des autres », des savants à la vérité impitoyables, des humanitaires dont la pitié est un mensonge etc. Elles sont isolées de leur source.

Une non-mort ou une résurrection ?

Alors que la pratique religieuse en France a dramatiquement chuté, le catholicisme continue à avoir une influence sur les votes et les mentalités. Emmanuel Todd assurait que le catholicisme avait atteint une sorte de vie après la mort en raison du nombre « d’infectés », mais il suppose (souhaite ?) que le catholique zombie finisse par s’éteindre, comme un arbre déraciné conserve des feuilles vertes un temps, avant de mourir. Il n’appartient qu’aux catholiques, culturels ou pratiquants de démontrer que l’arbre a encore de la sève, et des racines en état de marche !

Tags:
Catholique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
6
Agnès Pinard Legry
Y a-t-il eu plus d’abus sexuels dans l’Église que dans le reste d...
7
confession
Mgr Bruno Valentin
Et si le rapport Sauvé nous aidait à mieux confesser ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement